Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 08 octobre 2011

LA PETITE SORCIERE DU TRAM

Elle porte un foulard rose sur ses cheveux noirs, un pantalon noir et un chemisier blanc sous un gilet gris.

Adolescente, elle mâche avec rage un chewing gum en regardant méchamment autour d'elle.

Malheur à celui qui la regarde trop, elle lui tire la langue comme font les petits enfants.

Elle éclabousse son chemisier en buvant quelques gorgées d'eau à la bouteille.

Elle essuie vivement de sa main les gouttelettes tombées sur sa poitrine.

Ses grosses lèvres, sur un visage couleur café, expriment un dégout des gens qui se retouve aussi dans ses yeux ronds, sous des sourcils épais et froncés en permanence.

Si vous la croisez, ne la regardez pas, ne lui parlez pas. Elle est capable de tout.

nouvelles et textes brefs,écriture,souvenirs,société,littérature

 

vendredi, 24 juin 2011

SUR LA BRUME

Son regard argenté sur la brume du matin la rendait encore plus mystérieuse et plus désirable...

Elle ne pouvait pas savoir qu'il la regardait, timide, n'osant pas troubler ce merveilleux tableau qui s'offrait à lui....

Elle n'était plus très jeune, mais restait très belle, elle le resterait toujours....

écriture,nouvelles et textes brefs,littérature,photos

jeudi, 21 avril 2011

LA VIE SEMBLE ETRANGE

Ils se sont raconté leur vie.

Ils se sont quittés, tristes et fatigués.

Maintenant l'été est là.

Entre le soleil, l'herbe,

Les fleurs et le ciel bleu,

La vie semble étrange

Elle est sans dessus, dessous....

écriture,société,journal intime,livre,littérature

mercredi, 12 janvier 2011

L'HORLOGE

Absorbée par les pensées s'entrechoquant dans son cerveau, Hortense ne voit pas l'aiguille des minutes avancer et encore moins l'aiguille des heures. Le soleil se couchera bientôt, elle ne profitera pas de ses rayons, trop occupée par les problèmes. L'horloge suit le rythme du soleil et la terre effectue son tour quotidien, elle ne peut pas y échapper. Hortense doit accomplir une mission d'importance, une mission qui s'ouvre devant elle. Elle est arrivée à un tournant dans son existence. Elle a besoin de recul pour la mener à bien...

horloge caméra.jpg

samedi, 04 décembre 2010

L'HOMME AUX BIJOUX

Il attend quelqu'un ou quelque chose, assis sur un banc de la station du tramway. Il regarde les rames arriver et partir, les gens monter et descendre. Il porte autour du cou 4 ou 5 colliers en chaines et en perles. Les bracelets qu'il a enfilés avant de sortir, font un bruit métallique. Il essaie d'être gracieux dans tous ses gestes. Aux doigts, il porte des bagues grossières, de toutes les formes, argentées, que l'on trouve sur les marchés ou dans les petites boutiques. Il ne parle à personne, il regarde les gens.

Quelquefois, il monte dans le tramway, destination le centre ville, juste pour passer le temps. Et les gens se retournent discrètement sur lui, se demandant ce qu'il a dans la tête. Lui ne ressent aucune gêne. Il rêve qu'il est encore un enfant.  

Au retour, il ne rentre pas chez lui immédiatement, il reste assis un moment sur le banc en attendant que le soleil se couche.

bijoux.jpg

 

jeudi, 04 novembre 2010

CONCERTO

J'avais écrit ce texte en 2007 suite à une proposition de jeu d'écriture :

CONCERTO.jpgLe concerto.

Je n'arrive pas à saisir le sens de ce concerto. Pour moi, c'est un mystère. Je regarde la charpente de la salle pour essayer de comprendre et cacher ma gène.

Moi qui cherche toujours l'harmonie, je suis vraiment sur le déclin.

Après le concert, nous sommes invités à une dégustation. Mais le vin offre un goût de bouchon. Pour moi, c'est une calamité.

En plus il fait froid. Je me crois sur un iceberg tellement je me gèle.

Je tente un raccourci pour m'échapper de là... Comme je suis véloce, cela tombe bien. Cette course va me galvaniser. Quelle frugalité !

Je pense qu'à l'avenir une confisquation de telles sorties le soir ne me fera que du bien...

lundi, 23 août 2010

CE N'EST PLUS PAREIL

Ce n'est déjà plus pareil : le soleil se couche plus tôt, on le sent bien... Ils sont rentrés, les amis, les voisins, les gens en parlent dans la rue. Même si je n'ai pas réussi à bronzer plus, la chaleur est encore élevée, je profite des quelques jours de baignades... Ce matin, le ciel couvert m'a déçue ! Nous glissons petit à petit vers ce que nous repoussons de plus en plus ; il va falloir se rhabiller !!! Je ne veux pas gâcher votre plaisir mais la rentrée c'est dans presqu'une semaine pour certains. Pour moi c'est le 30 !

Je vous envoie cette belle photo ( de GUYANE où ma fille est allée passer 15 jours) pour m'excuser d'avoir prononcé le mot RENTREE !

GUYANE AOUT 2010 DELP KENZA.jpg

 

vendredi, 30 juillet 2010

COMBIEN DE FOIS ?

Combien de fois suis-je passée devant ces portes qui ne disent pas leur âge mais qu'on devine grand ?

Quelqu'un a dit qu'une porte doit être ouverte ou fermée...

Ces portes étaient toujours closes.... mais, vous me direz que c'est plus prudent, on se protège des regards, des bruits et de toutes les tentations, surtout dans les grandes villes.

7 Porte ruelle fac droit dim (929 x 696).jpg26 double porte entrée cathédrale st pierre dim (929 x 696).jpg11 vue proche porte face square dim (929 x 696).jpg12 porte triangle long fac droit dim (929 x 696).jpg13 3ème porte long fac droit dim (929 x 696).jpg 

mercredi, 07 juillet 2010

TOI L'HOMME (photo prise hier à Montpellier)

Toi l'homme pâle

Sans âme

Calme

Impassible

Rigide

Dans ta tenue risible

Sans voix

Je te dois

Originale

Une prise

En mode

Numérique.

 62 Mannequin rue Montpellier (929 x 696).jpg

 

 

samedi, 03 juillet 2010

VETEMENTS SOLDES

Ce sont les soldes en ce moment, je n'ai pas encore franchi la porte d'un magasin de vêtement où se déroule la valse des étiquettes.

Je n'ai plus de place dans mes armoires, et pourtant j'ai déjà fait deux fois le tri de ce que je veux garder et de ce que je jette.

Je me laisserais bien tenter par une robe à bretelles froncée.... une de ces robes classiques qui vous laisse fraîche par ces temps de grosses chaleurs.

J'ai ma petite idée, je la vois déjà : imprimée, longueur au-dessous du genou, froncée, en coton !

Seulement, en passant devant les multiples magasins, en allant à la librairie-papeterie faire quelques achats, j'en ai vu tellement que je ne sais pas faire un choix. Je suis comme cela, je mets longtemps avant de me décider. Je pèse le pour et le contre. Vais-je trouver la robe ?

soldes.jpg