Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 02 décembre 2016

QUATRE FILLES (6ème extrait)

A la sortie de son travail dans un supermarché à la périphérie de la ville, Noémie aperçoit Eric. Horreur, elle l'avait oublié pendant toute la journée. Il l'attend au milieu de l'allée centrale. Il s'avance vers elle en bousculant quelques personnes et lui tend aussitôt une boite contenant un millefeuille. Il lui dit : Bonsoir, j'ai pensé que cela te ferait plaisir.

auteur,culture,écriture,nouvelles et textes brefs,littérature,université,lycée

Surprise, Noémie crispe ses mains sur son sac et fronce les sourcils. Que lui veut-il ? Elle le regarde dans les yeux et lui répond en faisant un pas sur le côté : excuse-moi, mais je suis pressée, j'ai des courses à faire.

Eric lui répond alors : ce n'est pas grave, on va les faire ensemble. Noémie se trouve prise au piège encore une fois. C'est tout de même fort. Elle se demande s'il va en faire une habitude. Elle reste plantée un instant sans bouger et sans savoir quoi faire. Puis, décidée, elle tourne les talons en se dirigeant vers l'entrée, au bout des caisses. Eric la rattrape et marche à ses côtés en gesticulant et en racontant sa journée passée au bureau. La situation devient étrange pour Noémie car elle ne le connaît que depuis deux jours et il la considère déjà comme "sa chose". Elle réfléchit à l'attitude à adopter dès demain car elle comprend qu'il ne va pas la lâcher. Et que de nouveau il sera là, à la sortie de son travail.

Quand ils arrivent à la caisse, Eric l'aide à emballer ses achats et ils sortent du magasin. Eric lui propose de la raccompagner chez elle en voiture. Elle refuse, poliment mais fermement. Il n'insiste pas. Il la quitte en lui disant d'un ton moqueur : à demain, même heure, passe une bonne soirée ! 

C'est bien ce que je pensais, se dit-elle, un homme normal ne ferait pas ça, un vrai pot de colle, une sangsue. C'est bien ma chance...

lundi, 28 novembre 2016

CITATIONS SUR LES LIVRES

Un livre est un grand cimetière où, sur la plupart des tombes, on ne peut plus lire les noms effacés (Le Temps Retrouvé, Marcel PROUST).

Qu'il prenne garde, celui qui aime plus les livres que la vie, qu'ils ne lui paraissent pas à la longue mieux faits qu'elle et plus vrais qu'elle n'est (Conjectures et nouvelles Conjectures - Hector TALVART qui est né à Dompierre sur Mer le 12 septembre 1880, décédé à la Rochelle en 1959, écrivain, essayiste et critique).

citations,culture,écriture,auteur,littérature,livres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les livres ont les mêmes ennemis que l'homme : le feu, l'humide, les bêtes, le temps, et leur propre contenu (Littérature, Paul VALERY).

vendredi, 25 novembre 2016

JOLI SOLEIL

Joli soleil est parti

La rivière sort de son lit

Les arbres arrachés

Ne peuvent sympathiser

Avec un vent si fou

Qui emporte tout

Eole de son nuage blanc

Vrai visage du vent

De ses joues soufflant

Comme un monstre blanc

Aime se rire du temps

Joli soleil est parti

De l'île de Stromboli

Couleur bronze doré

Les vents se sont levés

Avant de retomber

En fin de journée.

poésie,poème,poète,écriture,culture,vers,rimes,eole

mardi, 22 novembre 2016

QUATRE FILLES (5ème extrait)

Sur le chemin du retour, après qu'Eric ait laissé partir Noémie, celle-ci se presse mais avec la respiration coupée. En approchant de la maison de ses parents, elle se coiffe de nouveau et marque un temps d'arrêt pour respirer. Est-ce réel ce qu'elle vient de vivre en cette fin d'après midi ? Elle tourne lentement la clé dans la porte. Elle ne veut pas rentrer mais il le faut. Elle entre dans le couloir sur la pointe des pieds. Elle se dirige vers le salon et embrasse ses parents. Elle s'enferme ensuite dans la salle de bains. Elle plonge dans l'eau tiède et y reste un bon quart d'heure en se savonnant plus que de raison. Après le repas pris avec ses parents, elle monte dans sa chambre. Les dernières paroles d'Eric résonnent dans sa tête. Pourquoi lui a-t-il dit "à demain" ? Que sait-il de sa vie ? Noémie ne connait rien de celle d'Eric ou si peu. Judith lui avait raconté qu'il travaillait au service Ressources Humaines d'une entreprise de transport.

Le soleil vient de se coucher quand le portable de Noémie se met à vibrer. Anna l'appelle pour lui demander quelques nouvelles...

écriture,nouvelles et textes brefs,auteur,culture,nouvelles

dimanche, 20 novembre 2016

INQUIETUDE (Paul GERALDY)

Enfantine, tu fais bruire

D'un rire clair, aérien,

L'ombre inquiète où je respire

Je n'aime pas t'entendre rire.

Tu ris trop fort. Tu ris trop bien.

Dans la maison lorsque tu sèmes

Tant de santé, tant de clarté,

Tu dois te suffire à toi-même.

