Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 15 mars 2015

INSPIRATION

Le coucher du soleil ramasse les couleurs et les lumières du jour, annonçant le repos. On se sent pleinement bien ici.

Les lumières du lever du soleil apportent les promesses du jour. Le soleil est encore frais et les paysages prennent des allures de fantômes.

poésie,poèmes,poètes,écriture,auteur,livre,recueil,écrivain,culture,société,littérature

(21.05.2008)

mardi, 27 janvier 2015

NATURE

Dans les branches le vent s'amuse

Le soleil vient par ruse

Le matin dans la blancheur

La barque attend le pêcheur

Le champ attend le semeur

Chaque jour s'écoute ou se meurt

Le vent dans un tourbillon

Envole les papillons

Quand le vent déraisonne

La nature bourdonne

Les oiseaux dans leur nichoir

Cherchent leur auditoire.

poésie,poème,poète,écriture,nature,saisons

 

vendredi, 26 décembre 2014

JASMIN

Fleurs jaunes en hiver

Comme trompettes

Dressées sur la terre

Font une fête

La pluie ne vient plus.

poèmes,poète,poésie,recueil,livre,société,saison,jasmin,hiver,pluie,soleil

jeudi, 14 août 2014

RESPIRER

Respirer

Compter les jours

Les ombres s'allongent

Les feuilles tombent

Plus aucun détour

Espérer.

poèmes,poète,poésie,écriture,saisons,nature,culture,auteur,recueil

vendredi, 18 juillet 2014

QUAND LE JOUR

Quand le jour se couvre d'ombrelles

La maison sent bon la cannelle

Les pommes dans leur panier d'osier

Languissent près du confiturier.

(Nature morte aux pommes de Claudius LACROIX)

poèmes,poésie,poète,peinture,écriture,oeuvre,art,culture

samedi, 21 juin 2014

L'ETE S'ETALE

L'été s'étale en jaunes reflets

La pluie se fait encore désirer

La nuit apporte sa fraîcheur

Au clocher sonnent les heures

Les promeneurs dans leurs gros souliers

S'apprêtent à partir, sac au dos,

Sur les chemins d'herbe brûlée

Ils forment un long troupeau

Ils se croient seuls au monde

On n'entend que le chant des oiseaux

Le souffle du vent qui gronde

L'eau qui coule dans le ruisseau

Les arbres sur la route emmêlés

Leur offrent un peu de fraîcheur

Dans les airs se sont élancés

Les parfums des herbes et des fleurs.

Ils vont rentrer un peu las

Un bon repas les attend

Demain, il sera encore temps

De visiter d'autres espaces

D'autres lieux et marcher

Dans la magie de la fin de l'été.

(08.08.06)

poésie,poèmes,poète,écriture,vers,culture,été

mercredi, 18 juin 2014

PETIT ETRE

Un petit être innoncent et sage

Attend le jour où les fleurs

Gonflées de soleil s'épanouiront.

Sa petite bouche est un coeur

Il dort contre sa mère et son corsage

Tous autour de lui s'émerveilleront

Ses yeux sont encore fermés

Il dort, il peut encore rêver

A son univers de douceur

Il arrivera quand ce sera l'heure.

(20.08.2006)

poésie,poèmes,poète,écriture,vers,livre

dimanche, 15 juin 2014

ROSE JE T'AIME

Je caresse d'une main les fleurs

Au soleil ou dans la fraîcheur

Du jardin que j'ai traversé.

J'entends une musique flotter

Qui s'envole douce et légère

Et qui s'éparpille dans l'air

Je me dis que j'ai bien mérité

Des cadeaux par la nature apportés

Rose tu es belle, rose je t'aime

Dans l'air vole ton pollen

Dans la chaleur du printemps

Si doux souffle le vent.

(mai 2006)

poésie,poèmes,poète,écriture,saison,jardin,été,roses,plantations

jeudi, 01 mai 2014

SOIRS (Henry BATAILLE -1872-1922)

D'origine nimoise, fils de magistrat, il fait les Beaux-Arts de Paris et commence à peindre. Après son 1er recueil poétique, La Chambre Blanche en 1895, il se tourne vers la poésie et le théâtre. L'oeuvre de BATAILLE, nostalgique, se veut une critique virulente des moeurs et de la morale figés des classes élevées de la France de l'avant-guerre.

Il y a de grands soirs où les villages meurent

Après que les pigeons sont rentrés se coucher.

Ils meurent, doucement, avec le bruit de l'heure

Et le cri bleu des hirondelles au clocher...

Alors, pour les veiller, des lumières s'allument,

Vieilles petites lumières de bonnes soeurs,

Et des lanternes passent, là-bas dans la brume...

Au loin le chemin gris chemine avec douceur...

Les fleurs dans les jardins se sont pelotonnées,

Pour écouter mourir leur village d'antan,

Car elles savent que c'est là qu'elles sont nées...

Puis les lumières s'éteignent, cependant

Que les vieux murs habituels ont rendu l'âme

Tout doux, tout bonnement, comme de vieilles femmes.

Bataille_Henri-001.jpg

samedi, 26 avril 2014

MILLEFEUILLE

Pierres

Comme millefeuille

Penché

Brisent la terre.

poèmes,poésie,écriture,poète,nature,saison,sud,souvenirs