Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 06 septembre 2019

Raymond QUENEAU : PAUVRE TYPE

Toto a un nez de chèvre et un pied de porc

Il porte des chaussettes

En bois d'allumette

Et se peigne les cheveux

Avec un coupe-papier qui a fait long feu

S'il s'habille les murs deviennent gris

S'il se lève le lit explose

S'il se lave l'eau s'ébroue

Il a toujours dans sa poche

Un vide-poche

Pauvre type.

poésie,poème,poète,écriture,auteur,vers,culture,littérature,livre

Commentaires

je découvre mais je ne relirais pas

Écrit par : laura | dimanche, 08 septembre 2019

hihi le malheureux bougre
bon dim Elisabeth bisous ☺☺

Écrit par : nays | dimanche, 08 septembre 2019

Pauvre de lui !
Bises Elisabeth

Écrit par : Kimcat | dimanche, 08 septembre 2019

Béa : merci de ton passage ici, bonne nuit.
Laura : ah bon ? Pourquoi ?
Nays : un petit moment d'humour. Bonne nuit et gros bisous.

Écrit par : ELISABETH | dimanche, 08 septembre 2019

il ne me plaît pas

Écrit par : laura | samedi, 14 septembre 2019

Laura : j'ai trouvé un recueil dans un carton en triant tous les cartons déposés à la cave. Je découvre, je ne connais pas non plus. Une occasion de me faire une idée sur l'auteur.

Écrit par : ELISABETH | dimanche, 15 septembre 2019

J'aime nien Raymond Queneau en général, mais ce texte est vraiment loufoque...

Écrit par : écureuil bleu | mardi, 17 septembre 2019

Ecureuil : c'est le cas de le dire. Bonne journée.

Écrit par : ELISABETH | mercredi, 18 septembre 2019

je ne peux tout aimer

Écrit par : laura | dimanche, 22 septembre 2019

Laura : est-ce que tu aimes de Raymond QUENEAU : SI TU T'iMAGINES que Juliette GRECO chantait ?

http://www.barapoemes.net/archives/2015/05/21/32092645.html

Écrit par : ELISABETH | lundi, 23 septembre 2019

je n'ai pas dit que je n'aimais pas Queneau!

Écrit par : laura | dimanche, 06 octobre 2019

Laura : oui, cela je l'avais compris.

Écrit par : ELISABETH | dimanche, 06 octobre 2019

Écrire un commentaire