Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 octobre 2015

MEPRIS

Je suis persuadé que les anges ne méprisent pas tant les hommes que les hommes se méprisent les uns les autres. (MONTESQUIEU - Cahiers).

 

L'homme méprise l'homme partout ailleurs qu'en celui qu'il est. (Henri de REGNIER).

auteur,écriture,citations,livre,recueil,culture,littérature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n'est pas mépriser assez certaines gens que de dire tout haut qu'on les méprise. Le silence seul est le souverain mépris. Est ce que je dis ici est déjà trop. (Charles Augustin SAINTE BEUVE - Mes poisons).

auteur,écriture,citations,livre,recueil,culture,littérature

vendredi, 02 octobre 2015

IMAGES D'AVANT

Douceur des vacances

Paysages d'enfance

Paradis des poètes

Galets et mouettes

Ces lieux reflètent

Dans nos deux têtes

Les images d'avant.

Retrouver le vent

Les phares et les Forts

Les landes et les ports

L'envie des peintres

Chapelles et châteaux

Maisons fortes et eaux

Bordant en cintre

Les vertes rives

Les belles rives

Autour des châteaux

Où vont les bateaux.

poèmes,poésie,poète,écriture,auteur,recueil,souvenirspoèmes,poésie,poète,écriture,auteur,recueil,souvenirs

 

vendredi, 25 septembre 2015

BEAUTE

Je sais que sur les coeurs ses droits sont absolus ;

Que tant qu'on est belle, on fait naître

Des désirs, des transports et des soins assidus ;

Mais on a peu de temps à l'être,

Et longtemps à ne l'être plus.

Mme DESHOULIERES.

Antoinette de Lafon de Boisguérin des Houlières est née Antoinette du Ligier de la Garde en 1634 ou 1638 à Paris. Elle est décédée le 17 février 1694.

http://www.biblisem.net/etudes/moudesho.htm

citation,écriture,culture,auteur,livre

dimanche, 20 septembre 2015

BAISER

Qu'est-ce que ton baiser ? 

- Un lèchement de flamme.

(Victor HUGO - La Légende des siècles)

citations,auteur,culture,écriture,livre,recueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lèvres ! Lèvres ! Baiser qui meurt

Baiser qui mord

Lèvres, lit de l'amour profond comme la mort

(A. SAMAIN - Au Jardin de l'Infante).

citations,auteur,culture,écriture,livre,recueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a des choses qu'on ne peut dire qu'en embrassant - parce que les choses les plus profondes et les plus pures, peut être, ne sortent pas de l'âme tant qu'un baiser ne les appelle. (Maurice MAETERLINCK - Aglavaine et Selysette)

 

citations,auteur,culture,écriture,livre,recueil

 

citations,auteur,culture,écriture,livre,recueil

 

jeudi, 10 septembre 2015

MA PETITE SOEUR

J'ai quatre ans et quatre mois, nous sommes en février 1957. Maman est partie à l'hôpital depuis quelques jours. Papa m'a dit qu'elle était partie se faire soigner, qu'elle a mal au ventre, qu'elle sera bientôt guérie. Mamie me rassure, je suis un peu triste de ne pas voir maman à la maison.

Nous partons à l'hôpital en famille. Nous montons les escaliers en silence. Je regarde les infirmières en blouse blanche qui vont et qui viennent. Dans le couloir, j'entends des gémissements. Papa me rassure et nous frappons à la porte de la chambre de maman. Allongée sur un lit blanc, habillée d'une chemise de nuit, elle nous sourit et nous dit bonjour. Dans la chambre, une dame est assise sur un autre lit blanc. Elle tient un bébé dans ses bras, un garçon. Elle nous dit bonjour. Maman me montre un petit lit près d'elle. Je vois un bébé dormir tranquillement sous une couverture. Elle me dit "encore une fille, une nouvelle petite soeur, j'espère que ce sera la dernière..."

La dame qui porte le petit garçon me demande si je suis contente. Je lui réponds oui de la tête. Un monsieur, près d'elle, me regarde en souriant. C'est le papa du petit bébé, il me parle en mâchant un bout d'allumette. Je sors de la chambre avec mon frère et mes deux autres soeurs, la pièce est bien trop petite pour jouer. Nous laissons les adultes parler entre eux. Dans le couloir, nous écoutons les bruits feutrés, nous ne faisons pas de bruit, papa nous a demandé de ne pas crier, ni de faire du bruit à cause des malades qui ont besoin de repos.

