*

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 17 décembre 2019

LETTRES AU PERE NOEL

Voici quelques lettres écrites au Père Noël par des garçons et des filles de 2 à 10 ans, dans les années 80 (on croit encore au Père Noël à l'âge de 10 ans ?)

"Cher Père Noël, je voudrais cette année un habit de fée, bleu pâle, pour aller avec mes cheveux blonds, un costume de majorette avec des bottes blanches et de la fourrure au col, un coffret de maquillage où il y aura des tas de couleurs à mettre sur les yeux comme maman, une mallette de bijoux avec au moins 10 colliers différents, une coffret de coiffure contenant une perruque et un peigne soufflant.

Papa me photographiera quand j'aurai le maquillage et les costumes et on t'enverra la photo. Je te remercie bien cher Père Noël".

"Cher Père Noël,

Je veux un gros nounours pour dormir avec lui quand maman n'est pas là et puis un petit Zoo avec des tas de bêtes.

Je t'embrasse".

"Mon ami Père Noël,

Apporte-moi un gros garage rempli de voitures, un cheval à bascule avec aussi des roulettes et une poupée en tissu qui ouvrira son ventre pour ranger mon pyjama. Je t'envoie des tas de gros baisers."

"Cher Père Noël,

Surtout n'oublie pas de mettre ton écharpe car il risque de faire froid et puis n'emporte pas tous les cadeaux à la fois pour tout le quartier, ce serait trop lourd et tu risquerais de te faire une sciatique. Fais plutôt plusieurs voyages.

Je voudrais un balai et aspirateur. Pour ma poupée, un petit réfrigérateur, une machine à laver le linge. Pour aider ma maman, un fer et une table à repasser et aussi une cafetière et un mixeur. Bien sûr, cela fait beaucoup de choses, emporte ce que tu peux, mais gâte-moi tout de même. Merci de tout mon coeur. Je t'embrasse bien fort".

"Cher Père Noël,

Tu serais très gentil si tu pouvais m'apporter deux poupées. D'abord un poupon qui pleure quand on lui retire sa tétine, qui boit et mange en remuant les lèvres et salit ses couches. Il faut qu'il ait une peau toute douce pour que je puisse l'embrasser souvent. Et aussi une grande poupée qui marche et parle toute seule. Comme je ne les promènerai pas en même temps, il faudra aussi un landau pour le poupon et une poussette pliante pour sa grande soeur. Si tu as encore un peu de place, j'aimerais aussi une mallette d'infirmière pour soigner mes enfants quand ils seront malades. Comme je ne fais pas assez de sport, maman m'a demandé de commander aussi des patins à roulettes mais cela c'est seulement si tu penses comme maman. Merci beaucoup de me gâter Cher Père Noël et gros baisers."

noël,père noël,lettre,cadeaux,jouets,enfance,fête,fin d'année,souvenirs

vendredi, 13 décembre 2019

TOBOGGAN

Le mot Toboggan vient de la langue parlée par les Algonquins, tribu indienne d'Amérique du Nord. Pour déplacer facilement leurs équipements sur la neige, ils utilisaient des traîneaux en bois qu'ils appelaient "tepaqan". Dans le courant du XVIIIème siècle les colons français, entendant ce mot, l'on déformé en "tabagane". Quelques décennies plus tard, les anglophones présents dans la même région l'ont transformé en "toboggan" et ont désigné de la même manière les pentes glacées qu'ils dévalaient avec ces traîneaux. Au début du XXème siècle, quand les premiers jeux de ce type sont apparus dans les parcs d'attractions, on les a logiquement nommés "toboggan" Ce terme fait encore référence à une luge en bois au Québec, tandis que la structure pour enfants est appelée "glissoire".

culture,toboggan,jeux,expressions,algonquins,indiens

lundi, 09 décembre 2019

GEORGES ( né le 14 juillet 1891- tué le 16 avril 1917)

Un des 4 frères de mon grand père paternel a été tué pendant la Grande Guerre.

J'ai plusieurs photos de famille où il apparaît.

