Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 octobre 2016

QUATRE FILLES (2ème Extrait)

Le mois de juillet arrive enfin. Hier, nos quatre filles se sont dit au revoir une dernière fois au téléphone. Les bagages prêts depuis une semaine sont portés jusqu'au taxi par Judith qui prend l'avion en compagnie de ses parents. Destination le Canada.

journal intime,écriture,culture,livre,auteur,roman

 

 

 

 

 

 

Anna part en voiture en Allemagne pour quinze jours, avec ses parents.

En Savoie, Noémie fait de grandes balades autour de Chambéry.

Nathalie profite de la plage le soir et fait du bateau avec son père qui pêche en Méditerranée.

Et le mois d'août arrive inévitablement. Nos amies reprennent la direction de leurs maisons respectives, reposées et la tête pleine de souvenirs. Sauf Nathalie qui va passer quelques jours à Paris, chez sa mère, avant de travailler dans un cabinet d'assurances pendant un mois.

Judith avait postulé pour un emploi saisonnier comme caissière dans une station service, à la sortie de la ville. Elle travaillera certains jours, ce qui lui laissera le temps de voir Noémie qui est embauchée comme vendeuse dans un supermarché.

Quant à Anna, elle travaillera comme serveuse dans un restaurant du centre ville.

 

 

dimanche, 18 septembre 2016

APRES L'ORAGE

Le temps fait 

Ce qui lui plait

Jours de pluie

Jours de soleil

Les paysages

Ne sont pas pareils

Après l'orage

Plus de bruit

La nature se remet

Et fait des projets.

poèmes,poète,poésie,écriture,auteur,journal intimepoèmes,poète,poésie,écriture,auteur,journal intime

jeudi, 25 février 2016

LES PETITS CARNETS BLEUS (Extrait n° 5 de mon livre)

A la grille du lycée, Juliette aperçoit son amie Francine, guitariste débutante comme elle. Elle lui donne rendez-vous dimanche matin pour les répétitions. Juliette lui annonce qu'elle a enfin reçu sa housse de guitare. Elles bavardent en marchant sur le boulevard puis se quittent vite.

Le lendemain, Thierry fait de nouveau la cour à Juliette en chantant : "tu veux ou tu veux pas ?". Mais Juliette ne lui répond pas et tourne les talons. Elle ne l'aime pas, il faut qu'il le sache et arrête de l'importuner.

souvenirs,journal intime,adolescence,amour,lycée,livre,culture,études

En cours d'économie, la discussion tourne autour de la famille. Alain s'exclame : "moi je suis malheureux !". Johanne lui répond : "pauvre petit..."

En bilan d'allemand, des élèves trichent : leur livre de cours est ouvert sur leurs genoux. Juliette voit tout, mais elle ne dit rien. Après tout, ce n'est pas son problème, elle a travaillé ses cours, elle aura la note qu'elle mérite.

Le 21 janvier, Juliette écrit sur son petit carnet : "Monsieur le Principal n'est pas très content de notre classe. Il est pessimiste pour le Bac. Le Proviseur verra les élèves cette semaine, chacun leur tour, pour leur demander dans quelles matières ils se sentent bien et ont de bonnes notes".

 

vendredi, 29 janvier 2016

Les petits carnets bleus (les derniers commentaires de mes lectrices).

Voici les derniers retours de lecture de mon livre LES PETITS CARNETS BLEUS.

Muriel E : "c'est tellement rafraîchissant ! C'est joliment raconté et Juliette est un personnage attachant, bien que, en effet, j'aurais aimé en savoir plus sur son état d'esprit, ses pensées, à certains moments de l'histoire. Merci Elisabeth pour cette immersion dans les années 70 que je n'ai guère connues car je suis née vers la fin de cette décade. Je vous souhaite beaucoup de réussite".

Elisa G. : "les années 70, je m'y retrouve. Juliette est un personnage très attachant. On survole avec elle ses doutes, ses interrogations, ses joies, ses peines, ses amours. J'aurais aimé qu'elle nous ouvre un peu plus son coeur pour mieux la connaître".

livre,roman,écriture,journal intime,auteur,littérature,culture,années 70

 

mercredi, 27 janvier 2016

LES PETITS CARNETS BLEUS (Extrait n° 4 de mon livre)

Thierry drague Juliette pendant la récréation. Il la trouve jolie, mais elle pense que ce n'est pas important. Elle refuse ses invitations à sortir le mercredi. Elle fait un détour quand elle l'aperçoit ou retourne sur ses pas pour ne plus le voir.

