Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 14 février 2010

UNE FONTAINE

Je me suis arrêtée devant une fontaine,

Je me suis arrêtée pour boire son eau.

http://www.youtube.com/watch?v=eMDTYK1V-gA

019 fontaine dim (703 x 412).jpg

jeudi, 04 février 2010

DANS MA RUE

jardins.jpgMa rue est une impasse qui descend vers les jardins potagers installés dans le lit d'un ruisseau par quelques villageois.

Elle est entourée de maisons soigneusement entretenues autour desquelles poussent le romarin, le thym, la lavande, le laurier rose, les plantes grasses et les cactus dans des rocailles. Car, de la pierre, on en trouve partout dans cette charmante campagne.

Christian, Jean Marc, Félix, Madeleine, Jacqueline, Marie Paule et Dorothée sont mes voisins. Nous nous connaissons depuis vingt ans.

nid.jpgDans ma rue le calme règne si bien que les oiseaux viennent faire leur nid, ça et là, dans les lauriers tin, les cyprès, les sapins ou tout autre espèce d'arbre poussant majestueusement dans les jardins.

Les murs crépis des maisons s'illuminent aux premiers rayons du soleil. Quelques fleurs annuelles aux couleurs vives vous accueillent à l'entrée ou sur les terrasses.

La nuit, pendant la belle saison, vous rencontrez des hérissons, des rainettes, des tortues et quelques chats. 

Sous les pots fleuris vous découvrez quelques scorpions noirs inoffensifs, recherchant la fraîcheur et, sur les murs, des lézards et geckos silencieux vous regardent de loin.

-printemps-.jpgDès la fin du mois de juin les cigales, s'agrippant à quelque tige, sortent de leur long sommeil et viennent marquer la venue de l'été en chantant de façon entêtante et monocorde.

Le rire joyeux des enfants, se jetant dans les piscines chauffées au soleil, vient quelque peu les déranger et leur chant disparaît un instant.

Comme il fait bon dîner dehors les soirs d'été, près du barbecue encore fumant, ou au bord de la piscine, et sentir la fraîcheur envahir votre corps !

Comme il est bon de sentir sa peau bronzée caressée par le vent du soir !

(Sur une proposition de Atelier Artistique : "décrivez votre rue, les bâtiments, les passants, les impressions"

Pour participer, envoyer votre texte par e-mail à ecriture@atelierartistique.fr ou sur la page Facebook à la rubrique Discussions)

mardi, 29 décembre 2009

LA FEMME FANTOME

sac à main.jpgElle est montée dans la rame de tram. Elle portait son sac des deux mains.

Ses cheveux sans couleur pendaient sur son visage frippé. Les yeux cernés, elle cherchait autour d'elle une place. Assise enfin sur une banquette, elle baissa le regard sur le sol. Les yeux dans le vide, le regard immobile, elle semblait sortir d'un autre temps. Je pensais alors que c'était peut être sa première sortie depuis cinquante ans. Son sac me rappelait celui de maman quand j'étais petite. Mais il était sale, des traces de doigts le recouvraient par endroits.

Que faisait-elle là ? J'imaginais qu'elle venait de rendre visite à son médecin qui l'avait autorisée à prendre quelques jours afin d'aller voir sa famille. Mais, en avait-elle ? Avait-elle une maman, une soeur, un enfant ?

vendredi, 18 décembre 2009

ARBRES NUS

Des arbres nus parlent dans le silence des campagnes glacées...

Dans le froid obstiné de l'hiver, j'entends leurs bois craquer.

arbres.jpg

dimanche, 06 décembre 2009

MON CADEAU

C'est NOEL avant l'heure pour moi, je viens d'acheter un PC portable.

J'écris cette petite note depuis mon nouvel ordinateur. Il est de couleur noire mais ressemble à un petit bijou auquel je suis déjà attachée.

Je vais pouvoir l'emmener un peu partout et rester connectée !!

mon PC TOSHIBA.jpg

vendredi, 30 octobre 2009

AU RETOUR

coucher soleil.jpgAu retour, les flamants roses prenaient leur dernier repas, plongeant la tête dans l'étang.

Le vent doux du rivage arrivait jusqu'à moi. Des couples se tenaient par la main, dos à la route, les yeux fixés sur la ligne d'horizon où le soleil déjà disparaissait. La voiture garée au bord de cette longue route sableuse, ils désiraient profiter de la soirée qui débutait en cette veille de week end. Ils étaient arrivés de la grande ville mais aspiraient à prolonger l'été.

Le ciel encore lumineux avait pris une teinte rose orangé.

La nonchalance était de mise dans les rues et au bord de l'eau. Il faisait étrangement doux pour la saison.

flamand rose.jpg

jeudi, 16 juillet 2009

IL VOUS SALUE

Un tournesol me regarde, me salue, m'invite à venir avec lui.

Sa face de couleur verte était tournée vers la terre avant de se redresser vers moi et de jaunir.

Il a déployé ses pétales jaunes pour sourir aux passants.

Et moi je passe devant lui presque chaque jour.

Je le vois grandir puis enfin commencer à se flétrir... le pauvre, il sent sa fin proche.

J'espère que l'année prochaine j'aurai plein de petits tournesols dans mon jardin....

tournesol 5 juillet 09 dim 002 (816 x 612).jpg

dimanche, 28 juin 2009

EUPHORIQUE

Je marchais dans les rues envahies par le soleil déjà fort en cette fin de matinée.

Au loin, j'entendais une musique euphorique. Je pensais qu'elle s'échappait de quelque fenêtre ouverte ou bien d'un bar musical.

Au fur et à mesure que j'avançais, je savais que ce chant s'élevait de la terre et non d'une quelconque chaine hifi ou radio.

Déjà, j'apercevais au loin une jeune fille assise sur le trottoir qui frappait de ses deux mains une sorte de couvercle en métal. Elle caressait presque la surface de ce drôle d'instrument. Elle en faisait le tour et les passants s'arrêtaient pour la regarder jouer.

Moi aussi je la regardais, surprise d'entendre s'échapper de son instrument une musique si douce, indéfinissable....

(le Hang Drum est un nouvel instrument de musique créé par deux Suisses en 2000)

hang drum.jpg

mardi, 02 juin 2009

EN QUOI AIMERIEZ-VOUS VOUS REINCARNER ?

Voilà une question qui revient de temps en temps mais à laquelle je ne sais pas répondre. Je ne peux pas me mettre dans la peau d'un animal ou d'une autre personne. Car toute vie a ses avantages, ses inconvénients. La vie d'une ou d'un autre vaut-elle mieux que la mienne ? Si on  se pose cette question c'est que quelque part on n'est pas satisfait de sa propre vie. Si c'est un jeu, alors je veux bien jouer mais cela ne restera qu'un jeu.

samedi, 16 mai 2009

LE MATIN, A MIDI, A 14 H, A 17 H....

Au bureau, le matin, il faut enlever le répondeur, surtout ne pas l'oublier.

A midi, il faut le remettre. Ouf !

A 14 h, je ne suis pas là, je suis ailleurs, je laisse mes collègues le faire à ma place ... et à 17 h elles s'arrangent pour ne pas oublier de le remettre afin que le matin je puisse recueillir les messages laissés.

Voilà une vidéo qui me rappelle ...

 

http://www.youtube.com/watch?v=tZ12cpSQtb8