Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 mai 2014

VACANCES EN IRLANDE (2)

Avant d'arriver à DUBLIN, nous nous arrêtons à ENNISCORTHY (dans le Comté de Wexford, point rouge sur la carte) pour prendre un repas vers 13 h dans un petit Bar-restaurant Le restaurant se trouve près d'un château normand qui date de 1205. Il abrite actuellement le Musée du Comté de WEXFORD.

vacances,tourisme,écriture,journal intime,loisirs,société

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vacances,tourisme,écriture,journal intime,loisirs,société

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous reprenons la route et passons près des falaises à WICKLOW (point bleu sur la carte).

vacances,tourisme,écriture,journal intime,loisirs,société

vacances,tourisme,écriture,journal intime,loisirs,société

 

 

dimanche, 25 mai 2014

VACANCES EN IRLANDE (1)

Nous sommes arrivés à CHERBOURG le lundi 12 mai vers 15 h 30. 

Nous garons la voiture sur un des quais où nous essayons de passer le temps en écoutant la radio et en regardant l'océan. Nous voyons pas mal de ferrys de quelques compagnies maritimes. Il nous reste à attendre patiemment de monter dans le notre. Beaucoup de camions, de bus et de voitures attendent sur les couloirs délimités par des bandes blanches et jaunes sur le sol. Enfin, un homme en gilet jaune fluo demande aux camions d'avancer et de se garer pare-choc contre pare-choc. Puis c'est le tour des autobus et des voitures. Nous montons dans la cale où quelques motards se retrouvent entre amis. Nous fermons la voiture et suivons les escaliers qui conduisent à l'intérieur.

voyage,irlande,culture,journal intime,société,tourisme,écriture,littérature,carnet de voyages,dublin

voyage,irlande,culture,journal intime,société,tourisme,écriture,littérature,carnet de voyages,dublin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

voyage,irlande,culture,journal intime,société,tourisme,écriture,littérature,carnet de voyages,dublin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

voyage,irlande,culture,journal intime,société,tourisme,écriture,littérature,carnet de voyages,dublin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre ferry part vers 18 h 15, nous sentons vibrer ses moteurs sous nos pieds et nous tanguons un peu. Nous faisons une petite visite à l'intérieur avec l'impression d'avoir un peu bu. Mais non, tout va bien. Nous prenons notre repas dans un des restaurants avant de passer la nuit, bercés par le bruit du moteur et par les vagues. C'est la 1ère fois que je passe une nuit entière dans un ferry. La nuit est bonne, je pense que la pluie a frappé vers 3 heures du matin car la vitre de mon hublot est bien trempée quand je me réveille et regarde l'horizon.

Nous arrivons en Irlande le lendemain matin à 12 h 30, heure française, ou 11 h 30, heure locale. Nous quittons le ferry 20 minutes après l'arrêt des moteurs. Nous reprenons la voiture et nous nous dirigeons vers la capitale, DUBLIN, où nous passons la soirée et la nuit.

voyage,irlande,culture,journal intime,société,tourisme,écriture,littérature,carnet de voyages,dublin

 

mercredi, 07 mai 2014

CHEZ ANDREE

Aujourd'hui je pars avec maman chez sa cousine Andrée. Elle tient une ferme avec son mari Jojo. Ils ont 4 enfants : Eric, Nicole, Cathy et Anne qui sont aussi mes cousins et cousines, mais que je ne vois pas souvent.

Comme il a neigé, nous mettons de vieilles chaussettes au-dessus de nos chaussures. Ainsi, nous ne glisserons pas en marchant dans la neige. Je mets les gants, le bonnet et l'écharpe que j'ai tricotés cet été.

Sur la route, nous regardons le paysage qui a bien changé sous le manteau de neige tombé hier après-midi.

Nous discutons de choses et d'autres avant d'arriver à la sortie de la ville où se trouve la ferme. Nous ouvrons la grille de la cour. La ferme est perpendiculaire à la route. Au fond de la cour, je vois la grange et le tracteur de Jojo garé devant. Les vaches et les cochons sont enfermés car il fait très froid. Seules les poules gambadent dans la cour. Nous essuyons bien nos pieds, avant d'entrer, sur le tapis devant la porte. Nous appuyons sur la sonnette et entrons dans le couloir où nous ouvrons nos manteaux avant de frapper à la porte de la salle à manger. Nous disons bonjour au grand-père qui est assis à côté de la cheminée, l'oreille collée au poste de radio. Il porte des lunettes noires et sa canne est posée près de lui. Nous discutons un peu avec lui de sa santé et du temps qu'il fait. Puis Andrée arrive souriante de la pièce du fond. On s'embrasse et elle nous demande si nous allons bien. Elle sort ses tasses à café, sa boite à biscuits et à sucre avec un pichet de crème, comme à l'habitude. J'aime son café et sa crème. Andrée et Maman discutent en tournant leur cuillère dans la tasse. Elles ont tant de choses à se raconter. De temps en temps, grand-père laisse la radio pour nous écouter et continuer la conversation avec nous. Je pense qu'il doit s'ennuyer. Maman passe commande de beurre et de fromage blanc à Andrée qui disparaît derrière la porte du fond. Jojo vient nous embrasser mais il n'a pas beaucoup le temps de bavarder avec nous. Il prend un petit café et repart travailler.

