Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 24 novembre 2020

EN LECTURE : LA CHASSE de Martin WALSER (roman) et AIMEZ-VOUS BRAHMS de Françoise Sagan

LA CHASSE :

J'avais ce livre dans ma bibliothèque, écrit en 1988 par Martin Walser, romancier du quotidien allemand, qui décrit la grisaille, le conformisme, les frustrations qui caractérisent la réalité d'aujourd'hui. Ce livre ne me tentait pas mais je l'ai lu jusqu'au bout.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Walser

 

RESUME :

Gottlieb Zürn est le symbole de l'Allemagne des années 80-90. Il habite une grande villa au bord du lac de Constance. Il est agent immobilier, quinquagénaire mais rien ne va plus, ni les affaires, ni les rapports avec sa femme. Ses enfants s'éloignent insensiblement.

L'été est là, Zürn loue une partie de sa villa à des vacanciers. Il rend toutes sortes de services, même d'ordre sexuel, s'il le faut. Avec la très provocante Gisèle, ce serait l'aventure. Il se met à rêver à "la partie à trois" qu'elle veut organiser, une "trinité" longtemps désirée.

Mais rien n'est simple : Zürn se débat dans les problèmes familiaux. Sa fille fait une fugue. Les femmes sont imprévisibles. Ce qui devait être plaisir devient angoisse. Les affaires sentimentales ou immobilières lui échappent. Bredouille, le chasseur rentrera au foyer et se réconciliera avec son épouse et avec son sort.

Je suis ensuite passée à la lecture d'un des livres de Françoise Sagan : AIMEZ-VOUS BRAHMS

https://www.babelio.com/livres/Sagan-Aimez-vous-Brahms/93...

livre,auteur,martin walser,roman,culture

 

livre,auteur,martin walser,roman,culture

samedi, 21 novembre 2020

AU JARDIN ET DANS LA MAISON

J'ai rentré hier, dans le garage, les plantes fragiles car on annonçait 2° dans la nuit. Il a fait 1° à 5 h du matin. J'ai aussi coupé l'eau du robinet dehors et rangé le tuyau d'arrosage à la cave.

Mon cactus de Noël que j'ai rentré dans le couloir, il y a un mois, est fleuri depuis hier.

jardin,plantes,fleurs,jardinage,hiver,cactus,plantes fragiles,intérieur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi j'ai fait le tour du jardin pour photographier quelques dernières fleurs.

La semaine dernière j'avais désherbé à la main l'allée de graviers en bas de ma terrasse.

jardin,plantes,fleurs,jardinage,hiver,cactus,plantes fragiles,intérieurjardin,plantes,fleurs,jardinage,hiver,cactus,plantes fragiles,intérieurjardin,plantes,fleurs,jardinage,hiver,cactus,plantes fragiles,intérieurjardin,plantes,fleurs,jardinage,hiver,cactus,plantes fragiles,intérieur

 

mercredi, 18 novembre 2020

RIONS UN PEU

Au Moyen Age une belle châtelaine dit au chevalier qui lui fait une cour pressante : 

Avec les conserves, je me méfie. Laissez-moi examiner de près votre armure que je voie où est gravée votre date limite de consommation.

humour,histoires drôles,rire,culture,histoires

Un spécialiste du recyclage fait la connaissance d'une jeune femme qui la presse de l'épouser. Il lui dit alors :

N'y compte pas. Fidèle à mes théories, je m'apprête à me remarier avec mon ex.

 

Avec les miracles de la chirurgie esthétique, dit une femme, vous pouvez facilement bluffer le monde en prétendant avoir facilement 20 ans de moins. Mais allez expliquer cela à un escalier !

 

 

Un ver de terre femelle contemple avec envie une chenille à qui elle demande : 

Il faut coucher avec qui pour avoir ce genre de manteau de fourrure ?

Madame NOE dit aux animaux de l'Arche : 

J'ai fini ma lessive. Vous les deux girafes, installez-vous chacune au bout du bateau que je tende mon fil pour la mettre à sécher.

Où achète-t-on les médicaments destinés à soigner un Yorkchire :

Chez le pharmachien !

lundi, 16 novembre 2020

EN COURS DE LECTURE

https://www.babelio.com/livres/Blasquez-Gaston-Lucas-serr...

Un très beau témoignage.

 

livre,auteur,serrurier,ouvrier,culture,chronique

vendredi, 13 novembre 2020

LA BILLEBAUDE (Henri Vincenot)

Après avoir lu de cet auteur, Le Maître des Abeilles, j'ai choisi La Billebaude. Une belle surprise, livre très attachant qui raconte les chasses faites au hasard, dans les bois près de DIJON, d'où le nom de Billebaude.

https://www.babelio.com/livres/Vincenot-La-Billebaude/10239

https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Vincenot

auteur,livre,culture,bourgogne,morvan,dijon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a restauré un village, La Pourrie, avec sa famille. Ses enfants témoignent.



 

mercredi, 11 novembre 2020

MON GRAND PERE PATERNEL, ARTHUR

En hommage à mon grand père Arthur qui était poilu en 1914, puis prisonnier en Allemagne, je mets ci-dessous un extrait de son Journal de Guerre, paru dans mon livre ARTHUR et MADELEINE.

https://www.thebookedition.com/fr/arthur-et-madeleine-p-8...

 

grande guerre,14-18,guerre,11 novembre,poilus,livre,culture,histoire

Le 31 juillet au soir, étant de garde à l’Hôtel de Ville de Paris, je revois mon frère Fernand qui était aux achats au siège des Nouvelles Galeries de Paris.

