Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 28 septembre 2017

LA PETITE RUE SILENCIEUSE (Paul Fort)

Ce poème me rappelle mon enfance, ma petite soeur l'avait appris et avait dessiné la petite rue sur la page de gauche de son cahier de récitations.

LA PETITE RUE SILENCIEUSE

Le silence orageux ronronne.

Il ne passera donc personne ?

Les pavés comptent les géraniums.

Les géraniums comptent les pavés.

Rêve, jeune fille, à ta croisée.

Les petits pois sont écossés.

Ils bombent ton blanc tablier

Que tes doigts roses vont lier.

Je passe de noir habillé.

Un éclair au ciel t'a troublée,

Jeune fille, ou c'est donc ma vue ?

Tes petits pois tombent dans la rue.

Sombre je passe

Derrière moi les pavés

Comptent les petits pois.

Le silence orageux ronronne.

Il ne passera donc personne ?

poésie,poème,poète,culture,écriture,littérature,livre

 

 

 

 

vendredi, 08 septembre 2017

EMILE LE PAPILLON

Emile s’étira sur son lit de paille. Sentant la chaleur monter autour de lui, il se leva et se dirigea vers la fenêtre. Un ciel bleu azur le réveilla tout à fait.

Il resta un moment à contempler la nature qui s’offrait devant lui, puis marcha vers la porte et l’ouvrit. Dehors, il n’entendit aucun bruit, seulement les abeilles qui passaient devant lui en bourdonnant.

La chaleur pesante le décida à s’envoler à la recherche de quelques fleurs dont il raffole. Sur son chemin, il rencontra le gros hanneton qui faillit le couper en deux.

 

  • - Oh là !!! lui cria-t-il.

 

Mais le gros hanneton poursuivit son vol sans s’occuper de lui et disparut à l’horizon. Emile reprit ses esprits sur le sol caillouteux où il était tombé, déséquilibré, mais heureusement sans se faire mal.

Un jeune lézard le guettait de loin. Emile s’envola aussitôt sans avoir eu conscience du danger auquel il venait d’échapper.

Il aperçu un bouquet d’œillets rouges qui fleurissaient devant une maison jaune.

A peine avait-il posé ses pattes frêles sur une des fleurs qu’un nuage d’abeilles se jeta sur lui. Il fut une nouvelle fois déséquilibré et retomba sur le sol, les pattes en l’air avec une aile cassée. Il prit peur.

Une ombre se pencha vers lui. C’était la petite fille de la maison. Elle s’agenouilla pour le regarder de plus près.

 

  • - qu’est-il arrivé ?
  • - bonjour mademoiselle… j’ai été attaqué par un nuage d’abeilles et me voilà bien mal en point.
  • - Oh ! mon pauvre papillon. Je vois… Reste ici, je vais revenir, surtout ne bouge pas...
  • - Je crois que c’est perdu d’avance…
  • - Tu crois ? Je vais chercher de quoi te soigner. L’été n’est pas terminé, je vais te sauver, tu verras…
  • - Laisse-moi, tu perds ton temps, fillette.
  • - Je reviens, ne bouge pas.
  • - Ah, elle est têtue…

 

En voyant la petite fille s’éloigner, il se mit à trembler. Regardant autour de lui, il pensa :

 

  • - c’est bien dommage pour moi… l’été commençait à peine, je n’en ai pas profité.

La petite fille revint avec un pot de fleurs dans les mains qu’elle posa près d’Emile. Elle lui dit :

 

  • - ces fleurs vont te guérir, l’une d’elles sera ton lit. Et quand elle fanera, une autre plus belle encore la remplacera.

 

Etonné, il la laissa faire puis la remercia.

C’est ainsi qu’Emile passa le reste de sa vie dans la maison jaune.

 

Après sa mort, la petite fille s’affaiblit de jour en jour. Les médecins qui se succédèrent à son chevet essayèrent, en vain, de la sauver.

Dans tout le pays on parla de la maladie étrange de la petite fille qui vivait dans une maison jaune.

