Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 mars 2017

QUELQUES CITATIONS

Ce qui n'offense pas la société n'est pas du ressort de la justice (Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues).

 

citations,écrivain,culture,écriture,livre,littérature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les balances de la justice trébuchent ; et pourtant l'on dit : raide comme la justice. La justice serait-elle ivre ? (Alfred Jarry).

citations,écrivain,culture,écriture,livre,littérature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La justice est le droit du plus faible.

La justice est la vérité en action.

(Joseph Joubert).

citations,écrivain,culture,écriture,livre,littérature

mardi, 07 mars 2017

Mémé

Pour aller rendre visite à Mémé, on poussait la vieille porte donnant sur la rue et on grimpait l'escalier jusqu'au premier étage. L'escalier étroit en bois craquait sous nos pas. Nous arrivions devant la porte vitrée de l'appartement. On sonnait et elle venait nous ouvrir après avoir dit du fond de sa cuisine : j'arrive !

On entrait dans un trou noir, le couloir, où elle pendait son manteau, son chapeau et ses foulards et où elle rangeait aussi ses chaussures. 

Ah ! c'est vous les enfants, essuyez vos pieds avant d'entrer.

Elle nous embrassait en riant, heureuse de notre visite. On tournait à droite vers la cuisine, la pièce où elle vivait la plupart du temps. Derrière une porte, sa chambre. Ces deux pièces donnaient sur la rue où la boulangerie-pâtisserie, le bureau de tabac-presse, le photographe et le pressing devenaient un spectacle pour Mémé, l'après midi, quand elle s'asseyait à sa table recouverte d'une toile cirée orange. Elle regardait par une des deux fenêtres les gens entrer et sortir des magasins. Elle connaissait tout le monde.

L'appartement ne possédait pas de WC, ni de salle de bains. Mémé mettait un seau dans une minuscule pièce fermée par un rideau, un débarras, et, pour faire sa toilette, l'évier suffisait.

De l'autre côté du couloir se trouvait la salle à manger, pièce sombre éclairée par une petite lucarne. Nous n'y sommes entrés qu'une fois. Je me souviens vaguement de son buffet ancien, de sa grande table et de ses chaises assorties. Elle ne recevait jamais personne et cette pièce me semblait triste et silencieuse.

Nous ne restions chez Mémé que quelques minutes. Elle sortait alors sa bondonnière pour nous offrir des carambars au caramel avant de nous dire au revoir en nous embrassant sur le sommet de la tête.

souvenirs,enfance,années 60,grand mère,culture

samedi, 04 mars 2017

QUATRE FILLES (10ème extrait)

Pendant que Noémie se débat dans sa relation avec Eric, son amie Anna se presse aux cours de Droit Public de Monsieur DAUGET, l'un de ses professeurs. A la rentrée universitaire, dès qu'il était apparu à la porte et s'était installé en posant son cartable sur le bureau, face aux étudiants, une grande émotion ainsi qu'une vague de joie immense avaient parcouru tout le corps d'Anna. Quelque chose de profondément ancré en elle refaisait surface tout à coup. Elle était restée figée un moment, les yeux grands ouverts. Mais, devant ses camarades, elle s'était vite ressaisie pour ne rien montrer, afin qu'on ne lui pose pas de questions. Depuis ce jour, consciente de vivre des moments forts qu'elle ne peut pas expliquer, elle ne manque aucun des cours du jeudi après-midi. Elle y assiste avec une régularité extrême. La même émotion la prend chaque semaine quand Monsieur DAUGET arrive et s'installe devant le tableau blanc du grand amphithéâtre de la fac.

nouvelles et textes brefs,écriture,nouvelles,auteur,livre,culture,roman,littérature

 

mardi, 28 février 2017

CITATIONS EN VRAC

Paysan :

J'aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers (MONTESQUIEU).

citations,auteurs,écriture,livres,culture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peinture :

L'exécution, dans la peinture, doit toujours tenir de l'improvisation (Eugène DELACROIX).

citations,auteurs,écriture,livres,culture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Homme :

Te voilà donc redevenu homme, puisque tu pleures (Jules VERNE).

citations,auteurs,écriture,livres,culture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pluie :

L'abcès perce !

Vl'à l'averse !

O grabuges

Des déluges !...

(Jules LAFORGUE).

citations,auteurs,écriture,livres,culture

lundi, 20 février 2017

DANS LA CHAMBRE

Elle rêvait derrière les carreaux

La musique jouait encore

Dans la chambre aux murs fleuris

Ecouter ce refrain encore

Regarder voler les oiseaux

Elle sentait la maussaderie

Fanfaronner et s'agiter

Et devant la banalité

Des heures cherchait dans sa penderie

Un objet qui la contrarie

Avant que sa mère l'appelle 

De sa voix habituelle

Mais qu'est-ce que tu fais en haut

Alors que dehors il fait beau ?

