Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 06 juin 2015

MA VISITE HIER A LA CAVERNE DU PONT D'ARC (Ardèche)

Pour suivre ma visite d'hier en Ardèche : 

http://nordetsud.hautetfort.com/

 

voyage,tourisme,vacances,culture,grotte,préhistoire,chauvet,saison,histoire

samedi, 10 janvier 2015

SUR MON AUTRE BLOG

Un peu d'histoire, à voir sur mon autre blog.

 

http://nordetsud.hautetfort.com/

histoire,culture,sud,saison,tourisme,st guilhem le désert

 

 

mercredi, 19 novembre 2014

TRANCHER LE NOEUD GORDIEN

Trancher le noeud Gordien, c'est se tirer par une mesure rigoureuse d'une difficulté embarrassante.

GORDIUS, père du Roi Midas, avait un chariot dont le joug était attaché au timon par un lien fait d'écorce de cornouiller, et tellement entrelacé qu'on ne pouvait en découvrir ni le commencement ni la fin.

Un oracle promettait l'empire de l'Asie à celui qui en viendrait à bout. Alexandre le Grand fit plusieurs tentatives pour délier le noeud mystérieux ; mais, n'y parvenant pas, et craignant que ses soldats y voient un mauvais présage, il le trancha avec son épée et, par ce moyen, accomplit l'oracle.

citations,culture,écriture,légendes,histoire,gordien,gordius,roi midas

jeudi, 13 novembre 2014

LES COLLECTIONS DES UNIVERSITES MONTPELLIERAINES

Nous avons visité cet après midi l'exposition "DU SAVOIR A LA LUMIERE" qui dévoile les collections des trois universités de Montpellier à l'Espace Dominique Bagouet, près de la Comédie.

On y découvre des singes empaillés, un mur d'oiseaux naturalisés, des représentations en cire de maladies du Conservatoires d'anatomie, des tableaux, des instruments scientifiques, une reconstitution en papier mâché du corps humain datant du début du XXème siècle...

culture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumière

 

vendredi, 24 octobre 2014

NOS DERNIERES VACANCES ( 4 - MESCHERS et TALMONT)

Le 3 octobre, nous étions à MESCHERS et à TALMONT.

Nous nous sommes arrêtés à MESCHERS, puis avons roulé vers la plage des Vergnes, toujours à MESCHERS, en début d'après midi, pour admirer les hautes falaises qui dominaient la mer. Quelques vacanciers profitaient du beau temps, allongés sur le sable et abrités du vent à l'intérieur de ces falaises.

voyages,saisons,culture,tourisme,société,histoire,sud,soleilvoyages,saisons,culture,tourisme,société,histoire,sud,soleil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite nous sommes partis à TALMONT. Cette petite ville fût fondée par les Anglais en 1284 sur un promontoire blanc. Nous avons marché dans les ruelles tranquilles et fleuries de roses trémières. Nous avons visité l'église Ste Radegonde, de style roman Saintongeois. En dépassant l'église, nous nous sommes dirigés vers les carrelets sur pilotis.

voyages,saisons,culture,tourisme,société,histoire,sud,soleilvoyages,saisons,culture,tourisme,société,histoire,sud,soleilvoyages,saisons,culture,tourisme,société,histoire,sud,soleilvoyages,saisons,culture,tourisme,société,histoire,sud,soleilvoyages,saisons,culture,tourisme,société,histoire,sud,soleilvoyages,saisons,culture,tourisme,société,histoire,sud,soleilvoyages,saisons,culture,tourisme,société,histoire,sud,soleil

mardi, 14 octobre 2014

NOS DERNIERES VACANCES (1 -L'Ile de Ré)

Le 30 septembre dernier, le 1er jour de nos vacances, nous nous sommes promenés à l'Ile de Ré qui a gardé beaucoup de charme. J'aime beaucoup cet endroit. Le temps était légèrement nuageux et chaud. Le soleil s'est levé en début d'après midi.

Quelques photos du Port Saint Martin et du Phare des Baleines.

vacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culturevacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culturevacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culturevacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culture

 vacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culturevacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culturevacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culture

samedi, 16 août 2014

J'AI LU, J'AI AIME "D'UN ROUGE INCOMPARABLE" de Véronique CHOURAQUI

En 1791 Elisabeth Coste, drapière à MONTPELLIER, découvre une petite fille abandonnée, sur le pas de sa porte. Joseph, son amour de jeunesse devenu Juge de Paix, revient dans sa ville. La Terreur règne partout et la famine enfle. Pour nourrir son enfant, Elisabeth va braver la loi révolutionnaire.

Ce livre raconte comment des politiques usent de manipulations et de stratégies pour pouvoir garder le pouvoir. L'histoire est bouleversante, elle est inspirée de faits réels.

livre,auteur,histoire,révolution,culture,montpellier,écriture,société,justice

mercredi, 09 octobre 2013

MES VACANCES EN LORRAINE (6)

Mercredi 11 septembre, nous nous sommes arrêtés à LAIMONT (464 habitants environ), près de l'église médiévale Saint Rémy, construite au XVème siècle.

Elle fut bombardée entre le 6 et le 12 septembre 1914.

Dans mon livre, ARTHUR ET MADELEINE, mon grand-père raconte ce qu'il a vu pendant ces quelques jours de septembre 1914.

