Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 13 avril 2017

VILLAGE PAYSAGE

La couleur cendre de l'hiver disparu

Nous profitons de la palette d'avril

Sur nos épaules presque nus

Comme sur un tableau de Bazille

Nous mettons notre châle

Et partons voir un cheval

Près du champ d'oliviers

Par un chemin dévié

Marchant en silence

Je prends de l'avance

Pour voir le village

Tel un paysage

Impressionniste

Peint par l'artiste.

 

(Sur mon 2ème blog j'ai réuni tous mes poèmes : http://depoesiesenpoesies.hautetfort.com/)

 

poème,poète,poésie,paysage,peinture,printemps,cheval,nature

lundi, 20 février 2017

DANS LA CHAMBRE

Elle rêvait derrière les carreaux

La musique jouait encore

Dans la chambre aux murs fleuris

Ecouter ce refrain encore

Regarder voler les oiseaux

Elle sentait la maussaderie

Fanfaronner et s'agiter

Et devant la banalité

Des heures cherchait dans sa penderie

Un objet qui la contrarie

Avant que sa mère l'appelle 

De sa voix habituelle

Mais qu'est-ce que tu fais en haut

Alors que dehors il fait beau ?

Tu devrais aller promener

Avant que je fasse le dîner.

Regardant l'heure elle arrêta

La musique et s'habilla

Pour faire une balade à vélo

Du carrefour jusqu'au bord de l'eau.

poème,poète,poésie,écriture,souvenirs,auteur,culture

vendredi, 10 février 2017

JE VOYAIS LE PRINTEMPS

Cette nuit j'ai rêvé

Je voyais le printemps

Le soleil qui chauffait

Un air doux sans vent

En une seule nuit

Les fleurs éclataient

Sans faire de bruit

Sous le ciel réchauffé

Par le soleil de midi

C'était celui d'hier

Car nous sommes en hiver

Et la pluie me l'a dit.

poésie,poème,printemps,pluie,auteur,saison

samedi, 28 janvier 2017

MES AMIES

Mes amies pleurent

Aux souvenirs amers

Le ciel gris et triste

A l'oreille murmure

Il rappelle les larmes

De leurs douleurs.

poésie,poème,poète,hiver,larmes,douleurs,écriture,auteur

vendredi, 27 janvier 2017

VENT D'HIVER

Vent d'hiver

Tourbillonne

Et décoiffe

Pas très fière

Comme une lionne

Je me recoiffe.

poèmes,poètes,poésie,textes,hiver,auteur,écriture

mercredi, 18 janvier 2017

MIROIRS

Miroir à deux faces

Pour deux face à face

Miroir de la société

Image projetée

Miroir du matin

Pour se sentir bien

Miroir du soir

On perd la mémoire.

(poème que j'ai écrit le 24 novembre 2006)

 

Aujourd'hui je fête les 11 ans de mon blog.

poésie,poème,poète,écriture,mes poèmes,société

samedi, 10 décembre 2016

JEAN LE HOUX Les comparaisons bachiques.

Quand suis sans verre et breuvage,

C'est sans coque un limaçon,

Sans livrée c'est un page,

C'est un écolier sans leçon.

C'est un chasseur sans sa trompe,

Sans braguette un lansquenet,

C'est un navire sans pompe,

C'est un berger sans flageolet.

C'est un soulard sans panache,

C'est sans fifre un tambourin,

C'est un charpentier sans hache,

C'est un orfèvre sans burin.

Sans vin je perds contenance :

C'est ce qui mieux me convient,

Comme à un chevalier sa lance

Et la baguette à un sergent.

Je vous annonce la guerre

Pour l'amour de mon ami

Que voici dedans ce verre :

Je ne boirai point à demi.

poésie,poèmes,poètes,écriture,auteur,artiste,peintre,littérature,culture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Jean LE HOUX est né en 1551 et décédé en 1616 à VIRE. Il est avocat, artiste, peintre et poète normand). 

vendredi, 25 novembre 2016

JOLI SOLEIL

Joli soleil est parti

La rivière sort de son lit

Les arbres arrachés

Ne peuvent sympathiser

Avec un vent si fou

Qui emporte tout

Eole de son nuage blanc

Vrai visage du vent

De ses joues soufflant

Comme un monstre blanc

Aime se rire du temps

Joli soleil est parti

De l'île de Stromboli

Couleur bronze doré

Les vents se sont levés

Avant de retomber

En fin de journée.

poésie,poème,poète,écriture,culture,vers,rimes,eole

dimanche, 20 novembre 2016

INQUIETUDE (Paul GERALDY)

Enfantine, tu fais bruire

D'un rire clair, aérien,

L'ombre inquiète où je respire

Je n'aime pas t'entendre rire.

Tu ris trop fort. Tu ris trop bien.

Dans la maison lorsque tu sèmes

Tant de santé, tant de clarté,

Tu dois te suffire à toi-même.

Il faut à ma sécurité

Que tu sois plaintive, dolente

Et câline, et que tu te sentes

Toute petite. J'ai besoin

De te savoir faible et fragile.

Je t'aime aussitôt beaucoup moins.

Et je suis beaucoup plus tranquille.

poèmes,poète,poésie,écriture,auteur,paul géraldy

 

mardi, 11 octobre 2016

FLEURS FANEES

Fleurs d'été fanées

Maillots de bains rangés

Soleil pâle automnal

Amical en rival

On va trinquer

Avant d'évoquer

Les soirs d'été

Avec complicité.

poésie,poèmes,poète,culture,écriture,été,saisons