*

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 16 août 2021

EN LECTURE

https://www.babelio.com/livres/Poe-Histoires-grotesques-e...

livre,auteur,culture,histoires,edgar poe,lecture,histoires drôles

vendredi, 13 août 2021

IL Y A 60 ANS LES BELLES VACANCES DE MON ENFANCE

Par le Syndicat d'Initiative de Vannes à qui ma mère avait écrit en début d'année 1961, pour avoir quelques adresses de locations de vacances, nous avions trouvé un logement dans le Morbihan, près de la Trinité sur Mer.

Ce logement venait d'être aménagé sous les combles par le propriétaire, ancien marin et menuisier. Il logeait au rez-de-chaussée de sa longue maison qui comprenait déjà trois appartements. Il avait eu l'idée de créer un nouvel appartement (deux chambres et une cuisine) dans le grenier afin de le louer à des vacanciers.

Nous sommes partis dans la 203 conduite par mon père, un beau matin d'été, pour un mois de vacances. Dans la voiture nous étions 9 : 4 adultes et 5 petits enfants. Mon père avait proposé à ses parents de venir avec nous. Mon frère avait 12 ans et était monté devant avec mon grand père. Ma grande soeur, 10 ans et demi, moi-même je n'avais pas encore 9 ans, mes deux autres soeurs, 6 ans et 4 ans, étions derrière avec ma mère et ma grand mère.

Nous sommes arrivés dans l'après midi après 10 heures de route sans incident. Mon père avait marqué sur un bout de papier les différentes villes à traverser pour atteindre notre but. L'appartement sentait bon le bois neuf, nous étions certainement les premiers vacanciers à l'étrenner. 

Mes grands parents et mon frère dormaient dans une chambre donnant sur la cuisine. Avec mes parents, nous partagions l'autre chambre. Comme il n'y avait pas assez de lits, ma mère avait acheté des matelas pneumatiques.

Le confort était sommaire, il n'y avait pas de douche ni de baignoire, juste un lavabo dans le couloir, entouré par un grand rideau que l'on pouvait fermer quand nous faisions notre toilette. Dans ce couloir, le propriétaire avait fabriqué un très grand placard.

Pour aller aux WC, il fallait descendre l'escalier, sortir dans la cour à gauche et ouvrir une petite porte près de la niche du chien et de l'atelier de menuiserie.

Le matin était réservé aux courses et aux repas, l'après midi nous partions à la plage. Nous avons passé de si merveilleuses vacances que ma mère s'est promis de revenir. 

vacances,été,congés annuels,plage,mer,bretagne,morbihan,location

 

mardi, 10 août 2021

ECHEVERIA NEON BREAKERS

Quand j'ai acheté cette plante grasse il y a 2 ans, je ne m'attendais pas à tant de beauté.

Voici son aspect en avril 2019.

fleurs,plantes,plantes grasses,jardin,culture,potées,loisirs,été

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est la 2ème année qu'elle me donne des fleurs.

fleurs,plantes,plantes grasses,jardin,culture,potées,loisirs,étéfleurs,plantes,plantes grasses,jardin,culture,potées,loisirs,étéfleurs,plantes,plantes grasses,jardin,culture,potées,loisirs,étéfleurs,plantes,plantes grasses,jardin,culture,potées,loisirs,été

vendredi, 06 août 2021

HUMOUR de Pierre DESPROGES

On ne doit jamais donner de pourboire aux ouvreuses de cinéma. Faute de quoi, bien qu'elles ne servent strictement à rien, elles auraient tendance à revenir à chaque séance.

On ne doit pas pratiquer de baisemain dans un bureau de poste. En revanche, rien ne s'oppose à ce que nous léchions un timbre dans une gare, une brasserie, ou dans quelque lieu public consacré au sport.

Avec les pieds : c'est la seule façon de lire Le Figaro sans se salir les mains.

DESPROGES.jpg

 

jeudi, 05 août 2021

JE COMMENCE AUJOURD'HUI

Premier roman de Stendhal, Armance offre une analyse pénétrante de la passion et de l'amour.

https://www.babelio.com/livres/Stendhal-Armance/10345

auteur,culture,roman,stendhal,livre,amour,mariage,amant

auteur,culture,roman,stendhal,livre,amour,mariage,amant

lundi, 02 août 2021

J'AI COMMENCE

https://www.babelio.com/livres/Daudet-Sapho/131871

livre,auteur,culture,alphonse daudet

samedi, 31 juillet 2021

LE PERMIS DE CONDUIRE

Je me suis inscrite dans une auto-école à l'âge de 25 ans, pas loin de mon lieu de travail, dans le centre ville. Ma fille avait un an et ce n'était pas facile pour moi d'avoir des cours le soir, après mes heures de bureau.