Bientôt il est l'heure de rentrer à la maison. Nous disons au revoir à maman, à la dame ainsi qu'au monsieur à l'allumette. Nous nous reverrons plusieurs fois, maman ayant sympathisé avec sa voisine de maternité. Nous visiterons l'atelier de menuiserie de son mari et admirerons les magnifiques meubles qu'il crée Ils viendront aussi nous rendre visite certains dimanches. Monsieur N. aura à chaque fois ce bout d'allumette dans la bouche, même en parlant.

Depuis, la famille ne s'est plus agrandie et, en rentrant à la maison, nous avons bien dorloté notre petite soeur si blonde et si sage.

 souvenirs,enfance,naissance,nouvelles et textes brefs,écriture,auteur,société

 

samedi, 05 septembre 2015

MES DERNIERS LIVRES

J'ai terminé l'écriture de mon prochain livre qui bouleversera quelques idées reçues sur notre santé.

Je prépare actuellement un nouveau recueil de poésies ; mes dessins viendront l'illustrer.

Je vous tiendrai au courant de la suite de ces deux projets.

livre,auteur,poèmes,poésie,culture,écriture,éditeur

mercredi, 02 septembre 2015

NATURE

Il est un principe qu'on ne peut ni imiter ni aider, et pourtant il est en nous ; c'est la nature ; mais on peut l'imiter et s'efforcer de le rendre bon ; c'est l'artifice (SIUN KUANG (Anthologie de la Littérature chinoise par Sung-Nien Hsu).

citations,auteur,écriture,livre,culture,littérature,sung nien hsu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La nature, pour être commandée, doit être obéie (BACON, Novum Organum).

Ce qui est une imitation de la nature ne peut pas être un défaut. (G. E. LESSING, Dramaturgie).

 

jeudi, 20 août 2015

VOCATION

La vocation est un torrent qu'on ne peut refouler, ni barrer, ni contraindre. Il s'ouvrira toujours un passage vers l'océan.   (Henrik IBSEN - Brand)

Henrik Johan IBSEN est un dramaturge norvégien né le 20 mars 1828 à Skien et décédé le 23 mai 1906 à Oslo.

IBSEN.jpg

jeudi, 06 août 2015

VOLONTE

Le plus grand don que Dieu, dans sa largesse, fit en créant, le plus conforme à sa bonté, celui auquel il accorde le plus de prix, fut la liberté de la volonté. (DANTE).

citations,auteur,livre,culture,écriture,littérature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les volontés précaires se traduisent par des discours, les volontés fortes par des actes (G. LE BON).

Agis de telle sorte que la maxime de ta volonté puisse être érigée en loi universelle (E. KANT).

 

samedi, 01 août 2015

MA nouvelle PARTICIPATION au DEFI n° 148 sur le thème OCEAN (proposé tout l'été par Enriqueta)

Entourés de la grande bleue

Ils se croient seuls au monde.

Ils fêteront ce soir l'or

Attrapé dans leurs filets

Fiers de rentrer à bon port.

La prise miraculeuse

Remplit leur bateau à ras bord

De poissons tendres et nacrés.

Le Seigneur les a bénis

Après une dure journée.

Ils ont entendu sa voix,

Les filets se sont remplis.

Sur les flots tranquilles sans vent

La barque file pour rentrer

Sans attendre les vagues furieuses

Qui pourraient la faire sombrer.

C'est un miracle sans doute,

Un moment exceptionnel,

Comme surréaliste.

 

(plaque sur un mur de la chapelle Notre-Dame-de-la-Salette en haut du Mont St Clair à SETE et vitrail à l'intérieur de cette chapelle).

écriture,auteur,marins,océan,mer,filets,pêcheurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

écriture,auteur,marins,océan,mer,filets,pêcheurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

écriture,auteur,marins,océan,mer,filets,pêcheurs 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

écriture,auteur,marins,océan,mer,filets,pêcheurs