Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 03 janvier 2007

L'ART DE LA POESIE ENTRE DANS LES LYCEES

Dans le cadre de "Languedoc-Roussillon Lycéens Tour", le théatre de Clermont-l'Hérault (dans l'Hérault), associé à l'association Le Champ de Lire, organise dans la plusieurs lycées de l'Hérault et du Gard le vaste projet "Anthologie Sonore".

Avec un musicien, l'association se rend dans des classes pour rendre vivante la poésie. Elle choisit avec les lycéens et leurs professeurs des textes poétiques et des sons. Puis elle enregistre ces poèmes qui sont lus par les lycéens eux-mêmes et les mixent avec des musiques jouées par Marc Calas ou déjà enregistrées.

L'objectif final du projet est de constituer une grande "Anthologie sonore" qui sera gravée sur CD, un par classe, et qui sera mise en ligne sur Internet.

"La poésie est un vecteur de communication important" s'enthousiasme Jean Louis Estany, directeur du Théatre de Clermont l'Hérault. "Pour donner une vision contemporaine de cet art, nous les orientons vers des auteurs d'aujourd'hui comme Christophe Fiat, Valérie Rousseau ou Anne-James Chaton. Mais les lycéens peuvent également proposer leurs propres textes. Cette année, nous travaillons autour de la thématique de la rue et de la ville. C'est une thématique qui est étroirement liée à la poésie moderne".

Cinq lycées sont concernés par le projet "Anthologie Sonore", à Pézenas, Clermont l'Hérault, Lodève, Montpellier et Nimes, avec des séances qui s'étalent de mi-novembre à mi-janvier. Une restitution publique des enregistrements réalisés avec les élèves aura lieu dans plusieurs villes en mars 2007 à l'occasion du "Printemps des poètes" et aussi dans le cadre d'une grande exposition au domaine de Restinclières à Prades-le-lez au juin 2007.

Les artistes offrent un cadre aux jeunes et c'est intéressant de voir ce qui va naître, ce qui va se créer dans ce cadre. Pour les lycéens, pour une fois qu'on leur donne la parole autour de la poésie, c'est une expérience structurante.

Association Le Champ de Lire à CLERMONT L'HERAULT - tél 04 67 44 59 54.

16:00 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : Culture, écriture, poésie

lundi, 18 décembre 2006

LE JEU DU CHAT ET DE LA SOURIS

(Sur un thème proposé par AMBROISE)

 

 

Comme un film cassé

Le petit chat soudain s'est arrêté

Il a flairé sa proie, une souris

Qui file se mettre à l'abri

Derrière les pierres, hors de danger

Elle tremble la petite souris.

Avec ses pattes, voulant la déloger

Des pierres qui lui servent d'abri

Le chat rageur

N'aura pas son bonheur.

22:30 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Poésie, écriture

vendredi, 03 novembre 2006

PENDANT QUE

Je vous propose une autre poésie de Gilles VIGNEAULT puisque vous semblez l'apprécier. Je ne sais pas s'il l'a chantée mais elle est très belle.

 

 

Pendant que les bateaux

Font l'amour et la guerre

Avec l'eau qui les broie

Pendant que les ruisseaux

Dans les secrets des bois

Deviennent des rivières

Moi, moi je t'aime

Moi, moi je t'aime

Pendant que le soleil

Plus haut que les nuages

Fait ses nuits et ses jours

Pendant que ses pareils

Continuent des voyages

Chargés de leurs amours

Moi, moi je t'aime

Moi, moi je t'aime

Pendant que les grands vents

Imaginent des ailes

Aux coins secrets de l'air

Pendant qu'un soleil blanc

Aux sables des déserts

Dessine des margelles

Moi, moi je t'aime

Moi, moi je t'aime

Pendant que les châteaux

En toutes mes Espagnes

Se font et ne sont plus

Pendant que les chevaux

Aux cavaliers perdus

Traversent les montagnes

Moi, moi je t'aime

Moi, moi je t'aime

Pendant qu'un peu de temps

Habite un peu d'espace

En forme de deux coeurs

Pendant que sous l'étang

La mémoire des fleurs

Dort sous son toit de glace

Moi, moi je t'aime

Moi, moi je t'aime

12:40 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Poésie, amour, culture

lundi, 11 septembre 2006

TOULOUSE 1987 NEIL YOUNG (FOR NEIL)

The sun shone stronger

And the sky was more blue

When I knew you will come here.

The volcano awaked

It overflowed when you arrived

An now, where are you ?

It's with you I want to sing

I can't part all things

With a man like you

I  want to play guitar with you

I should want all day hear you singing

The sweetness is there when your voice resound

But people don't pay attention

All I want is hear you singing

14:45 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : Poésie, musique, guitare

lundi, 14 août 2006

LA POESIE EST INDISPENSABLE

Je sais que la poésie est indispensable, mais je ne sais pas à quoi.

(Jean COCTEAU)

 

22:47 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : Culture, poésie

jeudi, 06 juillet 2006

DOUCEUR

Eugène GUILLEVIC (1907-1997), poète d'un lyrisme concis qui s'applique, en vrai matérialiste, à "tout rendre concret, palpable", est l'auteur de nombreux recueils dont Exécutoire (1947), Carnac (1961), Sphère (1963), Ville (1971), Inclus (1973).

Voici un de ses poèmes :

 

 

 

Douceur,

Je dis : douceur.

Je dis : douceur des mots

Quand tu rentres le soir du travail harassant

Et que des mots t'accueillent

Qui te donnent du temps.

Car on tue dans le monde

Et tout massacre nous veillit.

Je dis : douceur,

Pensant aussi

A des feuilles en voie de sortir du bourgeon,

A des cieux, à de l'eau dans les journées d'été,

A des poignées de main.

Je dis : douceur, pensant aux heures d'amitié,

A des moments qui disent

Le temps de la douceur venant pour tout de bon,

Cet air tout neuf,

Qui pour durer s'installera.

14:40 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Poésie

vendredi, 10 mars 2006

AUGURES DE L'INNOCENCE

Voir le monde dans un grain de sable,

Le paradis dans une fleur sauvage,

Tenir l'infini dans le creux de sa main et l'éternité dans une heure.

(William Blake)

Etre soi-même pour "être" avec plénitude,

pour mieux comprendre le sens de l'existence et le sens particulier de sa propre existence,

pour savourer son existence.

15:05 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (10)