Tu devrais aller promener

Avant que je fasse le dîner.

Regardant l'heure elle arrêta

La musique et s'habilla

Pour faire une balade à vélo

Du carrefour jusqu'au bord de l'eau.

poème,poète,poésie,écriture,souvenirs,auteur,culture

lundi, 13 février 2017

Petit tour au jardin cet après midi.

Le printemps arrive doucement.

fleurs,jardin,printemps,plantes,culture,jardinage
fleurs,jardin,printemps,plantes,culture,jardinage
fleurs,jardin,printemps,plantes,culture,jardinage
fleurs,jardin,printemps,plantes,culture,jardinage
fleurs,jardin,printemps,plantes,culture,jardinage

lundi, 06 février 2017

VERITE

La vérité ? Un coup de couteau qui peut débrider parfois une plaie, crever un abcès. (Henri DUVERNOIS).

 

Si je tenais toutes les vérités dans ma main, je me donnerais bien garde de l'ouvrir pour les découvrir aux hommes. (FONTENELLE).

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/bernard-le...

 

Portrait-of-Bernard-Le-Bovier-sieur-de-Fontenelle-xx-Hyacinthe-Rigaud.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une vérité trop claire cesse bientôt d'être une vérité féconde. (Gustave LEBON)

samedi, 14 janvier 2017

JANVIER

Un mois de janvier sans gelée

N'amène jamais une bonne année.

Janvier fait le péché

Mars en est accusé.

Mieux vaut voir chien enragé

Que chaud soleil en janvier.

S'il gèle à la Saint-Maur, (le 15),

La moitié de l'hiver est dehors.

proverbes,dictions,coutumes,france,culture

lundi, 09 janvier 2017

QUATRE FILLES (8ème extrait)

Noémie s'est bien gardée de dire à Eric qu'elle ne viendra pas le lendemain ni les jours suivants. Car son travail saisonnier est terminé. Elle va bientôt suivre les cours à la fac. Elle n'aime pas Eric malgré tous les efforts qu'il fait pour la séduire. D'un cadeau par semaine, il lui offre maintenant trois cadeaux par jour. Noémie étouffe dans cette relation. Lui, de son côté, raconte à ses copains que tout va bien avec sa nouvelle conquête. Il leur demande de temps à autre des conseils pour arriver à ses fins, s'impatientant de ne pouvoir refaire l'amour avec elle. Il dit à ses parents qu'il fréquente une fille superbe, au corps parfait, sublime, plus belle que toutes les plus belles filles du monde. Et de plus bien éduquée.

Le premier jour de septembre, Eric attend Noémie à la sortie de son travail. Il regarde sa montre toutes les cinq minutes. Ne la voyant pas arriver à l'heure habituelle, il pense d'abord à un contretemps. Mais les minutes passent et pas de Noémie à l'horizon. Inquiet, il commence à se poser des questions. Heureusement pour lui, Judith passe à une caisse avec son panier. Il l'appelle de loin :

- Coucou Judith ! Noémie est avec toi ?

- Non pourquoi ?

- Parce que j'ai rendez-vous avec elle et elle n'est pas venue.

- Rendez-vous où ?

- A la sortie de son travail bien sûr !

- Mais elle a terminé. Elle ne le l'a pas dit ?

- Non.

- Elle va entrer en fac maintenant, et nous aussi. Les cours vont commencer.

- Ah bon ! Quand ?

- Dans dix jours.

- C'est vrai, j'aurais dû y penser ! Que je suis bête, merci Judith.

Furieux, énervé, honteux de n'avoir pas pensé à cette évidence, il monte dans sa voiture et part à vivre allure.

université,nouvelles et textes brefs,écriture,culture,livre,auteur

 

samedi, 17 décembre 2016

PROVERBES ET DICTONS DE FRANCE

Décembre, de froid trop chiche

Ne fait pas le paysan riche.

Tel Avent

Tel printemps.

Le tonnerre en décembre

Annonce pour l'an qui vient

Aux bêtes et aux gens

Abondance de biens.

On a tant crié, on a tant chanté Noel,

Qu'à la fin il est venu.

Pluie pour Noël, soleil pour les Rameaux.

Quand pour Noël on s'ensoleille,

Pour Pâques on brûle le bois.

Beaucoup de paille et peu de blé

Quand Noël est éclairé.

citations,proverbes,dictions,culture,traditions,noel,fêtes,décembre