Un jour, il m'a montré ses vaches mais j'ai eu un peu peur car elles sont impressionnantes par leur taille. Les cochons ne me font pas peur, ils sont sales, ils aiment se traîner dans la boue si fréquente dans cette région du Nord.

Andrée réapparaît avec ses paquets de beurre et de fromage blanc que maman glisse dans son sac à provisions. Nous finissons notre tasse de café et nous levons pour dire au revoir au grand-père qui ne peut pas bouger de sa chaise et à Andrée qui est très bavarde mais si gentille.

Nous repartons à la maison. Nous avons le nez et les joues si froides qu'ils sont rouges. Nous rentrons vite nous réchauffer près du feu qui nous attend.

souvenirs,nouvelles et textes brefs,journal intime,auteur,écriture,littérature,livre,culture enfance,psychologie

samedi, 08 mars 2014

ERNEST N'EST PAS CONTENT

Les enfants aiment explorer tout ou presque.

A l'âge de 10 ans, avec mes petits voisins ou voisines, j'aimais me glisser à plat ventre sous le grillage qui fermaît la pâture au bout du petit chemin qui longeait le jardin de mes parents. Seulement, il fallait être prudent à cause des vaches qui se trouvaient là, mais également à cause d'Ernest, le fermier, qui pouvait nous voir. Pour passer sous le grillage, il fallait s'assurer que les vaches étaient loin et ne pouvaient pas arriver de si tôt. Il fallait aussi regarder si Ernest n'était pas à l'horizon. Quelquefois on entendait son tracteur aller et venir dans le champ près de sa ferme. Alors nous nous préparions à passer sous le fil de fer. Mais un jour que nous étions dans sa pâture, il se mit à crier de sa maison : "eh, là-bas !, voulez-vous vous en aller ! Partez tout de suite !".

Nous n'étions pas fiers.... Alors nous sommes partis en courant vers la maison. Nous avions peur de nous faire gronder par nos parents. Ernest connaissait bien ma maman. Ils s'étaient connus enfants à l'école maternelle et primaire....

société,journal intime,écriture,textes brefs,enfants,jeux,années 60,anecdotes.

samedi, 01 mars 2014

DANS LA CHAMBRE

Dans la chambre des secrets

Brûlent les mots

Défigurés.

Rouges et noirs

Se tordent les mots

Jusqu'au désespoir.

poèmes,poésie,pète,auteur,société,écriture,livre,recueil,journal intime,vers,mots,textes,littérature,culture

vendredi, 28 février 2014

BIENTOT LE PRINTEMPS

Tu vois, la nature se réveille

Bientôt nous irons gambader

Sur les routes, dans les bois, les prés,

Et chauffer notre corps au soleil.

Allons courir dans les rayons du vent !

Jetons-nous dans l'herbe verte.

Ce sera bientôt le printemps

Et les fenêtres vont rester ouvertes.

(01.02.2006)

poèmes,poètes,poésie,écriture,société,printemps,auteur,livre,saison,mots,vers,journal intime

samedi, 01 février 2014

Notre promenade de ce vendredi

Nous avons profité que le soleil se montrait pour partir en randonnée dans la moyenne vallée de l'Hérault et découvrir ST GUILHEM LE DESERT du haut des falaises.

Voir le récit ici :

http://nordetsud.hautetfort.com/

 loisirs,sport,détente,tourisme,randonnée,journal intime,écriture

 

mardi, 28 janvier 2014

MON CHAT

Toi mon chat, mon roi

Mon prince de velours

Ma maison c'est chez toi

Tu me donnes tant d'amour

Quand je fais mes bagages

Tu pleures de rage

Avec toi je peux jouer

Je ne peux pas me lasser.

(20.05.2006)

poèmes,poètes,poésie,écriture,auteur,livre,littérature,société,culture,journal intime

 

jeudi, 16 janvier 2014

LE BLEU DE LA MER

Les vagues blanches ont roulé sur le bleu de la mer

En faisant un souffle doux comme celui de ta bouche

Elles effleurent les châteaux de sable

Que les enfants ont bâti

Avec le soir qui s'en vient ils sont tous repartis

Car le soleil, il faut bien qu'il se couche

Et moi j'aime le parfum et le goût de la mer.

 poésie,poèmes,poètes,écriture,société,vacances,journal intime,littérature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Paru dans mon recueil SAISONS - 23.08.2006)

(En photo : SETE)

mardi, 14 janvier 2014

AUJOURD'HUI...

Aujourd'hui, je fête les 8 ans de mon blog.

C'était en 2006, je voulais créer un site gratuit. A l'époque je n'en ai pas trouvé. Je me suis alors dirigée vers les blogs mais je ne connaissais rien, je ne savais pas comment ils fonctionnaient. Je me suis renseignée sur Internet et je me suis décidée pour HAUTETFORT.

A l'époque, nous n'étions pas nombreux mais, de mois en mois, le nombre des blogs a explosé.

Aujourd'hui, pas mal de blogs ont été délaissés ou ont disparu. J'ai perdu des "amis". Certains ont tenu le coup mais pas facile de se faire connaitre. Il faut trouver le temps de s'en occuper et y mettre régulièrement des notes. Il faut intéresser les visiteurs, maintenir les liens... Et surtout aimer blogger !

blog,internet,réseaux sociaux,informatique,journal intime,société,écriture,culture,littérature.