Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 20 février 2019

LE PARESSEUX (Marc-Antoine de SAINT-AMANT)

Accablé de paresse et de mélancolie,

Je rêve dans un lit où je suis fagoté,

Comme un lièvre sans os qui dort dans un pâté,

Ou comme un Don Quichotte en sa morne folie.

Là, sans me soucier des guerres d'Italie,

Du comte Palatin, ni de sa royauté,

Je consacre un bel hymne à cette oisiveté

Où mon âme en langueur est comme ensevelie.

Je trouve ce plaisir si doux et si charmant,

Que je crois que les biens me viendront en dormant,

Puisque je vois déjà s'en enfler ma bedaine,

Et hais tant le travail, que, les yeux entr'ouverts,

Une main hors des draps, cher Baudoin, à peine

Ai-je pu me résoudre à t'écrire ces vers.

 

http://www.unjourunpoeme.fr/auteurs/saint-amant-marc-anto...

 

poésie,poète,poème,écriture,auteur,saint amant

 

samedi, 17 novembre 2018

Serge REGGIANI récite BAUDELAIRE


mercredi, 31 octobre 2018

LA PLUIE

Quand la pluie retarde les projets

On reste prudent et on guette

Le ciel gris ou noir et les gouttes

En attendant une éclaircie

Comme on est bien chez soi ! Et l'on pense

A demain. On garde le moral

On se déguise pour la fête.

poésie,poème,poète,saison,intempéries,pluies,alerte orange

mercredi, 17 octobre 2018

PETITES FLEURS

Des petites fleurs

Qui font du bien

Dans le jardin

Avant la pluie

Que l'on regarde

Après la pluie

Pour se faire du bien.

poésie,poème,poète,écriture,auteur,vers

dimanche, 23 septembre 2018

Paul GERALDY : TRISTESSE (extrait du livre TOI ET MOI)

Ton Passé !... Car tu as un Passé, toi aussi !

Un grand Passé, plein de bonheurs et plein de peines.

Dire que cette tête est pleine

De vieilles joies, de vieux soucis,

D'ombres immenses ou petites,

De mille visions où je ne suis pour rien !

Redis-les-moi toutes ces choses cent fois dites.

Tes souvenirs, je ne les sais pas encor bien.

Ah ! derrière tes yeux, cette nuit, ce mystère !

Ainsi c'est vrai qu'il fut un temps où quelque part

Tu gambadais dans la lumière

Avec de longs cheveux épars,

Comme sur ces photographies !

Raconte-moi. C'est vrai ? C'est vrai ?

Tu fus pareille à ce portrait

Où tu n'es même pas jolie ?

Explique. En ce temps-là, qu'est-ce que tu faisais ?

Qu'est-ce que tu pensais ? Qu'est-ce que tu disais ?

Que se passait-il dans ta vie ?

Ce grand jardin a existé, qu'on aperçoit ?

De quel côté était la grille ?

Es-tu sûre que ce soit toi

Cette affreuse petite fille ?

Ce chapeau démodé, ce chapeau d'autrefois,

Fut ton chapeau ? Tu es bien sûre ?

Et toutes ces vieilles figures,

Ce sont les gens qui te connurent

Avant moi ?

C'est à ces gens que tu dois ton premier voyage,

Ta première nuit dans un train,

Ta première forêt, et ta première plage ?

C'est eux qui t'ont donné la main,

Et qui t'ont prêté leur épaule,

Et qui t'ont dit : "Regarde là ?..."

Hélas ! pourquoi tous ces gens là

Ne m'ont-ils pas laissé un rôle ?

J'aurais tant aimé t'emporter

Loin, toute seule, et t'inventer

De merveilleux itinéraires !

Je t'aurais révélé les soirs et les étés,

Appris le goût des longues routes solitaires,

Et dit les noms des beaux villages aperçus.

Je t'aurais présenté la Terre.

Je crois que j'aurais très bien su.

Et de tant d'horizons splendides,

De tant de villes, de pays,

Peut être aurait-il rejailli

Un peu de gloire sur le guide...

Ah ! tous ces gens, petit chéri,

Savent-ils bien ce qu'ils m'ont pris ?

C'est fini. L'on n'y peut rien faire.

C'est l'irréparable. Voilà.

Et cependant tous ces gens là

Ont l'air de gens très ordinaires.

Sois certaine qu'entre nous deux,

Si nous sentons aussi souvent des différences,

Ce n'est qu'à cause d'eux, oui, d'eux,

Qui, sous prétexte de vacances,

Te menèrent de-ci, de-là,

Et mirent leur empreinte, avant moi, sur ta vie...

Ne pensons plus à tout cela.

Range-moi ces photographies.

poésie,poète,poème,culture,vers,auteur,livre

 

 

mardi, 05 juin 2018

TEMPS DES AMOURS

Temps des amours

Passe vite

Car rien ne dure.

 

 

En photos : Ventocoris rusticus sur les nigelles de mon jardin. Voici le lien vers les informations sur ces insectes méditerranéens : https://www.quelestcetanimal.com/hemipteres/le-tourteau-f...

et ici également : http://www.naturedugard.org/atlas.php?id_groupe=16&id...

poésie,poème,poète,vers,amour,insectes,nature,saison,printemps,fleurs,nigellespoésie,poème,poète,vers,amour,insectes,nature,saison,printemps,fleurs,nigelles

samedi, 26 mai 2018

LIRE ou RELIRE MES POEMES

Sur mon blog depoésiesenpoésies, que j'ai créé en janvier 2007, vous pouvez lire ou relire mes nombreux poèmes.

http://depoesiesenpoesies.hautetfort.com/

 

En photos, nigelles et tritomas de mon jardin.

Je souhaite à toutes les mamans un très BONNE FETE des MERES

poésie,poème,poète,écriture,auteur,talent,textes,vers,culturepoésie,poème,poète,écriture,auteur,talent,textes,vers,culture

mercredi, 28 mars 2018

DERRIERE LA PORTE

Derrière la porte

Un jardin

Des pots de fleurs

Des arbres

Un escalier

Qui monte

Vers le logis.

La porte fermée

On n'ose pas

On ose juste

Regarder 

Par les barreaux

Pour ne pas déranger.

poésie,poème,poète,écriture,maison,jardin,porte

vendredi, 26 janvier 2018

Mon dernier poème et les autres à lire sur mon 2ème blog.

Mon 2ème blog :

http://depoesiesenpoesies.hautetfort.com/

poésie,poème,poète,amour,famille,deuil

mercredi, 10 janvier 2018

LA PIQURE DU DESIR

 

Nous nous tenions la main.

Je sentais la piqûre du désir

S'enfoncer dans mon coeur énervé.

Et le désir croissait, de se sentir observé.

Oh ! l'âpre volupté que le danger procure !

(Jean Richepin, Les Caresses).

 

poésie,poème,poète,auteur,écriture,amour