Pendant le cours de physique-chimie, Aurélie a très mal au ventre mais n'a pas de médicaments pour soulager ses douleurs. Elle a hâte que le cours se termine. Elle fait quelques grimaces quand le professeur écrit au tableau. Heureusement celui-ci ne voit rien.

Alain murmure qu'il a mal au foie, il traîne dans le couloir pendant l'inter-classe. Puis il s'amuse pendant le cours de géographie à jouer de la batterie sur sa trousse et son cartable en frappant avec deux règles métalliques. Il continue en gribouillant sur son classeur. Juliette regarde son dessin. Alain lui explique qu'il a dessiné le sommeil, la femme, la nourriture et les voyages. Juliette trouve tout cela bien spécial...

journal intime,écriture,livre,recueil,adolescence,amour,amitié,culture,années 70

 

 

 

 

 

 

 

Marie Claire présente une boîte de pastilles Pulmoll pendant le cours de maths. Alain qui se trouve juste derrière Aurélie puise dans la bonbonnière en disant :"j'en prends deux car j'ai mal à la gorge". Durant l'après midi, il en redemendera plusieurs fois en continuant à faire le clown....

journal intime,écriture,livre,recueil,adolescence,amour,amitié,culture,années 70

lundi, 28 décembre 2015

LES PETITS CARNETS BLEUS (Extrait n° 3 de mon livre)

Les vacances de Noël viennent de commencer mais déjà Juliette s'ennuie de ses camarades de classe. Elle se rend chez une copine accompagnée de sa soeur aînée. Elles bavardent toutes les trois en écoutant un disque des Beatles et en buvant une tasse de café, le tout dans la bonne humeur. Juliette se demande si elle se mariera un jour, quel métier elle aura, elle a peur de son avenir mais n'en parle à personne. Elle compte les derniers jours de l'année qui va s'achever.

souvenirs,journal intime,écriture,noël,vacances,amour,amitiés,lycée

 

 

 

 

 

 

 

Le jour de Noël, après la messe de minuit, la famille se retrouve autour d'un chocolat au lait bien chaud et d'une brioche tiède. On ouvre les cadeaux rassemblés au pied du sapin, dans un coin du salon. La crèche a été installée sur la commode, près du sapin décoré de guirlandes et de boules scintillantes. Celui-ci sera replanté dans le jardin en début d'année.

Le 5 janvier, Juliette reprend le chemin du lycée et le rythme des cours. Entre copains et copines, on se souhaite la bonne année en s'embrassant. Marie Claire est malade et Juliette lui rend visite en lui apportant les devoirs à effectuer pour la semaine prochaine.

En cours, Alain se met souvent derrière Juliette et, de temps en temps, il l'appelle discrètement pour lui demander, soit un livre, soit des copies doubles, ou même des bonbons ou des cigarettes pour la récréation. Certains jours, il mendie quelques francs. Juliette ne comprend pas pourquoi il ne lui parle pas plus. Elle essaie de décortiquer toutes les facettes de sa personnalité. Ou du moins ce qu'elle peut apprendre à son sujet...

mercredi, 16 décembre 2015

LES PETITS CARNETS BLEUS (Extrait n° 2 de mon livre)

Le lendemain de la rentrée des classes et les autres jours, Juliette fait connaissance avec ses nouvelles camarades de classe, en particulier avec Martine et Lise. Martine vient d'arriver dans la ville, son père est militaire de carrière. Lise est pensionnaire pour la première fois. Elle habite à trente kilomètres du lycée et elle a choisi de s'y inscrire pour éviter les aller-retour quotidiens et la fatigue. En parcourant de long en large la cour de récréation, Lise explique qu'elle est un peu triste : elle attend avec impatience samedi afin de retrouver sa mère et ses deux soeurs. Juliette sent que sa nouvelle copine a besoin de réconfort, de parler, d'autant plus que le père de celle-ci est décédé il y a quelques années. Lise lui parle du beau garçon brun. Il habite le même immeuble qu'elle. Il n'a pas encore 16 ans... Juliette est surprise mais essaie de ne rien montrer.

Les semaines passent, l'ambiance est très bonne. Juliette se lie avec de nouvelles camarades. Elle ne manque pas de noter sur son petit carnet bleu les événements de chaque jour, importants ou pas.

journal intime,écriture,souvenirs,recueil,livre,lycée,adolescence,amours,émois

mardi, 08 décembre 2015

LES PETITS CARNETS BLEUS (extrait n° 1 de mon livre)

En ce jour de rentrée au lycée, les élèves de Seconde et de Première se dirigent vers le patio. Juliette retrouve ses amies, Claude et Marie Claire. Claude ne sera plus dans sa classe tandis que Marie Claire, qui redouble sa seconde, retrouvera Juliette pour une année.

