*

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 15 août 2016

LE TOURNESOL au pied de ma terrasse

C'est bien la première fois qu'un tournesol de cette taille pousse dans mon jardin. A cet endroit, en hiver, j'avais mis des boules de graisses pour les oiseaux qui ont fait tomber quelques graines. Une seule a germé. Je vais le garder pour, quand il sera fané, donner quelques graines à ma voisine et en conserver pour moi, il est magnifique !

jardin,saison,été,plante,semis,tournesol

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jardin,saison,été,plante,semis,tournesol

vendredi, 12 août 2016

LE TRAVAIL BIEN FAIT

Un travail bien fait est un travail achevé, pas bâclé.

Apprendre à bien travailler c'est se soucier du travail bien fait.

On est alors fier d'avoir réussi son objectif.

Le sans-faute devient un but à atteindre mais il faut savoir mettre des limites.

Diplome+du+TRAVAIL+BIEN+FAIT.jpg

lundi, 08 août 2016

HOPLIA COERULEA

J'ai trouvé près d'une rivière ce petit coléoptère :

http://www.orchidee-poitou-charentes.org/article925.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hoplia_coerulea

http://natura-curiosus.fr/hoplie-bleue-hoplia-coerulea/

 

nature,insecte,scarabée,photo,été,découverte,culture

dimanche, 07 août 2016

LE PESSIMISTE

Le pessimiste ?

Un homme qui en veut à tous les autres hommes parce qu'il les trouve aussi dégoûtants que lui !

(Georges Bernard SHAW).

citation,auteur,écriture,livre,culture,littérature

 

 

 

 

 

 

Georges Bernard SHAW est un critique musical, dramaturge, essayiste, auteur de pièces de théâtre et scénariste irlandais (né le 26.07.1856 à Dublin - décédé le 02.11.50 à Ayot St Lawrence dans le Royaume Uni).

vendredi, 29 juillet 2016

LES CHIENS DE MON GRAND PERE

Sur les photos de mes grands-parents paternels, trois chiens, à différentes époques, posent devant le photographe.  Je n'en ai connu que deux mais je me souviens surtout du dernier.

Furax - Copie.jpg

FURAX dans les années 30 et 40 pose en famille ou seul avec mon père, devant la maison ou dans la cour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOM, un magnifique Berger Allemand, que l'on appelait aussi TOTOM, avait été recueilli par mon grand-père juste après la seconde guerre. On racontait dans la famille qu'il errait dans les rues mais on n'a jamais su vraiment à qui il appartenait. Mes parents et grands-parents l'aimaient beaucoup. Après ma naissance, maman aimait raconter que TOM me léchait les pieds quand je posais sur la table de la salle à manger, sûrement quand maman me langeait. Je ne sais pas quand TOM est décédé, j'étais trop petite et certainement que sa disparition avait laissé un grand vide.

TOM Copie.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PUCCI, que j'ai bien connu dans les années 60 et 70, avait été donné par une voisine de mes grands-parents. Je me souviens qu'il courait à la fenêtre de la cuisine de mes grands-parents, celle qui donnait sur la rue, quand il entendait au loin le solex de grand-père arriver. Il courait ensuite comme un fou à la porte de la maison en aboyant sans arrêt. Quand PUCCI est décédé, le grand vide laissé n'a jamais été comblé, mes grands-parents pensaient qu'il était plus sage, vu leur grand âge, 80 ans et plus, de ne pas adopter un autre animal.

PUCCI  8 74  JPEG - Copie.jpgPUCCI LE 9 7 66  JPEG - Copie.jpg

 

 

samedi, 23 juillet 2016

HOMMAGE A ANDREE

En hommage à Andrée B. (cousine de ma maman) qui est décédée mardi dernier, je mets ici le lien vers une note que j'avais écrite il y a quelques années. Je raconte les jeudis où nous allions, ma mère et moi, lui rendre visite pour acheter du beurre de sa ferme. Je n'étais encore qu'une petite fille.   

http://boulevarddesresistants.hautetfort.com/archive/2014...

Beurre.jpg

 

17:33 Publié dans Souvenirs | Lien permanent | Commentaires (12)

vendredi, 22 juillet 2016

J'AI VU SIMONE ET PUIS OMAR

J'ai vu Simone

Qui s'époumone 

Et puis Omar

Qui en a marre

De la pluie

Qui sans bruit

Ruisselle

En eau de vaisselle.

 

PLUIE (2412 x 1834) - Copie.jpg

lundi, 18 juillet 2016

MEDECIN (citations)

Dans la pathologie nerveuse, un médecin qui ne dit pas trop de bêtises, c'est un malade à moitié guéri (Marcel PROUST, Le côté de Guermantes).

Les médecins sont les hommes d'affaires de la science. Quelques médecins ont la passion de leur science. Ils en sont les poètes ( Maurice SACHS, Derrière cinq barreaux).

Un médecin est un homme que l'on paie pour conter des fariboles dans la chambre d'un malade, jusqu'à ce que la nature l'ait guéri ou que les remèdes l'aient tué (Antoine FURETIERE).

citation,culture,auteur,écriture,livre,littérature

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/antoine-fu...

 

 http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-furetiere/

 

mercredi, 13 juillet 2016

Août 1963

Aujourd'hui, maman nous permet d'aller nous baigner à la piscine municipale. Il fait très beau mais la chaleur lourde nous incommode. Maman nous donne notre sac de plage, celui que nous prenons quand nous allons à la mer en Bretagne. Nous voulons encore profiter de l'été, le mois d'août entame sa deuxième semaine, ce qui veut dire que la belle saison se termine. A la piscine, nous nous déshabillons dans les petites cabines individuelles, en bois, peintes en bleu. Je les trouve jolies.

En sortant, je vois les garçons se chamailler dans l'eau. Je n'aime pas leurs jeux violents. Mes soeurs, prêtes à plonger, les regardent. Nous hésitons quand nous entendons au loin le tonnerre gronder. Les garçons arrêtent leurs jeux en voyant les nuages noirs arriver à l'horizon. Ils montent sur le bord de la piscine et courent se rhabiller dans les cabines. Je me décide à plonger dans l'eau avec mes soeurs. Je veux nager un peu, je ne suis pas venue pour rien. Nous rions et crions en nous jetant de l'eau sur le visage. Les nuages arrivent au-dessus de nos têtes. Nous nous décidons à sortir de la piscine et rentrons à contrecoeur dans les cabines pour nous essuyer et nous rhabiller pendant que le tonnerre gronde au loin. Le soleil s'en est allé et il commence à faire frais. Nous quittons l'endroit et courons vers la maison avec nos sacs sur le dos. Nous trouvons Maman très inquiète. Elle nous gronde en nous demandant pourquoi nous ne sommes pas rentrés plus tôt. Elle nous rappelle qu'il est dangereux de rester dans l'eau quand il fait de l'orage. Je sais, je sais ... Je monte dans ma chambre pour me recoiffer et me sécher les cheveux après avoir pendu mon drap de bain et mon maillot sur la corde à linge.

vacances,été,saisons,enfants,piscine,baignades

vendredi, 08 juillet 2016

Citations

Les hommes sont si lâches et si serviles que si leurs tyrans leur ordonnaient de s'aimer, ils s'adoreraient (Alexandre DUMAS fils).

citations,auteurs,culture,livre,littérature.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'homme est lâche dans le rêve, dans le réveil, dans les pensées du matin, dans les cogitations du lit. Il est lâche dans la position horizontale (Edmond et Jules de GONCOURT).

citations,auteurs,culture,livre,littérature.

 
Page précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Page suivante