Il faut à ma sécurité

Que tu sois plaintive, dolente

Et câline, et que tu te sentes

Toute petite. J'ai besoin

De te savoir faible et fragile.

Je t'aime aussitôt beaucoup moins.

Et je suis beaucoup plus tranquille.

poèmes,poète,poésie,écriture,auteur,paul géraldy

 

vendredi, 11 novembre 2016

QUATRE FILLES (4ème extrait)

Judith doit partir et laisse Noémie se débrouiller pour rentrer. Les deux amies d'Eric bavardent encore un moment et décident à leur tour de dire au revoir. La tête de Noémie tourne depuis une heure. Eric lui verse un quatrième verre de champagne au moment où elle veut se lever pour partir elle aussi. Noémie proteste. Eric rit et lui dit alors : bon, tu n'es pas pressée, tu vas rester encore un peu.

auteur,nouvelles,écriture,culture,livre,nouvelles et textes brefs

 

 

 

 

Elle n'a pas le temps de répondre qu'Eric se dirige vers la porte d'entrée et tourne le verrou. Le coeur de Noémie se serre. Elle se lève alors et prend son sac à main. Un grand silence règne dans le salon, la musique s'est arrêtée. Eric s'approche aussitôt de Noémie, elle recule mais son dos touche bientôt le mur. Elle essaie d'avancer mais impossible. Elle voit le visage d'Eric s'illuminer. Il s'approche encore plus près d'elle, il cherche sa bouche. Elle veut fuir, elle ne peut pas. Eric écrase ses lèvres sur celles de Noémie qui se sent perdue, paralysée, contre le mur du salon. Eric déboutonne son pantalon qui tombe bientôt sur ses chaussures...

 

mardi, 01 novembre 2016

QUATRE FILLES (3ème extrait)

Judith se dirige vers la porte d'entrée et sonne à l'interphone. Elle se présente et Eric ouvre. Noémie et Judith montent les escaliers et aperçoivent au bout du couloir Eric qui leur crie : c'est ici ! Il les salue comme des princesses et toutes les deux entrent en lui souhaitant un joyeux anniversaire. Ils s'embrassent. Sur la table, les assiettes, les gâteaux et les bouteilles de champagne attendent. Eric ouvre de grands yeux et tend les bras vers les paquets que les deux amies lui tendent. Il les remercie en disant : il ne fallait pas, merci beaucoup. Puis il leur présente deux jeunes filles blondes. Il met un disque et invite tout le monde à s'installer sur le canapé. Il offre un flûte de champagne à chacune d'elles et un morceau de gâteau. Eric rit beaucoup. Noémie se demande pourquoi aucun garçon n'est présent à cette fête. Elle trouve que quelque chose "cloche", elle le trouve niais mais elle ne dit rien et bavarde avec les autres. Quand les verres sont vides, Eric les remplit et rit de plus belle....

écriture,livre,auteur,culture,littérature,nouvelles et textes brefs,nouvelles

jeudi, 27 octobre 2016

MON COUP DE COEUR (2)

LES CONFIDENCES DE CARLA  de Sylvie GRIGNON aux Editions Felicia-France DOUMAYRENC.

Il s'agit du 3ème opus de la série CARLA (après CARLA et LES SECRETS DE CARLA).

Mon avis : un livre étonnant, doux et bouleversant. On est tout de suite happé par l'histoire. Carla est si attachante, si féminine. Elle nous ouvre son coeur par petits bouts, dans un ordre non chronologique. Les retours en arrière dans le temps pourraient dérouter mais ce n'est pas le cas. On traverse des moments très graves, d'autres très drôles et on vit aussi avec Carla des moments de grande douceur. Quel avenir pour notre monde ? Irons-nous vers la destruction de la majorité de la population de la terre avec échantillon humain préservé pour rebâtir un nouveau monde ? On peut se poser la question après avoir lu ce livre de Sylvie Grignon.

En vente sur le site des Editions Felicia-France DOUMAYRENC :

http://www.editions-feliciafrancedoumayrenc.com/grignon-s...

livre,auteur,écriture,loisirs,littérature,culture

MON COUP DE COEUR (1)

A lire absolument, le livre de Dana BARBU paru chez Edilivre : MIDVA.

Résumé : Ana ne s'attend guère à rencontrer "l'homme brun, à l'âge indéfinissable" qui sévit parfois dans ses rêves, quand elle accepte un jour l'invitation de jouer les Gargantua au pays situé du côté ensoleillé des Alpes. Ils se découvrent lors de ce séjour....

Vous trouverez la suite du résumé sur le site EDILIVRE et mon avis lecteur sur ce même site.  Bravo à Dana BARBU pour cette magnifique histoire.

https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/788552/s...

auteur,livre,écriture,culture,littérature,loisirs

 

 

mercredi, 26 octobre 2016

QUELQUES CITATIONS

La justice est humaine, tout humaine, rien qu'humaine ; c'est lui faire tort que de la rapporter, de près ou de loin, directement ou indirectement, à un principe supérieur ou antérieur à l'humanité. (PROUDHON).

Il faut être juste avant d'être généreux, comme on a des chemises avant d'avoir des dentelles (CHAMFORT, Maximes et Pensées).

La liberté a les limites que lui impose la justice (Jules RENARD, Journal).

citations,culture,écriture,littérature,livres,auteurs