Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 19 octobre 2019

LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE

Les vagues frôlent le quai

On remonte au port

Sous un ciel de nuages

Et de doux paysages.

Il me dit : vis le plus

Longtemps possible

Je voudrais oui, mais

Le corps décide

Et sans volonté

De moi, des autres

Tout s'épuise un jour.

poésie,poèmes,poète,paysages,écriture,nuages,vivre

 

 

dimanche, 11 août 2019

LEO FERRE : METANEC

musique,poèmes,poètes,poésie,léo ferré,chanson,auteur

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces oiseaux que tu portes en toi depuis septembre

Cette pâleur jalouse où tu mets tes pensées

Ce ventre qui te prend comme un enfant de cendre

Ces souvenirs gâchés qui t'ont pris tes années

Regarde cette église au bout de l'habitude

Regarde ce dessin de Rembrandt dans la nuit

Regarde cette femme en allée vers le Sud

Regarde ce printemps et son sourire appris

Ces parfums qui t'assaillent et qui te désapprennent

Ces routes perforées dans ton programmateur

Ce silence ordonné dans ton coeur qui se traîne

Cette mort de l'oubli comme venue d'ailleurs

Ecoute l'horizon dans les bras d'une femme

Ecoute la seconde éternelle qui tue

Ecoute la lueur qui regarde ton âme

Ecoute l'analyse et prends-toi par la rue

Ces chiens partis ailleurs dans ton enfance double

Cet horizon doublé par tes pensées de chien

Ce hasard muselé dans ta télévitrouble

Ce linge larmoyant où sèchent tes chagrins

Goûte cette Raison qui se prend pour ta tête

Goûte dans la Folie ta tête de Raison

Goûte cette chanson qui s'en va dans la fête

Goûte le flot rendu sur la plage des cons.....


mardi, 14 mai 2019

JOLI MAI

Joli mois de mai

Que je préfère

Pour l'atmosphère

Dans les roseraies

L'été tressaille

Et se chamaille

Dans la grisaille

Avec la caille

Joli mois de mai

Que je préfère

Est bien entamé

Pour nous distraire.

poèmes, poètes, poésie, mai, saison, mois de mai, printemps, vers, culturepoèmes, poètes, poésie, mai, saison, mois de mai, printemps, vers, culturepoèmes, poètes, poésie, mai, saison, mois de mai, printemps, vers, culture

mercredi, 20 mars 2019

JE SUIS UNE FILLE

Je suis une fille de la terre

De vignes et de pierres

D'argile ou de cailloux

De sécheresse ou de boue

D'oliviers ou de platanes

De tilleuls ou de chênes 

Mon coeur est au nord

Mon coeur est au sud.

Sud, Nord, pierres, boue, vignes, cailloux, terre, poèmes, poètes,

samedi, 09 février 2019

L'ALPHABET DE L'AMOUR

A comme amour

On le trouve toujours

B comme baiser

Envie de t'embrasser

C comme coeur

Je te connais par coeur

D comme ton prénom

Je ne dis pas non

E comme équilibre

Je te laisse libre

De me choisir 

Ou de partir

F comme frissons

Quand on perd la raison

G comme gourmands

Nous sommes amants

H comme heures

Celles du bonheur

I comme intérieur

L'amour est à l'intérieur

J comme jouer

L'amour n'est pas jouer

K comme K.way

Sous la pluie on marchait

L comme lune

Je suis dans la lune

M comme miroir

Me renvoie notre histoire

N comme nuptial

Je marche sous le vitrail

O comme or

Le monde doux dehors

P comme pardonner

Je t'ai tout pardonné

Q comme quotidien

Le mien est lié au tien

R comme recette

Il n'y a pas de recette

S comme souvenirs

Les meilleurs à retenir

T comme toujours

On s'aime nuit et jour

U comme unis

Jusqu'à l'infini

V comme vie

Celle que l'on vit

W comme wagon

A la gare on se cherchait

X comme Xérès

L'amour et le vin jusqu'à l'ivresse

Y comme yeux

Les tiens sont bleus

Z comme Zanzibar

Trouvés par hasard.

(mai 2006).


poèmes,poètes,poésie,écriture,amour,auteur,culture

 

mercredi, 09 janvier 2019

NUIT BLANCHE (Albert SAMAIN - Au Jardin de l'Infante)

Cette nuit, tu prendras soin que dans chaque vase

Frisonne, humide encore, une gerbe de fleurs.

Nul flambeau dans la chambre - où tes chères pâleurs

Se noieront comme un rêve en des vapeurs de gaze.

Pour respirer tous nos bonheurs avec emphase,

Sur le piano triste, où trembleront des pleurs,

Tes mains feront chanter d'angéliques douleurs

Et je t'écouterai, silencieux d'extase.

Tels nous nous aimons, sévères et muets.

Seul, un baiser parfois sur tes ongles fluets

Sera la goutte d'eau qui déborde des urnes.

Oh soeur ! et dans le ciel de notre pureté

Le virginal Désir des amours taciturnes

Montera lentement comme un astre argenté,

Ton souvenir est comme un livre bien aimé,

Qu'on lit sans cesse, et qui jamais n'est refermé,

Un livre où l'on vit mieux sa vie, et qui vous hante

D'un rêve nostalgique, où l'âme se tourmente.

Je voudrais, convoitant l'impossible en mes voeux,

Enfermer dans un vers l'odeur de tes cheveux ;

Ciseler avec l'art patient des orfèvres

Une phrase infléchie au contour de tes lèvres ;

Emprisonner ce trouble et ces ondes d'émoi

Qu'en tombant de ton âme, un mot propage en moi ;

Dire quelle mer chante en vagues d'élégie

Au golfe de tes seins où je me réfugie ;

Dire, oh surtout ! tes yeux doux et tièdes parfois

Comme une après-midi d'automne dans les bois ;

De l'heure la plus chère enchâsser la relique,

Et, sur le piano, tel soir mélancolique,

Ressusciter l'écho presque religieux

D'un ancien baiser attardé sur tes yeux.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Samain

 

 

poète,auteur,poésie,poèmes,albert samain,culture,écriture,littérature

 

vendredi, 07 décembre 2018

UN MONDE

Deux visions du monde s'opposent

Les uns annoncent la catastrophe

Le terre étouffe sous les déchets

Et puis les autres à l'opposé

Nous disent qu'il faut avoir confiance

Que nous vivons dans l'abondance

Qui nous ouvre un monde nouveau

Un monde tout nouveau tout beau

Mais la vérité saute aux yeux.

poèmes,poète,poésie,texte,écriture,auteur,recueil,culture,monde

 

mardi, 20 novembre 2018

BOUCHONS DU MATIN

Les bouchons du matin

Forment des p'tits boudins

Métalliques et changeants

Sinueux et mouvants.

 

 

(le 12.09.2011)

 

 

poésie,poèmes,poète,auteur,recueil,livre,vers,écriture

jeudi, 30 août 2018

SUR MON AUTRE BLOG MES POEMES

http://depoesiesenpoesies.hautetfort.com/archive/2018/08/...

poésie,poèmes,poète,écriture,nature,été,saison

samedi, 04 août 2018

CANICULE

La canicule

S'écrit en gros

Partout fantaisiste

Cela devient ridicule

Ce n'est qu'un mot

Qui nous fatigue

Et nous rend triste

Alors qu'on aime l'été

Pour se balader

Et pas rester cloîtré

Volets baissés.

 

 

poèmes,poètes,poésie,culture,été,canicule