A la fin de juillet, le conflit s’aggravait. Aussi la guerre prenait-elle de plus en plus dans les cerveaux. Quoique la France et l’Angleterre faisaient tout pour l’éviter. Seule l’Allemagne activait et déclarait la guerre à la Russie. La mobilisation fut décrétée chez nous le samedi soir à compter du dimanche 2 août !

A la caserne on était consigné depuis la semaine et l’on s’attendait au dénouement. Tous les effets neufs furent distribués, les revues passées et l’on rendit tout son paquetage. Aussitôt les réservistes arrivèrent pour compléter l’effectif des Compagnies. La cour de la caserne est pleine de parents et d’amis qui viennent voir leurs enfants, leurs maris ou leurs neveux.

Et tous les jours c’est un défilé ininterrompu. Dès le début, je suis embusqué (militaire affecté à un poste sans danger) au bureau pour mettre tout en ordre et finir le dossier de mobilisation.

Le 2ème jour, je suis de garde à la Gare de Bercy-ceinture et tout le monde nous regarde passer. Je suis avec le Sergent Focquenoy qui sera tué à Cosnes et Romain (54) le 22 août en réparant la ligne téléphonique. La gare se trouve au-dessus de la ligne Paris-Lyon au moment où elle sort des fortifications. Là on voit partir les trains de réservistes. Tous passent en chantant, ce n’est qu’un enthousiasme indescriptible. On prend une espèce d’espion qui se balade sur les voies de la Gare de Bercy (PLM) et on le conduit au poste du Commissaire le plus voisin. La garde se passe sans d’autres incidents.

La veille de partir, le 5 août, Georges part en convalescence (Georges est un autre frère de mon grand père). Je l’accompagne à Bégin (hôpital des armées sis à Saint Mandé). Pendant qu’il prend sa permission, je rends visite à Mr Revel, l’aumônier de Vincennes et là je reçois la bénédiction. Lui aussi part comme aumônier sur la Marine et il se rend au Ministère où il a mission d’organiser les aumôneries de la Marine.

Ensuite, on mange dans un restaurant et je l’accompagne jusque la Concorde car on a pris le métro à la Porte de Vincennes. De là, je lui fais mes adieux et je vais jusqu’à la Porte de Clichy et je fais aussi mes adieux aux cousins qui en sont très contents.

De là, je reprends le train jusqu’à la Gare du Nord. Je redescends le boulevard Magenta, la place de la République, la rue Voltaire et reviens à Reuilly par la rue Paul Bert. Je m’endors et le lendemain réveil à 6 heures.

Nous partons de Reuilly à 9 h et demi. Le 1er bataillon est parti avec la musique à minuit. Quelle émotion nous étreint au moment où sonne le rassemblement. Il est vite fait. Hâtivement on part. Partout sur notre passage ce n’est qu’une foule en délire, on chante la Marseillaise, le Chant du Départ, Sambre et Meuse. On part par la rue Faidherbe, le boulevard Voltaire, la place de la République, le boulevard Magenta et ensuite on se dirige vers la Gare de Pantin où on arrive à 12 h. Sur notre passage les Parisiens nous prodiguent leurs bravos. On nous offre des fleurs, du vin, du chocolat et même de l’argent. De pauvres vieilles pleurent, d’autres chantent avec nous. Arrivés, on nous embarque pour une destination inconnue. On suit la Marne, on passe Troyes, Bar le Duc et enfin on arrive à St Mihiel à 8 h et demi.

lundi, 09 novembre 2020

PETITE PROMENADE DE CE MATIN

Devant aller poster une lettre, ce matin, car la levée est à 10 h 30, j'en ai profité pour faire une petite promenade dans la limite de 1 km de ma maison.

Voici quelques photos.

promenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automnepromenade,loisirs,virus,covid 19,village,fleurs,abeilles,feuilles,automne

 

jeudi, 05 novembre 2020

DEUX LIVRES

Je viens de terminer LE LION de Joseph KESSEL. 

Il s'agit de l'histoire d'une petite fille, Patricia, qui a un ami, un lion, qu'elle appelle King. Elle a reçu ce lion comme cadeau quand il était tout petit.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Lion_(roman)

auteur,livre,écriture,culture,savane,lion,vigne,garrigue,vin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je commence LE VIN DE FEU de Gaston BAISSETTE.

C'est un roman qui se déroule dans ma région, l'Hérault et le Gard.

http://www.memoiresdeguerre.com/2014/08/baissette-gaston....

auteur,livre,écriture,culture,savane,lion,vigne,garrigue,vin

 

 

lundi, 02 novembre 2020

GATEAU AUX RAISINS SECS

Il me restait des raisins secs, j'ai donc fait un gâteau aux raisins ce samedi.

pâtisserie,pâte,gâteau,farine,oeufs,lait,raisins secs,sucre

Voici la recette : il faut 225 grs de farine, une pincée de sel, 100 grs de beurre, 100 grs de sucre, 125 grs de raisins secs, 2 oeufs et 5 cuillères à soupe de lait.

Mélangez le sel avec la farine puis incorporez le beurre fondu, le sucre et les raisins.

Battez les 2 oeufs et versez-les ensuite dans le mélange farine, sucre, beurre, raisins et sel. Ajoutez les 5 cuillères à soupe de lait. Mélangez jusqu'à obtenir une pâte homogène.

Versez cette pâte dans un moule de 18 cm de diamètre. Faites cuire à four 175 ° pendant 30 minutes. On peut remplacer les raisins secs par des fruits confits.