En juillet 1916, il se trouve dans la Meuse avec son régiment, à FORIMONT, au sud de Vauquois.

guerre 14 18,soldat,guerre,meuse,florimont,ville sur cousances,sommelonne,souvenirs,famille,ancêtresguerre 14 18,soldat,guerre,meuse,florimont,ville sur cousances,sommelonne,souvenirs,famille,ancêtres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

guerre 14 18,soldat,guerre,meuse,florimont,ville sur cousances,sommelonne,souvenirs,famille,ancêtres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les autres photos montrent une scène de théâtre en 1916. Les soldats s'amusaient malgré la guerre.

guerre 14 18,soldat,guerre,meuse,florimont,ville sur cousances,sommelonne,souvenirs,famille,ancêtres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

guerre 14 18,soldat,guerre,meuse,florimont,ville sur cousances,sommelonne,souvenirs,famille,ancêtres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

guerre 14 18,soldat,guerre,meuse,florimont,ville sur cousances,sommelonne,souvenirs,famille,ancêtres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 3 septembre 1915, il se trouve à Ville sur Cousances, dans la Meuse également.

guerre 14 18,soldat,guerre,meuse,florimont,ville sur cousances,sommelonne,souvenirs,famille,ancêtres

 

vendredi, 06 décembre 2019

SAINT NICOLAS

Saint Nicolas

Souvenirs 

Enfance

Cadeaux

Joies

Images

Coloriages

Papier froissé

Pain d'épices

Miel

Clémentines....

fêtes,st nicolas,décembre,souvenirs,textes brefs,enfancefêtes,st nicolas,décembre,souvenirs,textes brefs,enfancefêtes,st nicolas,décembre,souvenirs,textes brefs,enfance

Dans mon enfance, j'habitais le nord de la France et, forcément, cette fête était marquée par le pain d'épices en forme de St NICOLAS que nous recevions, mes soeurs, mon frère et moi, de nos parents et grands parents.

Son portrait était imprimé sur le papier qui recouvrait le pain d'épices. Il pouvait changer de visage, d'habit ou de coiffe. Mais c'était toujours St NICOLAS à la barbe blanche, le visage doux. Je gardais longtemps son image après avoir avalé le pain. Mais il me fallait bien, un jour, jeter le papier où restaient collées quelques miettes. Dommage, car j'aurais aimé collectionner d'années en années ses différents portraits...

mercredi, 04 décembre 2019

IL Y A 60 ANS, LE BARRAGE DE MALPASSET

J'étais petite, mais je me souviens de l'annonce de la catastrophe dès le lendemain.


samedi, 30 novembre 2019

ETRE PATRAQUE

Cette expression est apparue dans le courant du XVIIème siècle en France, qui tire son origine de la langue italienne. Le mot "patraque" dérive de "patacca" que les habitants de la Botte employaient notamment pour désigner une pièce de monnaie sans grande valeur. Les habitants de Provence qui réalisaient à l'époque de nombreuses affaires avec leurs voisins transalpins, ont repris ce terme et l'ont transformé en "patraca" pour parler d'un objet usé, qui ne fonctionne pas très bien. Par analogie, le sens de ce mot a évolué avec le temps pour faire référence à une personne dont l'état de santé est mauvais, tandis que son orthographe a fini par être totalement francisée.

citation,psychologie,culture,bon à savoir,blogs

 

mercredi, 27 novembre 2019

AUJOURD'HUI

J'ai ramassé toutes les feuilles tombées depuis un mois, de mes 2 figuiers. Je les ai mises dans un grand sac.

J'ai récupéré les branchages de la haie qui va de la boite aux lettres à mon romarin. J'avais fait un gros travail de coupe pour que les 2 ouvriers (qui sont venus le 15 novembre dernier) puissent mettre le crépi sur le mur de clôture sans être gênés.

J'avais fait aussi la semaine dernière un tri parmi le tas de pierres : j'ai enlevé des petits et gros morceaux de parpaings et de béton (et gardé les pierres qui peuvent servir) et je les ai mis dans un seau.

J'ai tout jeté cet après midi à la déchetterie, ainsi qu'un tuyau d'arrosage à gazon qui n'a pas servi depuis 30 ans et quelques autres déchets divers.

