Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 mars 2020

JOURNAL de Anne Frank (extraits)

Dimanche 11 juillet 1943 : les gens libres ne pourraient jamais concevoir ce que les livres représentent pour les gens cachés. Des livres, encore des livres, et la radio - c'est toute notre distraction.
Mercredi 17 novembre 1943 : il y a une épidémie dans la maison d'Elli ; elle est en quarantaine et ne pourra donc venir chez nous pendant six semaines. C'est très embarrassant, car elle est responsable de notre ravitaillement et des courses ; puis, elle nous remonte le moral et elle nous manque terriblement.
Samedi 12 février 1944 : le soleil brille, le ciel est d'un bleu intense, le vent est alléchant, et j'ai une envie folle - une envie folle - de tout... De bavardages, de liberté, d'amis, de solitude.
Mercredi 23 février 1944 : beaucoup de choses nous manquent ici, beaucoup et depuis longtemps, et j'en suis privée autant que toi. Je ne veux pas dire physiquement, nous avons ce qu'il nous faut. Non, je parle des choses qui se passent en nous, tels les pensées et les sentiments. J'ai la nostalgie autant que toi de l'air, de la liberté. Mais je me suis mise à croire que nous avons une compensation énorme à toutes ces privations. Je m'en suis rendu compte tout à coup, ce matin, devant la fenêtre ouverte. Je veux dire une compensation de l'âme. En regardant au-dehors, donc Dieu, et en embrassant d'un regard droit et profond la nature, j'étais heureuse, rien d'autre qu'heureuse.

journal intime,auteur,guerre,juifs,seconde guerre mondiale,anne frank,culture

Commentaires

Un texte tout à fait d’actualité on a l’exemple de cette jeune fille qui nous donne une leçon de courage, merci Élisabeth de nous rappeler que notre confinement n’est rien comparé au confinement d’Anne Franck.

Écrit par : DAN | vendredi, 20 mars 2020

le thème du printemps des poètes est le courage

Écrit par : laura | samedi, 21 mars 2020

Bonjour Babeth
Oui un livre d'actualité, et encore nous nous avons la télé pour nous distraire mais bon...
Nous ne sommes pas en manque de nourriture, les gens ont tout dévalisé alors qu'il n'y a pas pénurie.
La guerre c'est surement plus affreux que cette maladie il suffit d'être raisonnable et de rester chez soit.
Je te souhaite un bon dimanche, bisous

Écrit par : Noisette | dimanche, 22 mars 2020

Heureux sera le jour où nous serons de nouveau libre de se promener Prenez soin de vous Elisabeth

Écrit par : Ulysse | dimanche, 22 mars 2020

Bonjour Elisabeth,
J'ai lu Anne Frank lorsque j'étais jeune adolescente.
J'ai compris à l'époque sans trop comprendre.
J'ai relu plus tard et j'ai compris ce que cette jeune fille et sa famille pouvait vivre. Puis, une fin tragique.
Ce livre aujourd'hui est un récit d'actualité. Ce confinement et surtout cette angoisse.
Vite des jours meilleurs !
Elisa

Écrit par : Petits Bonheurs | mardi, 24 mars 2020

Anne Frank. Je pense souvent à elle. Elle a marqué mon enfance au fer rouge. J'ai lu son Journal à 13 ans. Et je l'ai relu plusieurs fois depuis, avec autant d'émotion. Elle a vécu avec les siens, le confinement...
Biz

Écrit par : Béa Kimcat | jeudi, 26 mars 2020

C'est un livre qui m'a fortement marquée lorsque j'étais adolescente...

Écrit par : écureuil bleu | lundi, 30 mars 2020

Écrire un commentaire