Une agréable surprise attend cette dernière : le beau garçon brun qu'elle avait remarqué au bal du lycée au mois de juin est là devant elle, dans la cour, un porte documents sous le bras. Elle pense qu'il peut avoir 18 ans car il est grand de taille. Un professeur arrive et dirige les élèves vers le couloir qui mène à la salle de classe pour le premier cours de l'année...

journal intime,écriture,lycée,copains,études,recueil,souvenirs.

vendredi, 27 novembre 2015

AU DEBUT DE LA VIE... PUIS LA VIE CONTINUE

Au début de ma vie, j'ai une maman Thérèse et un papa Georges, ainsi qu'un frère André, et une grande soeur Madeleine. Nous vivons dans le nord de la France. J'ai aussi mes deux grands-pères, Arthur et Valère, ainsi que mes deux grands-mères, Madeleine et Marguerite. Ma tante Nicole se marie avec Jean qui devient mon oncle. A deux ans et demi, j'ai une nouvelle soeur, Bernadette, et deux ans plus tard Geneviève vient agrandir la famille. Je vais à l'école maternelle puis j'entre en primaire. Je me fais des copines que je retrouve 50 ans plus tard grâce à Internet : Janine, Béatrice, Francine, Marie France, Raymonde, Marie Martine... Je découvre mes cousins et cousines lors de visites ou repas familiaux. Les dimanches ou pendant les vacances, je passe de bons moments avec mes grands-oncles et mes grandes-tantes... Je vais au collège puis au lycée et j'ai de nouvelles copines et copains : Edwige, Marie Claire, Annie, Liliane, Aliette, Didier, Pascal... Je quitte le lycée pour une formation professionnelle dans une grande ville. Je ne connais personne mais je me fais vite de nouvelles copines : Jasmine, Erica, Sigrid... Je trouve un travail puis un autre. L'ambiance est très bonne et chaleureuse dans ce nouveau travail. Je me marie et je pars avec mon époux dans le sud de la France. Nous gardons contact avec ses copains restés dans le Nord. Je travaille quatre semaines, puis je pointe au chômage pendant quatre mois. J'entre dans une société de crédit où l'ambiance est très amicale. Je garde contact avec une de mes collègues, Michèle, quand je quitte mon poste pour élever mon deuxième enfant. Elle me donne régulièrement des nouvelles d'elle et, au mariage de son fils, je retrouve une collègue commune, Jocelyne. Je reprends le travail dès que mon fils a 2 ans. Je m'occupe de personnes handicapées pendant près de 16 années. Je garde contact avec deux mes collègues, Edwige et Joëlle, et je rencontre quelquefois Véronique dans la grande ville voisine. Véronique n'est restée que six mois notre collègue mais je ne l'oublie pas. Puis je reprends des études pendant 4 années à l'issue desquelles je trouve divers emplois précaires. Je garde quelques contacts avec mes copines de fac : Delphine, Dominique, Lucie, Carine, Eve...

La vie est faite de rencontres diverses. Plus le temps passe, plus les souvenirs s'entassent.

Je n'oublie pas ceux qui sont partis pour toujours, des membres de ma famille, des copains, des copines d'école, de collège, de lycée, une collègue de travail ....

souvenirs,famille,enfants,écriture,journal intime

lundi, 19 octobre 2015

LUNDI, JOUR DE LESSIVE

Quand j'étais petite, le lundi était jour de lessive pour maman. Elle avait choisi ce jour pour une raison que je ne connais pas. En attendant, le linge sale s'entassait et, pour une famille de six personnes, ce n'était pas un peu. Je me souviens qu'elle mettait à bouillir le linge supportant de hautes températures dans une bassine, sur la gazinière. Ensuite, elle transportait la bassine dans la cour pour la vider, ce qui était dangereux. Il lui fallait ensuite rincer ce linge à l'eau claire. Heureusement, mes parents avaient une pompe électrique près de la salle de bains qui puisait l'eau de pluie recueillie dans une citerne sous la maison. A la naissance du 5ème enfant, une aide ménagère venait aider quelques jours par semaine. Enfin, quelques années plus tard, maman s'est acheté une machine à laver et a gardé le lundi pour faire ses nombreuses lessives. Le linge était ensuite mis à sécher sur les cordes tendues par des piquets, le long de l'allée menant au potager et au fond du jardin. Les jours de pluie, maman mettait le linge mouillé sur des cordes tendues dans la cuisine et la salle à manger, ce qui n'était pas très esthétique. Puis elle s'est acheté un grand séchoir sur pied et a abandonné l'idée de ne faire les lessives qu'une fois par semaine.

souvenirs,enfance,années 60,écriture,journal intime,culture