Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 06 décembre 2021

UN PETIT POTAGER

Enfant, je voulais avoir un potager, un petit potager qui ne prendrait pas de place, à la limite de la cour et du jardin de mes parents. J'admirais les légumes divers qui poussaient de chaque côté de l'allée centrale où ma mère pendait son linge les beaux jours : salades, carottes, céleri, radis, poireaux, haricots, petits pois, cornichons, pommes de terre et aussi de la rhubarbe. Je voyais ma mère bêcher et repiquer des poireaux achetés en ville. Mon père semait et laissait les emballages des graines en tête des lignes semées. Les épluchures de légumes étaient enfouies sous la terre pour l'enrichir.

Un jour j'ai dessiné un carré de terre à moi, avec deux allées en croix, près du gravier de la cour et j'ai demandé à mon père de me donner quelques graines. Avec ma petite pelle et mon râteau, j'avais auparavant retourné et lissé la terre. Mon père avait accepté de me donner quelques graines de radis, tout d'abord, puis de carottes et de salades. Le soir, en rentrant de l'école, j'arrosais soigneusement mes lignes semées, en guettant la germination.

D'après mes souvenirs, j'ai récolté peu de légumes mais le plaisir était là. J'avais réussi et j'étais fière de voir des pousses vertes sortir de terre chaque jour un peu plus hautes.

potager,légumes,salades,carottes,pommes de terre,poireaux,terre,jardin,jardinage.

 

 

Commentaires

Je pourrai, à quelques détails près, raconter la même chose sauf que le « jardin » de mon enfance était dans un terrain vague laissé par les bombardements. J’y faisais pousser des radis et des haricots, et je vous rejoins quant à la satisfaction que l’on a enfant de voir pousser « ses » légumes !

Écrit par : DAN | lundi, 06 décembre 2021

Dan : je suis née 7 ans après la fin de la guerre, ce qui explique cela. Le terrain où a été construite la maison de mes parents était juste à côté de l'école des garçons qui n'a pas souffert de la guerre. Elle était déjà présente bien avant à ma naissance. Je sais que l'école des filles dans le même quartier date de 1901. Comment mes parents ont eu ce terrain ? Je ne sais pas, la seule chose que je sais c'est que le quartier était neuf, c'était un boulevard en dehors des anciens remparts de la ville, des remparts sous Vauban dont il ne reste plus qu'une petite partie près du collège de mon enfance. Bonne soirée.

Écrit par : ELISABETH | lundi, 06 décembre 2021

Mais que va- t'on faire de lui?? mes parents étaient inquiets de ce que j'avais prévu de faire comme travail , suite à un stage d'entreprise à Arcachon au milieu des huîtres. Il n'y avait plus d'amour j'allais partir loin pour ne pas revenir souvent Après quelques magouilles (médecins) je dû changer d'option et devenir jardinier quatre branches(culture maraîchère, arboriculture fruitière, d'ornement , et floriculture)parasitologie. Passant le concours préfectoral Reçu j'allais pouvoir exercer mon nouveau métier voulu Bercé par les grands parents agriculteur j'avais de bonnes bases en culture agricole et horticole , sachant tailler la vigne et les fruitiers 17ans chez un pépiniériste spécialiste de rosiers puis 18ans premier concours de jardinier les années ont passées me voila rendu à 60 Après moult semis d'ornementales et légumes , boutures , marcottes diverses Il me fallait encore travailler j'ai donc trouvé un emploi saisonnier dans les vignes faut être solide pour ce travail d'entretien des ceps deux fois 6.ansplus tard fin cause tendinites à répétitions .J'ai passé aussi un concours de bucheron élagueur.

Écrit par : celadon7 | mardi, 07 décembre 2021

Céladon : c'est avec un sécateur que j'ai attrapé une grosse tendinite à la main droite. Il n'y a que le kiné qui en est venu à bout. Tu as un beau parcours, dis-toi que tu as rendu beaucoup de services pendant toute ton année professionnelle ! bon après midi.

Écrit par : ELISABETH | mardi, 07 décembre 2021

C'est si joliment écrit
Une certaine douceur plane sur ton potager
Je me souviens du mien
Mais moi je semais mes petites graines en rond autour du seul arbre du jardin de mon père
Je m'en souviens comme si c'était hier
Le plaisir de voir naître du vert
Au pied de mon arbre ...
Oui je me souviens des heures bonheur en compagnie de mon père
Bonne journée -Rose-

Écrit par : Golondrina63Auv | mercredi, 08 décembre 2021

qu'est ce qu'une tendinite qui reste?

Écrit par : laura | samedi, 11 décembre 2021

Laura : une tendinite qui est longue et difficile à faire partir ?

Écrit par : ELISABETH | samedi, 11 décembre 2021

10 ans?
très difficile pour trouver la position pour dormir quand tu as mal aux 2 épaules

Écrit par : laura | samedi, 11 décembre 2021

Laura : oh là ! la mienne a duré 1 an et demi et mon kiné avait une machine, un genre de marteau qui tapait sur mon os. Très douloureux mais en 4 séances il m'a délivrée. Je pense que 10 ans de tendinite, ce n'est plus guérissable. C'est ce que j'ai appris, je ne sais plus qui me l'a dit. Peut être que j'ai vu ça sur internet.

Écrit par : ELISABETH | samedi, 11 décembre 2021

c'est de l'arthrose

Écrit par : laura | dimanche, 12 décembre 2021

Laura : l'arthrose ça s'en va et ça revient.

Écrit par : ELISABETH | dimanche, 12 décembre 2021

ah bon!!!!!!?????

Écrit par : laura | dimanche, 12 décembre 2021

cf. mon poème qui parle de ton blog
et des liens sur mes pathologies

Écrit par : laura | dimanche, 12 décembre 2021

Laura : l'arthrose vient par poussées, c'est ce que ma généraliste m'a dit plusieurs fois.
Merci : je vais aller voir. Bonne semaine.

Écrit par : elisabeth | lundi, 13 décembre 2021

C'est bien d'avoir un petit potager...
Biz

Écrit par : Béa Kimcat | mardi, 14 décembre 2021

Ma mère s'occupait aussi du potager mais à l'époque je n'étais pas intéressée. C'est plus tard que j'ai commencé à m'intéresser aux plantes

Écrit par : écureuil bleu | vendredi, 17 décembre 2021

moi, j'ai vu plusieurs rhumato

Écrit par : laura | samedi, 18 décembre 2021

Écrire un commentaire