Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 09 avril 2021

CHANCE (Paul GERALDY)

Et pourtant, nous pouvions ne jamais nous connaître !

Mon amour, imaginez-vous

tout ce que le Sort dut permettre

pour qu’on soit là, qu’on s’aime et pour que ce soit nous ?

 

Tu dis : << Nous étions nés l'un pour l'autre. >> Mais pense

à ce qu’il dut falloir de chances, de concours,

de causes, de coïncidences,

pour réaliser ça, simplement, notre amour !

 

Songe qu’avant d’unir nos têtes vagabondes

nous avons vécu seuls, séparés, égarés,

et que c’est long, le temps, et que c’est grand, le monde,

et que nous aurions pu ne pas nous rencontrer.

 

As-tu jamais pensé, ma jolie aventure,

aux dangers que courut notre pauvre bonheur

quand l’un vers l’autre, au fond de l’infinie nature,

mystérieusement gravitaient nos deux coeurs ?

 

Sais-tu que cette course était bien incertaine

qui vers un soir nous conduisait,

et qu’un caprice, une migraine

pouvaient nous écarter l’un de l’autre à jamais ?

 

Je ne t’ai jamais dit cette chose inouïe :

lorsque je t’aperçus pour la première fois,

je ne vis pas d’abord que tu étais jolie.

Je pris à peine garde à toi.

 

Ton amie m’occupait bien plus, avec son rire.

C’est tard, très tard, que nos regards se sont croisés.

Songe, nous aurions pu ne pas savoir y lire,

et toi ne pas comprendre, et moi ne pas oser.

 

Où serions-nous ce soir si, ce soir-là, ta mère

t’avait reprise un peu plus tôt ?

Et si tu n’avais pas rougi, sous les lumières,

quand je voulus t’aider à remettre ton manteau ?

 

Car, souviens-toi, ce furent là toutes les causes.

Un retard, un empêchement,

et rien n’aurait été du cher enivrement,

de l’exquise métamorphose !

 

Notre amour aurait pu ne jamais advenir !

Tu pourrais aujourd’hui n’être pas dans ma vie !…

 

Mon petit coeur, mon coeur, ma petite chérie,

je pense à cette maladie

dont vous avez failli mourir… 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_G%C3%A9raldy

 

paul géraldy.jpg

 

mardi, 30 mars 2021

TOMBER DANS LES POMMES

expression,citation,culture,bon à savoir,george sand,auteur,écritureCette expression est apparue à la fin du 19ème siècle. Elle signifie : s'évanouir, tomber en pâmoison. On pense qu'elle serait tirée des lettres adressées par George Sand à Mme Dupin, sa grand mère, dans lesquelles l'écrivaine écrit : "être dans les pommes cuites" pour imager son état de grande fatigue. A cette époque, il était d'usage de jeter des pommes cuites sur des acteurs de théâtre que l'on considérait particulièrement mauvais.

 

mercredi, 17 mars 2021

Bernard de Ventadour : J'AI LE COEUR

J’ai le cœur si plein de joie,
Qu’il transmute Nature :
C’est fleur blanche, vermeille et jaune
Qu’est pour moi frimas ;
Avec le vent et la pluie
S’accroît mon bonheur.
Aussi mon Prix grandit, monte ;
Et mon chant s’épure.
J’ai tant d’amour au cœur
De joie et de douceur,
Que gelée me semble fleur,
Et neige, verdure.

Je puis aller sans habits,
Nu dans ma chemise,
Car pur amour me protège
De la froide bise.
Mais est fol qui, hors mesure,
Devient indiscret.
J’eus donc souci de moi-même
Dès que j’eus requis
D’amour la toute belle
Dont j’attends tel honneur.
En lieu d’un pareil trésor
Je ne voudrais Pise.

D’amitié elle m’écarte !
Mais j’ai confiance,
Car d’elle j’ai du moins conquis
La belle apparence.
Et j’en ai, en la quittant,
Tant d’aise en mon âme
Que le jour de la revoir
Serai sans tristesse.
Mon cœur est près d’Amour :
Donc l’esprit là-bas court,
Mais le corps ici, ailleurs,
Est loin d’elle, en France.

Je garde bonne espérance,
- Qui m’aide bien peu -
Car mon âme est balancée
Comme nef sur l’onde.
Du souci qui me déprime
Où m’abriterai-je ?
La nuit il m’agite et jette
Sur le bord du lit :
Je souffre plus d’amour
Que l’amoureux Tristan
Qui endura maints tourments
Pour Iseult la blonde.