Le 7, on revient le soir pour passer devant le bois dans les tranchées de Laimont. Le Bataillon n'a presque plus d'officiers et le Lieutenant qui nous conduit se perd. Las d'être menés dans des conditions pareilles, démoralisés, je me laisse choir dans un champ de betteraves avec la section et j'y reste la nuit... Le lendemain 8, le Bataillon est en bas de Laimont. Le bois que nous devons traverser est canonné incessamment et on ne peut pas passer. On nous fait remettre avec le 1er Bataillon et on reste ainsi devant Bussy. La nuit il pleut et on est percé par la pluie. Le Capitaine nous envoie dans le village malgré la canonnade pour nous sécher et nous donne ordre de prendre ce que l'on trouve pour manger ou boire... Un soir, des volées d'obus s'abattent, soit sur Laimont, soit sur les bivouacs repérés par nos aéros à la nuit tombante. L'ennemi cherche à répondre et toute la journée leurs marmites tombent un peu partout. Ils ne peuvent occuper Laimont balayé à tout instant...

Nous sommes dans Bussy qui se démolit peu à peu...

On entre à Laimont les premiers, le 11 au soir. Ce village n'a pu être occupé, quoique presque pas détruit et les caves et les maisons regorgent de nourriture abandonnée par les boches.... 

 

tourisme,saison,guerre 14-18,souvenirs,histoire,culture
















 

 

tourisme,saison,guerre 14-18,souvenirs,histoire,culture

tourisme,saison,guerre 14-18,souvenirs,histoire,culture

tourisme,saison,guerre 14-18,souvenirs,histoire,culture

tourisme,saison,guerre 14-18,souvenirs,histoire,culture

tourisme,saison,guerre 14-18,souvenirs,histoire,culture

lundi, 07 octobre 2013

MES VACANCES EN LORRAINE (5)

Samedi 14 septembre, nous nous sommes arrêtés à ROMAIN pour nous recueillir devant l'ossuaire militaire qui se trouve dans le cimetière civil du village. Inauguré le 31 août 1923, ce monument a été érigé en hommage aux morts du 22 août 1914 (plus de 150 victimes). Deux des habitants de ROMAIN furent également tués pendant la bataille. Après ces combats sanglants, le village fut incendié par les Allemands.

 

Dans mon livre ARTHUR ET MADELEINE, mon grand-père raconte :

"Le 22 août : à 2 h debout. Les balles tombent toujours... Dans les avoines, on n'observe rien. Au loin quelques coups de fusil. Le petit jour vient. Le 46ème aux avant-postes donne le refrain. Les bois se dessinent toujours parmi les champs d'avoine. Enfin l'ordre de partir en Belgique. On part à travers les champs de trèfle et d'avoine... On est arrivés à ROMAIN. On marche en colonne de Compagnies à travers les champs. On arrête à 100 mètres du pays. Halte. On se repose. On attend. Tout à coup, les balles pleuvent. On se couche sur le chemin. J'en profite pour me glisser derrière un tas de cailloux. Plusieurs balles tapent derrière moi sur le chemin et passent en sifflant dans les orties dont est bordé le chemin. Je bondis jusqu'à la 1ère maison et je me mets à l'abri avec tous ceux qui y sont déjà. Les chefs ne savent plus, perdent la tête. Pour comble on n'a pas d'éclaireurs. Certains disent que c'est le 2ème bataillon qui tire sur nous, d'autres le 46ème. On joue les refrains des 2 régiments. Nouvelle grêle de balles. Les gens se cachent dans les avoines. La fusillade n'arrête pas. On se rue dans les maisons et quand tout le monde est rentré, là horreur ! Terrible méprise ! Le 46ème tirait sur nous. Cela nous a coûté 2 morts et 5 blessés restés sur le terrain. On rassemble. Tout le monde est consterné. BARRIER et ACCAULT sont là pour toujours enveloppés dans la mort...

D'autres balles sifflent et ce sont les boches... On occupe les 1ères maisons et les murs de jardins et du cimetière, et on fait face à l'ennemi. Plusieurs montent dans les greniers. Je les suis, mais au moment de tirer par la lucarne, une balle passe projetant le plâtre du mur sur la figure, je sens qu'il ne faut pas insister. Je redescends, je me mets au mur avec d'autres et, de là, on tire sur les boches qui paraissent à la crête. Mais aussitôt ils sont nettoyés. Tous tombent. C'est un enfer. Les balles sifflent de partout. Un instant, ils sont descendus à mi-côte tout près d'un noyer et d'une meule de paille et on les oblige à remonter la côte sous notre feu. Ils ne peuvent avancer....."

histoire,guerre 14-18,région,vacances,lorraine,tourisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,guerre 14-18,région,vacances,lorraine,tourisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,guerre 14-18,région,vacances,lorraine,tourisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,guerre 14-18,région,vacances,lorraine,tourisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,guerre 14-18,région,vacances,lorraine,tourisme

dimanche, 22 septembre 2013

MES VACANCES EN ALSACE (2)

A 7 kms de Colmar on aperçoit au loin 3 tours d'un château qui appartient au village de HUSSEREN LES CHATEAUX (Le nom du village vient du moyen haut-allemand : das haus (maison)...).

HUSSEREN LES CHATEAUX est le village le plus élevé du vignoble alsacien (380 mètres d'altitude).

Les 3 châteaux furent construits aux 11ème et 12ème siècles. Ils ont pour noms le Dagsbourg, le Wahlenbourg et le Weckmund. Ces 2 derniers sont classés momuments historiques depuis 1840.

Il n'en reste plus que des vestiges.

tourisme,chateau,région,alsace,voyages,culture,histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tourisme,chateau,région,alsace,voyages,culture,histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tourisme,chateau,région,alsace,voyages,culture,histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tourisme,chateau,région,alsace,voyages,culture,histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tourisme,chateau,région,alsace,voyages,culture,histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tourisme,chateau,région,alsace,voyages,culture,histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tourisme,chateau,région,alsace,voyages,culture,histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tourisme,chateau,région,alsace,voyages,culture,histoire