 

écriture,texte,poème,auteur,recueil,livre,culture,loisirs,littérature

 

 

mercredi, 23 août 2017

PLUIE D'ETE

Il a plu ce matin

Bonne nouvelle

Pour les arbres

Arbustes aussi

Pour les fleurs

Pluie d'été

Soulagement

Pour arbustes

Desséchés

En souffrance

Qui crient

Depuis des mois

Il a plu ce matin

Bonne nouvelle

Pour la terre

Pour les herbes

Des prés

Pour les animaux

L'été est-il terminé ?

Temps gris

De temps en temps

Ne fait pas de mal.

poème,poète,poésie,écriture,textes

samedi, 19 août 2017

HENRI TACHAN

https://www.youtube.com/watch?v=1mWlPswW4Jk


 

jeudi, 11 mai 2017

NATACHA

(Un poème que j'ai écrit il y a plusieurs années et qui est de circonstance, vu qu'il pleut beaucoup aujourd'hui. Natacha était une jeune femme handicapée que j'aidais dans ses démarches administratives car elle avait des difficultés à lire, suite à un traumatisme crânien. Son chien, un husky, s'appelait OSTAR).

 

Natacha aime les jours de pluie

Aujourd'hui elle attend son enfant

Qu'elle a eu à plus de trente ans

Aujourd'hui elle file

S'agite sous son parapluie

Sur les trottoirs de la ville

Natacha aujourd'hui perd la raison

Un fils pour seul horizon

Un chien pour seule compagnie

Natacha aime les jours de pluie

Elle s'agite sous son parapluie

Quelquefois je lui tiens compagnie.

poésie,poème,poète,recueil,écriture,saison,pluie

jeudi, 13 avril 2017

VILLAGE PAYSAGE

La couleur cendre de l'hiver disparu

Nous profitons de la palette d'avril

Sur nos épaules presque nus

Comme sur un tableau de Bazille

Nous mettons notre châle

Et partons voir un cheval

Près du champ d'oliviers

Par un chemin dévié

Marchant en silence

Je prends de l'avance

Pour voir le village

Tel un paysage

Impressionniste

Peint par l'artiste.

 

(Sur mon 2ème blog j'ai réuni tous mes poèmes : http://depoesiesenpoesies.hautetfort.com/)

 

poème,poète,poésie,paysage,peinture,printemps,cheval,nature

lundi, 20 février 2017

DANS LA CHAMBRE

Elle rêvait derrière les carreaux

La musique jouait encore

Dans la chambre aux murs fleuris

Ecouter ce refrain encore

Regarder voler les oiseaux

Elle sentait la maussaderie

Fanfaronner et s'agiter

Et devant la banalité

Des heures cherchait dans sa penderie

Un objet qui la contrarie

Avant que sa mère l'appelle 

De sa voix habituelle

Mais qu'est-ce que tu fais en haut

Alors que dehors il fait beau ?

Tu devrais aller promener

Avant que je fasse le dîner.

Regardant l'heure elle arrêta

La musique et s'habilla

Pour faire une balade à vélo

Du carrefour jusqu'au bord de l'eau.

poème,poète,poésie,écriture,souvenirs,auteur,culture

vendredi, 10 février 2017

JE VOYAIS LE PRINTEMPS

Cette nuit j'ai rêvé

Je voyais le printemps

Le soleil qui chauffait

Un air doux sans vent

En une seule nuit

Les fleurs éclataient

Sans faire de bruit

Sous le ciel réchauffé

Par le soleil de midi

C'était celui d'hier

Car nous sommes en hiver

Et la pluie me l'a dit.

poésie,poème,printemps,pluie,auteur,saison

samedi, 28 janvier 2017

MES AMIES

Mes amies pleurent

Aux souvenirs amers

Le ciel gris et triste

A l'oreille murmure

Il rappelle les larmes

De leurs douleurs.

poésie,poème,poète,hiver,larmes,douleurs,écriture,auteur

mercredi, 18 janvier 2017

MIROIRS

Miroir à deux faces

Pour deux face à face

Miroir de la société

Image projetée

Miroir du matin

Pour se sentir bien

Miroir du soir

On perd la mémoire.

(poème que j'ai écrit le 24 novembre 2006)

 

Aujourd'hui je fête les 11 ans de mon blog.

poésie,poème,poète,écriture,mes poèmes,société