*

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 27 octobre 2016

MON COUP DE COEUR (1)

A lire absolument, le livre de Dana BARBU paru chez Edilivre : MIDVA.

Résumé : Ana ne s'attend guère à rencontrer "l'homme brun, à l'âge indéfinissable" qui sévit parfois dans ses rêves, quand elle accepte un jour l'invitation de jouer les Gargantua au pays situé du côté ensoleillé des Alpes. Ils se découvrent lors de ce séjour....

Vous trouverez la suite du résumé sur le site EDILIVRE et mon avis lecteur sur ce même site.  Bravo à Dana BARBU pour cette magnifique histoire.

https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/788552/s...

auteur,livre,écriture,culture,littérature,loisirs

 

 

mercredi, 26 octobre 2016

QUELQUES CITATIONS

La justice est humaine, tout humaine, rien qu'humaine ; c'est lui faire tort que de la rapporter, de près ou de loin, directement ou indirectement, à un principe supérieur ou antérieur à l'humanité. (PROUDHON).

Il faut être juste avant d'être généreux, comme on a des chemises avant d'avoir des dentelles (CHAMFORT, Maximes et Pensées).

La liberté a les limites que lui impose la justice (Jules RENARD, Journal).

citations,culture,écriture,littérature,livres,auteurs

 

samedi, 22 octobre 2016

QUATRE FILLES (2ème Extrait)

Le mois de juillet arrive enfin. Hier, nos quatre filles se sont dit au revoir une dernière fois au téléphone. Les bagages prêts depuis une semaine sont portés jusqu'au taxi par Judith qui prend l'avion en compagnie de ses parents. Destination le Canada.

journal intime,écriture,culture,livre,auteur,roman

 

 

 

 

 

 

Anna part en voiture en Allemagne pour quinze jours, avec ses parents.

En Savoie, Noémie fait de grandes balades autour de Chambéry.

Nathalie profite de la plage le soir et fait du bateau avec son père qui pêche en Méditerranée.

Et le mois d'août arrive inévitablement. Nos amies reprennent la direction de leurs maisons respectives, reposées et la tête pleine de souvenirs. Sauf Nathalie qui va passer quelques jours à Paris, chez sa mère, avant de travailler dans un cabinet d'assurances pendant un mois.

Judith avait postulé pour un emploi saisonnier comme caissière dans une station service, à la sortie de la ville. Elle travaillera certains jours, ce qui lui laissera le temps de voir Noémie qui est embauchée comme vendeuse dans un supermarché.

Quant à Anna, elle travaillera comme serveuse dans un restaurant du centre ville.

 

 

mercredi, 19 octobre 2016

PROMENADE DE CE MATIN

Promenade près de mon village autour des vignes, ce matin, soit une heure et demi en marche rapide. Je pense que j'ai fait à peu près 10 kms... puisque je suis arrivée, après le ruisseau, au village d'à côté. Le ruisseau asséché en été coulait bien ce matin. Il avait retrouvé de la vigueur suite aux fortes pluies de jeudi et vendredi dernier. Un chasseur et ses deux chiens cherchaient du gibier. J'entendais des coups de feu au loin, de temps en temps. Je n'étais pas trop rassurée, aussi je suis restée sur la route goudronnée. Arrivée à l'entrée du village voisin, un monsieur en manteau noir et portant un chapeau promenait son petit chien. Je lui ai parlé un peu. Il a été surpris que je vienne du village voisin. Il m'a félicitée d'avoir tant marché. Dans un jardin potager, un jeune homme s'occupait de ses légumes. Quand je suis repassée, il était encore là. Les poneys dans leur enclos me regardaient passer puis repasser.

promenade,photos,loisirs,sud,saisons,automnepromenade,photos,loisirs,sud,saisons,automnepromenade,photos,loisirs,sud,saisons,automnepromenade,photos,loisirs,sud,saisons,automnepromenade,photos,loisirs,sud,saisons,automnepromenade,photos,loisirs,sud,saisons,automnepromenade,photos,loisirs,sud,saisons,automnepromenade,photos,loisirs,sud,saisons,automnepromenade,photos,loisirs,sud,saisons,automne

 

vendredi, 14 octobre 2016

QUATRE FILLES (1er extrait)

En 2011, j'ai commencé à écrire un livre dont le titre est QUATRE FILLES. Il  n'est pas terminé à ce jour. (Je suis sur un autre manuscrit en ce moment et je m'y tiens). Je vous donne un 1er extrait ci-dessous.

"Quatre filles, Anna, Judith, Noémie et Nathalie, se sont donné rendez-vous ce matin au lycée, pour les résultats du baccalauréat.

