Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 09 février 2016

MES LECTURES

Dans son livre MES PAYSAGES DE NERVAL ET BAUDELAIRE, Laura Vanel-Coytte présente ses poèmes et textes composés de 2007 à 2009.

Dans la 1ère partie, elle nous parle de NERVAL et, dans la seconde partie, de BAUDELAIRE, le tout avec passion, fraîcheur et talent. Elle s'adresse à eux comme si elle était leur fille, leur amie ou leur confidente, avec admiration et émotion. Elle rêve que tous les deux lui répondent. Les dialogues s'enchaînent et nous imaginons la rencontre avec NERVAL ou  BAUDELAIRE.

livre,auteur,culture,baudelaire,nerval,écriture

Pour découvrir ce livre, je vous invite sur le site de l'éditeur :

http://www.thebookedition.com/mes-paysages-de-nerval-et-b...

et à visiter le blog de l'auteur :

http://www.lauravanel-coytte.com/

 

 

samedi, 06 février 2016

BEAUTE

Mais qu'est-ce que la beauté ? C'est une nouvelle aptitude à vous donner du plaisir. (STENDHAL)

citations,auteur,culture,littérature,écriture,livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La beauté, c'est l'harmonie du hasard et du bien. (Simone WEIL)

Qu'est-ce que la beauté ? Une convention, une monnaie, qui n'a cours qu'en temps et lieu. (Henrik IBSEN)

 

vendredi, 29 janvier 2016

Les petits carnets bleus (les derniers commentaires de mes lectrices).

Voici les derniers retours de lecture de mon livre LES PETITS CARNETS BLEUS.

Muriel E : "c'est tellement rafraîchissant ! C'est joliment raconté et Juliette est un personnage attachant, bien que, en effet, j'aurais aimé en savoir plus sur son état d'esprit, ses pensées, à certains moments de l'histoire. Merci Elisabeth pour cette immersion dans les années 70 que je n'ai guère connues car je suis née vers la fin de cette décade. Je vous souhaite beaucoup de réussite".

Elisa G. : "les années 70, je m'y retrouve. Juliette est un personnage très attachant. On survole avec elle ses doutes, ses interrogations, ses joies, ses peines, ses amours. J'aurais aimé qu'elle nous ouvre un peu plus son coeur pour mieux la connaître".

livre,roman,écriture,journal intime,auteur,littérature,culture,années 70

 

dimanche, 24 janvier 2016

L'HOMME

L'homme est un animal enfermé - à l'extérieur de sa cage. Il s'agite hors de soi (Paul VALERY).

citations,auteur,écriture,culture,littérature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'être humain est la proie de trois maladies chroniques et inguérissables : le besoin de nourriture, le besoin de sommeil et le besoin d'égards. (Henry de MONTHERLANT)

 

citations,auteur,écriture,culture,littérature

jeudi, 21 janvier 2016

IL EST PARU

J'ai la grande joie de vous annoncer la sortie de mon 8ème livre VERS TOILES ET AUTRES HISTOIRES (150 pages).

Cet ouvrage reprend mes derniers textes écrits depuis la parution de mes 3 recueils de poésies. J'ai ajouté quelques anciens poèmes. Vous trouverez au fil des pages mes dessins ou peintures illustrant les textes. Ce livre est disponible sur Thebookedition.

Je vous donne ci-après le lien et j'espère que vous prendrez plaisir à feuilleter les 150 pages de ce recueil. Amicalement.

http://www.thebookedition.com/vers-toiles-et-autres-histo...

 auteur,livre,recueil,écriture,poésie,poèmes,culture,vers,peinture,textes brefs,contes

 

mercredi, 06 janvier 2016

Un de mes dessins qui paraîtra dans mon prochain recueil de poèmes.

Mon recueil de 152 pages aura pour titre VERS, TOILES et AUTRES TEXTES. Mes dessins réalisés avec des crayons de couleurs illustreront les textes (poèmes, textes brefs, contes) que j'ai écrits pendant près de 9 ans.

livre,auteur,écriture,poèmes,poète,recueil,loisirs,dessins,croquis

samedi, 19 décembre 2015

LA TROMPETTE

M. LEPIC arrive de Paris ce matin même. Il ouvre sa malle. Des cadeaux en sortent pour grand frère Félix et soeur Ernestine, de beaux cadeaux, dont précisément (comme c'est drôle !) ils ont rêvé toute la nuit. Ensuite M. LEPIC, les mains derrière son dos, regarde malignement Poil de Carotte et lui dit : 

- Et toi, qu'est-ce que tu aimes le mieux : une trompette ou un pistolet ?

