Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 06 décembre 2021

UN PETIT POTAGER

Enfant, je voulais avoir un potager, un petit potager qui ne prendrait pas de place, à la limite de la cour et du jardin de mes parents. J'admirais les légumes divers qui poussaient de chaque côté de l'allée centrale où ma mère pendait son linge les beaux jours : salades, carottes, céleri, radis, poireaux, haricots, petits pois, cornichons, pommes de terre et aussi de la rhubarbe. Je voyais ma mère bêcher et repiquer des poireaux achetés en ville. Mon père semait et laissait les emballages des graines en tête des lignes semées. Les épluchures de légumes étaient enfouies sous la terre pour l'enrichir.

Un jour j'ai dessiné un carré de terre à moi, avec deux allées en croix, près du gravier de la cour et j'ai demandé à mon père de me donner quelques graines. Avec ma petite pelle et mon râteau, j'avais auparavant retourné et lissé la terre. Mon père avait accepté de me donner quelques graines de radis, tout d'abord, puis de carottes et de salades. Le soir, en rentrant de l'école, j'arrosais soigneusement mes lignes semées, en guettant la germination.

D'après mes souvenirs, j'ai récolté peu de légumes mais le plaisir était là. J'avais réussi et j'étais fière de voir des pousses vertes sortir de terre chaque jour un peu plus hautes.

potager,légumes,salades,carottes,pommes de terre,poireaux,terre,jardin,jardinage.

 

 

mercredi, 09 juin 2021

AU JARDIN CETTE SEMAINE

Après avoir passé l'après midi à mettre en service la piscine jeudi dernier, le temps est devenu estival. Les baignades ont commencé.

Tous les soirs je suis au jardin, je taille, je coupe, je surveille, je balaye les feuilles qui tombent nombreuses sous mon bourdaine, et j'arrose les plantes qui ont très soif sous le soleil de plomb.

Aujourd'hui j'ai récolté les fraises tôt le matin, à l'ombre (il a fait 31 ° hier). Il s'agit de la 11ème récolte de l'année.

La rhubarbe se développe bien au fond du jardin.

jardin,jardinage,été,chaleur,plantes,fleurs,légumes,fruits

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La lavande fait le bonheur de tous les insectes butineurs.

jardin,jardinage,été,chaleur,plantes,fleurs,légumes,fruits

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les aloés vera ont terminé leur floraison, j'ai coupé leurs tiges hier soir.

Les lilas d'Espagne et les tritomas demandent aussi une coupe au fur et à mesure de la disparition des fleurs.

jardin,jardinage,été,chaleur,plantes,fleurs,légumes,fruitsjardin,jardinage,été,chaleur,plantes,fleurs,légumes,fruits

lundi, 20 mai 2019

APPRENDRE

Vers l'âge de 7 ans, ma mère m'a demandé d'aller chercher du lait avec un petit pot en aluminium. Je faisais attention de le tenir bien droit au retour.

A 11 ans, j'ai commencé à me laver les cheveux seule. Ma mère m'envoyait faire quelques courses à la poste. Elle m'a donné envie de tricoter et chaque année j'avais un pull, un gilet ou une robe à faire.

A 14 ans, je ne savais cuire que les steaks. Je regardais ma mère cuisiner le reste.

A 20 ans, je faisais la cuisine le soir, dans ma petite chambre à Lille. Je mangeais à la cantine de la banque le midi ou bien j'allais à la cafeteria du Printemps ou des Nouvelles Galeries.

A 21 ans, avec mon mari, je préparais les repas de la journée, dans une cocotte minute offerte pour notre mariage. Je suivais les recettes du livre joint à ce cadeau.

Les croques monsieur, les crêpes ou le pain perdu, c'était pour le soir, avec une bonne soupe de légumes. Nous n'avions pas de four, la cuisine était petite et juste aménagée d'un évier à un bac, de deux plaques électriques et d'un petit réfrigérateur.

Nous avions acheté une table pliante pour deux personnes et deux chaises ainsi qu'un meuble bas avec un tiroir pour y ranger les couverts.

souvenir,enfance,adolescence,cuisine,plats,légumes,viande