Ah Dieu! que ne suis-je aronde
Pour traverser l’air,
Voler dans la nuit profonde
Jusqu’en sa demeure ?
Bonne dame si joyeuse,
Votre amant se meurt ;
Je crains que mon cœur se fonde
Si mon mal ne cesse…
Dame, je joins les mains,
Je prie : je vous adore.
Beau corps aux fraîches couleurs,
Bien cruel vous m’êtes !

Au monde il n’est rien à quoi
Mon esprit tant songe
- Si j’entends rien dire d’elle -
Que mon cœur ne tourne,
Que mon front ne s’en éclaire,
De quoi que je parle ;
Aussitôt vous penserez
Que je voudrais rire.
Si pur est mon amour,
Que maintes fois je pleure,
C’est pour moi les soupirs
Ont saveur meilleure.

Messager, va et cours,
Dis moi à la plus belle
Que je pâtis pour elle
Douleur et martyre.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_de_Ventadour

poésie,poème,poète,écriture,auteur,vers culture

 

jeudi, 11 mars 2021

Commencé CE MATIN

https://www.babelio.com/livres/Bastide-La-Fantaisie-du-vo...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois-R%C3%A9gis_Ba...

Afficher l’image source

 

livre,auteur,culture,écriture,françois-régis bastide,musique

dimanche, 07 mars 2021

LU HIER DIMANCHE

Lu hier et terminé :

LES DAMNES DE LA GUERRE  de Roger Monclin.

https://www.babelio.com/auteur/Roger-Monclin/225855

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Damn%C3%A9s_de_la_Guerre

livre,auteur,culture,guerre 14-18,roger monclin,écriture

 

mercredi, 03 mars 2021

EN LECTURE

Je n'ai que le 1er tome, commencé la semaine dernière.

https://www.babelio.com/livres/Peyramaure-La-passion-cath...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Peyramaure

 

livre,culture,histoire,auteur,michel peyramaure,la passion cathare,les fils de l'orgueil

samedi, 20 février 2021

SONNET ASTRONOMIQUE de Charles CROS

Charles CROS
Recueil : "Le coffret de santal"

Alors que finissait la journée estivale,
Nous marchions, toi pendue à mon bras, moi rêvant
A ces mondes lointains dont je parle souvent.
Aussi regardais-tu chaque étoile en rivale.

Au retour, à l’endroit où la côte dévale,
Tes genoux ont fléchi sous le charme énervant
De la soirée et des senteurs qu’avait le vent.
Vénus, dans l’ouest doré, se baignait triomphale.

Puis, las d’amour, levant les yeux languissamment,
Nous avons eu tous deux un long tressaillement
Sous la sérénité du rayon planétaire.

Sans doute, à cet instant deux amants, dans Vénus,
Arrêtés en des bois aux parfums inconnus,
Ont, entre deux baisers, regardé notre terre.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Cros

 

poésie,poète,poème,culture,auteur,sonnet,vers

 

jeudi, 18 février 2021

GUNTER WALLRAFF

Comme il pleut aujourd'hui, j'ai commencé TETE DE TURC de GUNTER WALLRAFF. Certes, ce livre date de 1986 mais il y a beaucoup à dire sur les expériences de Günter Wallraff.

https://www.babelio.com/livres/Wallraff-Tete-de-Turc/18618

https://www.courrierinternational.com/article/2012/07/19/...

auteur,livre,culture,tête de turc,günter wallraff,allemagne



 

mercredi, 17 février 2021

JE VIENS DE TERMINER

Je viens de terminer LE JOUEUR D'ECHECS de Stefan Zweig, livre à suspense.

J'ai beaucoup aimé, c'est passionnant.

https://www.babelio.com/livres/Zweig-Le-Joueur-dechecs/1771



livre,auteur,culture,écriture,stefan zweig,le joueur d'échecs,autriche,guerre,nazisme,hitler

mercredi, 10 février 2021

EN LECTURE : LE CAS ETRANGE DU Dr JEKYLL et de Mr HYDE

Je connaissais l'histoire mais je n'avais jamais lu le livre (un peu court, je trouve, et en conséquence on a vite terminé). Avant de le donner à la recyclerie de mon village, j'ai voulu le lire.

https://www.librairiepassages.fr/livre/9782253042921-dr-j...

https://www.babelio.com/livres/Stevenson-Le-cas-etrange-d...

 

 

robert louis stevenson,docteur jekyll,mister hyde,livre,culture,écriture,auteur