En vérité, Poil de Carotte est plutôt prudent que téméraire. Il préférerait une trompette parce que ça ne part pas dans les mains ; mais il a toujours entendu dire qu'un garçon de sa taille ne peut jouer sérieusement qu'avec des armes, des sabres, des engins de guerre. L'âge lui est venu de renifler de la poudre et d'exterminer des choses. Son père connaît les enfants : il a apporté ce qu'il faut.

- J'aime mieux le pistolet, dit-il hardiment, sûr de deviner. Il va même un peu loin et ajoute : 

- ce n'est plus la peine de le cacher ; je le vois !

- Ah ! dit M. LEPIC embarrassé, tu aimes mieux un pistolet ! Tu as donc bien changé ?

Tout de suite Poil de Carotte se reprend :

- Mais non, va, mon papa, c'était pour rire. Sois tranquille, je les déteste, les pistolets. Donne-moi vite ma trompette, que je te montre comme ça m'amuse de souffler dedans.

Mme LEPIC :

- Alors pourquoi mens-tu ? pour faire de la peine à ton père, n'est-ce pas ? Quand on aime les trompettes, on ne dit pas qu'on aime les pistolets, et surtout on ne dit pas qu'on voit des pistolets, quand on ne voit rien. Aussi, pour t'apprendre, tu n'auras ni pistolet ni trompette. Regarde-la bien : elle a trois pompons rouges et un drapeau à franges d'or. Tu l'as assez regardée. Maintenant va voir à la cuisine si j'y suis ; déguerpis, trotte et flûte dans tes doigts.

Tout en haut de l'armoire, sur une pile de linge blanc, roulée dans ses trois pompons rouges et son drapeau à franges d'or, la trompette de Poil de Carotte attend qui souffle, imprenable, invisible, muette comme celle du Jugement dernier.

culture,littérature,écriture,auteur,livre,jules renard

jeudi, 03 décembre 2015

UNE MAISON ABANDONNEE

Une maison abandonnée

Cherche encore ses habitants

Ce qu'elle voulait me raconter

Me paraissait si important

Que je suis revenue deux fois.

Au loin j'entendais quelques voix

Qui n'avaient rien de mystérieux

La maison ouvrait ses grands yeux

Des voix d'ouvriers qui travaillent

Au bout du jardin en broussailles

Rendaient cet endroit bien étrange.

Abandonné, ce lieu vivant ?

Sur le côté je vis une grange

Et du foin entassé dedans

Mais rien, pas d'ouvriers en vue

Préparer une entrevue

Ce n'était pas convenable

Bien que je sois très aimable

La maison abandonnée

A l'intérieur désordonné

N'appartient plus à personne

Les herbes hautes l'emprisonnent.

poésie,poèmes,poètes,écriture,auteur,livre,culture,nouvelles et textes brefs

samedi, 21 novembre 2015

LES PAYSANS A PARIS (Alphonse DAUDET - CONTES DU LUNDI)

A Champrosay, ces gens-là étaient très heureux. J'avais leur basse-cour juste sous mes fenêtres et, pendant six mois de l'année, leur existence se trouvait un peu mêlée à la mienne. Bien avant le jour, j'entendais l'homme entrer dans l'écurie, atteler sa charrette et partir pour Corbeil, où il allait vendre ses légumes ; puis la femme se levait, habillait les enfants, appelait les poules, trayait la vache et, toute la matinée, c'était une dégringolade de gros et petits sabots dans l'escalier de bois. L'après midi tout se taisait. Le père était aux champs, les enfants à l'école, la mère occupée silencieusement dans la cour à étendre du linge ou à coudre devant sa porte en surveillant le tout petit... De temps en temps, quelqu'un passait dans le chemin, et on causait en tirant l'aiguille...

Une fois, c'était vers la fin du mois d'août, toujours le mois d'août, j'entendis la femme qui disait à une voisine :

- Allons donc, les Prussiens !... Est-ce qu'ils sont en France, seulement ?

- Ils sont à Châlons, mère Jean, lui criai-je par ma fenêtre.

Cela la fit rire beaucoup... Dans ce petit coin de Seine-et-Oise, les paysans ne croyaient pas à l'invasion.

culture,littérature,écriture,auteur,contes,daudet. loisirs

jeudi, 19 novembre 2015

LA NATURE

Les primevères et les paysages ont un défaut grave : ils sont gratuits. L'amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine (Aldous HUXLEY)

La nature est une baguette magique pétrifiée (NOVALIS).

P1030084 DIM FORET NOIRE (1632 x 1224) - Copie.jpg