Elles se frayent un chemin parmi la foule qui va et vient en mouvement constant. Arrivées devant les feuilles blanches punaisées sur les panneaux de l'entrée, elles cherchent leur nom dans les listes classées par section. Le coeur battant, la main sur la poitrine, elles découvrent enfin qu'elles sont toutes reçues. Elles hurlent de joie à la vue de leurs notes, pendant que d'autres pleurent ou s'embrassent. L'énorme pression de l'attente retombe. Soulagées et heureuses, elles reviennent sur les derniers moments forts du mois de juin qui se termine. Elles regardent autour d'elles. Nathalie cherche un endroit où se retrouver une dernière fois avant les grandes vacances..."

usages-mairie-affichage-legal-01.jpg

 

mardi, 11 octobre 2016

FLEURS FANEES

Fleurs d'été fanées

Maillots de bains rangés

Soleil pâle automnal

Amical en rival

On va trinquer

Avant d'évoquer

Les soirs d'été

Avec complicité.

poésie,poèmes,poète,culture,écriture,été,saisons

vendredi, 07 octobre 2016

QUELQUES CITATIONS

REFUSER

J'ai pris l'habitude de ne jamais donner les raisons d'un refus. Refuser en donnant des raisons, ce n'est point refuser. (ALAIN, Histoire de mes pensées).

REVE

Rêver, c'est dormir avec des illustrations dans le texte. (Eugenio d'Ors).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Eugenio_d%27Ors

citations,auteurs,écriture,culture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SOTTISE

Quelle que soit la sottise des pronostics, la réalité la dépassera. (Natalie CLIFFORD BARNEY).

TEMPS

Le temps est comme un fleuve, il ne remonte pas à sa source (RIVAROL).

 

mardi, 04 octobre 2016

L'ABBAYE DE SYLVANES (Aveyron) Ma visite du mercredi 28 septembre 2016

A voir sur mon 3ème blog, 5 notes avec photos personnelles et histoire de l'Abbaye de Sylvanès (Aveyron) que j'ai visitée mercredi 28 septembre :

http://nordetsud.hautetfort.com/archive/2016/10/01/l-abba...

 

http://nordetsud.hautetfort.com/archive/2016/10/01/l-abba...

 

http://nordetsud.hautetfort.com/archive/2016/10/01/l-abba...

 

http://nordetsud.hautetfort.com/archive/2016/10/01/l-abba...

 

http://nordetsud.hautetfort.com/archive/2016/10/01/l-abba...

 

vendredi, 30 septembre 2016

HISTOIRES COURTES (COLUCHE)

C'est un mec qui est dans un restaurant. Il demande :

- Monsieur, la salade, elle est pour deux ?

- Oui.

- Et pourquoi y a-t-il qu'une seule chenille alors ?

humour,coluche,histoires drôles,auteur,humoriste,culture

 

 

 

 

 

 

 

 

------------------------------------------------------------------------------------

C'est une bonne femme qui gueule après le chirurgien esthétique :

- Je vous ai demandé des seins en poire, pas en compote !

------------------------------------------------------------------------------------

- Mon amour, pourquoi te mets-tu toujours à la fenêtre quand je chante ?

- Mais ma chérie, pour pas que les voisins croient que je te tape dessus.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

C'est un mec qui a une jolie concierge et il lui demande :

- je peux vous faire la cour ?

- oui, bien sûr... je vous branche le jet ?

------------------------------------------------------------------------

C'est l'histoire d'un chien qui court dans le désert comme un dingue.

Au bout d'un moment, complètement à bout de souffle, il dit :

- Putain, si je trouve pas un arbre dans les cinq minutes, je vais me pisser dessus !

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

C'est un type qui entre dans une boutique.

- Bonjour, je voudrais un pot de crème et un pain beurre, s'il vous plait.

- Vous, vous êtes belge, dit le vendeur.

- Mais oui, c'est vrai une fois, belge de Bruxelles, comment l'avez-vous deviné ?

- Ici, c'est une librairie, Monsieur.

samedi, 24 septembre 2016

CHANT D'AUTOMNE - Charles BAUDELAIRE

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;

Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !

J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres

Le bois retentissant sur le pavé des cours.

Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,

Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,

Et, comme le soleil dans son enfer polaire,

Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.

J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;

L'échafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.

Mon esprit est pareil à la tour qui succombe

Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

Il me semble, bercé par ce choc monotone,

Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part...

Pour qui ? - C'était hier l'été ; voici l'automne !

Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

poésie,poème,poète,baudelaire,auteur,automne

 
Page précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 Page suivante