Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 novembre 2008

AVENIR

La fille aux cheveux d'or

La nuit quand elle s'endort

Espère celui qu'elle attend

Elle le voit dans ses rêves ardents

Mais son coeur presqu'artichaut

N'est pas un coeur en lambeaux.

Elle attend juste que les rayons

Du soleil sur sa maison

Comme une envie soudaine

Viennent atténuer sa peine

Pourquoi rejeter ce qui

Est écrit là, ou ici ?

Les marchands d'avenir

Soudain la font bien rire

Son avenir reste à écrire

Elle sait déjà ce qu'elle désire

Elle a tout juste vingt ans

Son avenir est déjà grand.

espace céleste.jpg

mercredi, 06 août 2008

LE REGNE DU SILENCE

Douceur du soir ! Douceur de la chambre sans lampe !

Le crépuscule est doux comme une bonne mort

Et l'ombre lentement qui s'insinue et rampe

Se déroule en pensée au plafond. Tout s'endort.

(Georges RODENBACH - 1855 - 1898)

45279.jpg

jeudi, 29 mai 2008

SUR LA ROUTE

Sur l'autoroute la voiture roulait

La route nue devant nous défilait

Notre voyage comme du papier à musique

Etait réglé. Les étapes poétiques

Comme la couleur orange du temps

Me séduisaient et m'enveloppaient

Seul un léger souffle du vent

Par-dessus la fenêtre me rafraîchissait

Nous n'avions que nous deux à penser

Quelques rares voitures nous doublaient

Tu étais prudent, tu aimais

Ces longs voyages qui te berçaient.380789665.jpg

vendredi, 02 mai 2008

LES MOTS APRES LES AUTRES

Des mots glissaient sur le papier glacé

D'autres dans les airs se prélassaient

Attendant que les enfants les dévorent

Comme les friandises qu'ils adorent

La maîtresse au tableau écrivait

Certains suivaient, d'autres rêvaient

Sa voix monotone dictait

Les mots après les autres et chantait

Dans le silence de la classe

Elle allait et venait avec grâce

Regardant ce que chacun griffonne

En attendant que la cloche sonne

Il fallait les tenir ces enfants

Pour qu'ils puissent devenir grands

Les mots glissaient sur le tableau

D'autres restaient bien au chaud

Attendant que les enfants les dévorent

Comme les friandises qu'ils adorent.

1020799217.jpg

mardi, 11 décembre 2007

LE BONHEUR EST PARTOUT (Maurice CAREME)

Une table en bois blanc,

Une pomme et un couteau ;

A travers le carreau,

Un grand champ de froment.

Tu te tournes à droite,

Le bonheur est à droite ;

Tu te tournes à gauche,

Le bonheur est à gauche.

Inutile, je crois,

De demander pourquoi.

Pas plus que toi, l'horloge

Que le temps interroge

N'élève ici la voix.

vendredi, 09 novembre 2007

UNE VOIX CALINE

Soudain, une guitare brise le silence

Le silence d'une maison rose

Où elle est entrée, où elle se pose

Elle avait choisi dans la pile sa préférence

Cette chanteuse à la voix caline et belle

Si belle comme les premières notes

De la guitare. Traversent en elle

De longs frissons, elle se sent idiote

Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

Des notes s'élèvent comme des bulles

Qui éclatent dans le silence obsédant

Elle a des frissons sous son pull

Elle se dit : c'est à cause du silence

Tout son corps entre dans la danse

De longs frissons montent en elle

Car la voix est caline et la guitare belle.

lundi, 17 septembre 2007

ELLE TOURNE

La lune tourne

Autour de la terre qui tourne

Autour du soleil qui tourne

Dans ma tête qui tourne

Car je suis dans la lune

Et ma vie va vers toi

Car mon soleil c'est toi.

La terre joue avec la lune

Car la lune tourne

Autour de la terre qui tourne.

(15.08.2007)

mercredi, 05 septembre 2007

Monsieur Serge

Je me sens le coeur lourd

Serge qui passait chaque jour

M'écouter lire son courrier

Est parti un jour de juillet

Il aimait retrouver Ginette

Vendeuse aux Galeries Lafayette

Bavarder avec les demoiselles

Paulette, Josiane ou Isabelle

Il vivait avec sa Nanou

Une belle italienne dévouée

Elle rendait ses jours plus doux

Depuis qu'il avait échoué

Dans cette ville du Midi

Il était parfois aigri

Par la vie car, enfant,

La maladie le frappant

Il était devenu boiteux

Et plus tard, le malheureux

Est devenu mal voyant

Par l'éclat d'un soleil éblouissant

Je me sens le coeur lourd

Je pense à lui chaque jour

Trente deux ans nous séparaient

Et quand Nanou est décédée

Marie Thérèse l'a remplacée

A son enterrement beaucoup ont pleuré

Seule devant mon clavier

Quand pourrai-je oublier

Ses paroles toutes en douceur

Ou bien son côté farceur ?

(23.07.07)

jeudi, 30 août 2007

J'AIME LES FLEURS

J'aime les fleurs et leurs couleurs

Leurs parfums, leurs odeurs.

J'aime regarder les fleurs

Leurs multiples couleurs.

Au sud et à l'ouest

Au nord et à l'est

Parcourant l'univers

Mais fuyant les déserts

Et les étendues polaires

Elles disparaissent en hiver

Sans oublier de renaître

Quand le soleil en maître

Fait grimper le thermomètre

Sur l'appui de ma fenêtre

J'aime regarder les fleurs

Leurs multiples couleurs.

(04.08.07)

jeudi, 09 août 2007

BRETAGNE

Quand reverrai-je tes maisons de pierres

Et tes bouquets de fleurs d'hortensias

Tes chapelles où j'ai lu des prières

La mer et ses vagues jetées là

Sur tes plages de sable si fin

Qu'il semblait couler comme le vin

Que l'on boit au Bar des Pêcheurs ?

Reverrai-je tes bateaux à moteur

Tes mouettes et tes voiliers blancs

Comme les coiffes des vieilles dames

Bavardant assises sur un banc

Pendant que jouent sur le macadam

Des enfants, criant et courant,

Emportés par leurs élans

Sous le ciel tiède du mois d'août ?

Bretagne, comme ton pays est doux.

(11.07.07)