Hier j'ai porté un par un 13 échafaudages, du haut du jardin jusqu'à la porte de la cave. Ils sont maintenant rangés au fond de la 2ème cave. Mon fils m'a aidée à les mettre.

jardin,déchets,feuilles,figuier,gravats,branchagesjardin,déchets,feuilles,figuier,gravats,branchagesjardin,déchets,feuilles,figuier,gravats,branchagesjardin,déchets,feuilles,figuier,gravats,branchages

jardin,déchets,feuilles,figuier,gravats,branchages

 

samedi, 23 novembre 2019

IDEES (Raymond QUENEAU)

Les oiseaux bleus dans l'air sont verts dans la prairie

Qui les entend les voit qui les voit les entend

Leur aile déployée élargit leur patrie

Mais à travers leur plume un feu toujours s'étend.

Caméléons du ciel agiles que l'œil transperce nuages qui vivants assument tour à tour la forme d'une idée et puis l'idée adverse protéens dont l'azur ne limite aucun tour.

Ils volent à travers la sublime excellence des principes divins scellés sur l'horizon les étoiles parfois dénotent leur présence et les jeux de la lune au cours d'une saison.

queneau raymond,poésie,poème,oiseaux,nature,ciel,nuages,culture,poète

mercredi, 20 novembre 2019

SAINTE ADRESSE : le lieu de mariage de mes grands parents paternels

Le 21 juin 1919, les parents de mon père se sont mariés à Sainte Adresse, au 80 Rue du Havre, aujourd'hui 80 Rue du Général de Gaulle.

Pendant la guerre 14-18, Madeleine, ma grand mère paternelle, habitait avec sa soeur et ses parents, au 80 Rue du Havre à Sainte Adresse, ayant fui Marcoing dans le Nord qui était bombardé.

Le lieu de leur mariage à Sainte Adresse, indiqué sur la photo qui date de 1908 et sur la 2ème photo des années 60, vue de la ville de Sainte Adresse (en haut à gauche,  situation du lieu, près de l'église).

le havre,sainte adresse  mariage,1919,21 juin 1919,souvenirs,famille,guerre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le havre,sainte adresse  mariage,1919,21 juin 1919,souvenirs,famille,guerre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo de 1916 dans leur maison refuge de Sainte Adresse : fenêtre de gauche, mon arrière grand mère Julie. Fenêtre de droite, mon arrière grand père Théophile avec ses deux filles, Madeleine et Thérèse.

le havre,sainte adresse  mariage,1919,21 juin 1919,souvenirs,famille,guerre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1963, Camille, la fille de Thérèse, s'est rendue sur le lieu du mariage de mes grands parents. Lieu d'autant plus émouvant qu'elle y a été conçue en janvier 1919. Elle a pris quelques photos. La maison où ma grand mère avait habité pendant la guerre n'existait plus. Une maison blanche avait pris la place. La maison mauresque du concierge était préservée.

le havre,sainte adresse  mariage,1919,21 juin 1919,souvenirs,famille,guerre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le havre,sainte adresse  mariage,1919,21 juin 1919,souvenirs,famille,guerre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En avril 2013, je me suis rendue pour la 1ère fois à Sainte Adresse avec mon mari et j'ai pris quelques photos du 80 Rue du Général de Gaulle. La maison blanche qui s'élevait à la place de la maison où avait vécu ma grand mère existait encore mais plus pour longtemps, elle était vide. La maison mauresque du concierge servait de lieu de vente pour un futur immeuble.

le havre,sainte adresse  mariage,1919,21 juin 1919,souvenirs,famille,guerre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le havre,sainte adresse  mariage,1919,21 juin 1919,souvenirs,famille,guerre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En novembre 2013, des travaux de construction d'un immeuble ont défiguré le lieu, la maison blanche a été démolie.

le havre,sainte adresse  mariage,1919,21 juin 1919,souvenirs,famille,guerre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le havre,sainte adresse  mariage,1919,21 juin 1919,souvenirs,famille,guerre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le havre,sainte adresse  mariage,1919,21 juin 1919,souvenirs,famille,guerre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici le lieu en 2015, vu d'en haut. La maison mauresque construite en 1876 pour un riche notable de la région a été conservée.

 

mardi, 19 novembre 2019

BOUQUET

Bouquet pour mon mari décédé il y a juste deux ans. En souvenir de nos années passées ensemble, plus de 44 années.

souvenirs, hommage, deuil, décès, mariage, époux

 
Page précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Page suivante