Le directeur de cette auto-école était en prison depuis 2 ans pour avoir assassiné sa femme et avoir déguisé le crime en accident. Il est sorti au bout de 10 ans grâce à un juge.

J'ai appris à conduire sur une Renault Cinq, petite voiture bien agréable. Les moniteurs étaient très compétents et de bons conseils.

Les cours de Code me paraissaient faciles puisque je m'intéressais depuis une bonne dizaine d'années aux panneaux au bord des routes quand nous partions en vacances en Bretagne. J'étais très attentive à la conduite de mon père quand je m'asseyais près de lui pendant tout le trajet.

J'ai passé le Code une 1ère fois et l'ai obtenu de suite.

Pour la conduite que j'ai passée 2 fois, l'inspecteur m'a dit à ma 1ère présentation à l'examen : "c'est dommage, vous avez bien roulé, mais vous avez fait quelques petites fautes".

J'ai donc repris quelques cours et j'ai dit ouf quand j'ai vu le 2ème inspecteur me tendre le papier provisoire me permettant d'aller retirer le permis dans les délais prévus.

Quand au directeur de l'auto-école, quand il est sorti de prison, il est venu au bureau où je travaillais, remercier le président de l'association pour l'avoir aidé à sa libération. Le président n'étant pas là, je l'ai donc reçu et j'ai fait sa connaissance. Le président de l'association, contacté par le juge, avait accepté les tableaux de fleurs séchées que le directeur confectionnait pendant sa détention. Les tableaux de fleurs séchées ont été gagnés à la loterie annuelle organisée par le président de l'association, par quelques adhérents.

automibile,conduite,examen,code,moniteur,permis de conduire,souvenirs

 

jeudi, 29 juillet 2021

MEDITER

Ne pas avoir le temps de méditer, c'est n'avoir pas le temps de regarder son chemin, tout occupé à sa marche.

(A. SERTILLANGES).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antonin-Gilbert_Sertillanges

culture,expressions,citations,auteur,livres,méditer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ose presque dire que l'état de réflexion est un état contre nature et que l'homme qui médite est un animal dépravé (J. J. ROUSSEAU).

Demeurer immobile, à écouter... c'est la tranquillité de l'axe au centre de la roue... L'axe qui avance avec la roue, mais ne tourne jamais (Charles MORGAN).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Morgan

culture,expressions,citations,auteur,livres,méditer

 

lundi, 26 juillet 2021

BEL-AMI (Guy de Maupassant)

RESUME :

 L'action du récit se déroule à PARIS pendant la seconde moitié du XIXème siècle.

Le roman retrace l’ascension sociale de Georges Duroy (ou Georges Du Roy de Cantel), homme ambitieux et séducteur sans scrupules, arriviste et opportuniste, employé au bureau des chemins de fer du Nord, parvenu au sommet de la pyramide sociale parisienne grâce à ses maîtresses et à la collusion entre la finance, la presse et la politique. Sur fond de politique coloniale, Maupassant décrit les liens étroits entre le capitalisme, la politique, la presse mais aussi l’influence des femmes, privées de vie politique depuis le Code Napoléon et qui œuvrent dans l’ombre pour éduquer et conseiller.

Satire d'une société d'argent minée par les scandales politiques de la fin du XIXème siècle, l’œuvre se présente comme une petite monographie de la presse parisienne dans la mesure où Maupassant fait implicitement part de son expérience de reporter. Ainsi, l’ascension de Georges Duroy peut être comparée à la propre ascension de Maupassant. En effet, Bel-Ami est la description parfaite de l'inverse de Guy de Maupassant, Georges Duroy devenant une sorte de contraire de l'auteur, dont Maupassant se moquera tout au long du roman. (Wikipedia)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bel-Ami

culture,classique,guy de maupassant,bel-ami,livre classique,écriture,auteur

vendredi, 23 juillet 2021

LES BEAUX VOYAGES

Ah les beaux reportages

Où l'on voyage

Devant son écran !

On passe du bon temps

Hier en Albanie

Puis en Mauritanie

Je mange en Bohème

Je dors au Yémen

Je pèche la sardine

Je marche aux Philippines

Je visite l'Autriche

Monte dans une péniche

Je ne suis pas riche

Mais je m'en fiche.

poésie,poète,poème,écriture,culture,voyages,pays,vacances

 
Page précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 Page suivante