Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 20 mai 2019

APPRENDRE

Vers l'âge de 7 ans, ma mère m'a demandé d'aller chercher du lait avec un petit pot en aluminium. Je faisais attention de le tenir bien droit au retour.

A 11 ans, j'ai commencé à me laver les cheveux seule. Ma mère m'envoyait faire quelques courses à la poste. Elle m'a donné envie de tricoter et chaque année j'avais un pull, un gilet ou une robe à faire.

A 14 ans, je ne savais cuire que les steaks. Je regardais ma mère cuisiner le reste.

A 20 ans, je faisais la cuisine le soir, dans ma petite chambre à Lille. Je mangeais à la cantine de la banque le midi ou bien j'allais à la cafeteria du Printemps ou des Nouvelles Galeries.

A 21 ans, avec mon mari, je préparais les repas de la journée, dans une cocotte minute offerte pour notre mariage. Je suivais les recettes du livre joint à ce cadeau.

Les croques monsieur, les crêpes ou le pain perdu, c'était pour le soir, avec une bonne soupe de légumes. Nous n'avions pas de four, la cuisine était petite et juste aménagée d'un évier à un bac, de deux plaques électriques et d'un petit réfrigérateur.

Nous avions acheté une table pliante pour deux personnes et deux chaises ainsi qu'un meuble bas avec un tiroir pour y ranger les couverts.

souvenir,enfance,adolescence,cuisine,plats,légumes,viande

Commentaires

Une belle page de souvenirs...
Bises Elisabeth et merci pour tes commentaires

Écrit par : Kimcat | lundi, 20 mai 2019

Tu as certainement connu la petite machine à laver -Calor- que l'on posait à côté de l'évier ou dans le bac à douche.
C'est gentil d'être passée chez moi. Cela m'incite à venir sur tes pages parce que je n'ai toujours pas trouvé où m'abonner à ta NL. Bonne soirée. Chinou

Écrit par : Chinou | mardi, 21 mai 2019

merci pour ces réminiscences d'un passé pas si lointain. Et merci pour le passage chez nous

Écrit par : les Caphys | mardi, 21 mai 2019

Chinou : on ne peut pas s'abonner à la NL sur mon blog, car mon blog est gratuit, sinon, si je payais un abonnement à mon hébergeur ce serait possible de s'abonner à la NL. Bisous.

Écrit par : ELISABETH | mardi, 21 mai 2019

Ce qui me rappelle que lorsque je me suis marié, notre table de chevet était un carton (d'emballage). Maintenant, les jeunes qui se mettent ensemble (je n'ose plus dire qui se marient) veulent avoir tout, et tout de suite ! Chris

Écrit par : Chris | mercredi, 22 mai 2019

Tes débuts dans la vie me rappellent les miens... merci pour ces souvenirs, Elisabeth.
Passe une douce journée. Bises.

Écrit par : Quichottine | jeudi, 23 mai 2019

De jolis souvenirs qui ressemblent aussi aux miens...

Écrit par : écureuil bleu | jeudi, 23 mai 2019

Chinou : j'ai connu la machine à laver bleue, en 1973, on me l'a prêtée car il n'y avait pas de place dans mon studio pour une normale.
Béa : les souvenirs, si je ne radote pas un jour, resteront gravés. Et pour les personnes de ma génération, nous avons à peu près les mêmes souvenirs car la mode et la façon de vivre des années 50, 60 et 70 nous a marqués. Bonne journée. Bises.
Chris : j'ai connu les cartons comme table provisoire, et tabourets, dans notre appartement de Montpellier, en attendant d'aller chercher notre table en verre et nos chaises entreposés chez des amis du Nord qui avaient une maison dans le Gard. Nous n'étions partis du Nord qu'avec une simca 1100 pleine à craquer des choses les plus nécessaires. Car nous louions pour un mois un meublé. Et ensuite un appartement nu.
Bonne journée.
Quichottine : de la même génération, nous nous sommes débrouillés sans trop embêter nos parents. Bises et bonne journée.
Ecureuil : jeunes, nous croquions la vie à pleines dents et nous n'étions pas difficiles.

Écrit par : ELISABETH | jeudi, 23 mai 2019

en 80,90, c'était assez similaire pour moi

Écrit par : laura | samedi, 25 mai 2019

Laura : quand on doit se débrouiller seul, quand les parents sont loin, on commence vraiment à être autonomes.

Écrit par : ELISABETH | samedi, 25 mai 2019

Mes débuts sont bien différents des tiens.
Élevée par des grands parents pour qui j'étais une charge, j'ai du me débrouiller très jeune...
De plus j'ai été maman à 18 ans, du coup ma vie a été chamboulée...
Merci pour ce partage souvenir.
Bisous

Écrit par : l'univers d'erika | samedi, 25 mai 2019

Erika : ah oui, je vois que ta vie est bien différente de la mienne. Je ne voulais pas, pour ma part, d'enfant avant 25 ans. J'ai réussi à avoir deux enfants entre 24 et 28 ans.

Écrit par : ELISABETH | lundi, 27 mai 2019

Apprendre et oui, se débrouiller avec peu, si peu. Et rire de la précarité.
Merci pour ces souvenirs!
Bon week-end Élisabeth

Écrit par : colo | mardi, 28 mai 2019

Colo : nous savions que c'était provisoire car nous gagnions déjà notre vie. Le plus important c'était de n'avoir rien à demander à la famille. Se débrouiller seuls c'est un victoire. Bisous.

Écrit par : ELISABETH | mardi, 28 mai 2019

ce n'est pas ce que je voulais dire

Écrit par : laura | samedi, 01 juin 2019

Laura, pas grave...

Écrit par : elisabeth | dimanche, 02 juin 2019

dommage de ne pas être comprise

Écrit par : laura | dimanche, 09 juin 2019

Écrire un commentaire