Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 27 octobre 2008

ETUDE

Les mots morts, les nombres austères

Laissaient mes espoirs engourdis

(Charles Cros, Le Coffret de Santal)

Le gain de notre étude, c'est en être devenu meilleur et plus sage.

(Montaigne, Essais)

J'ai l'esprit tout ennnuyé

D'avoir trop étudié (...)

Bons Dieux ! qui voudrait louer

Ceux qui, collés sur un livre,

N'ont jamais souci de vivre !

Que nous sert l'étudier

Sinon de ne plus nous ennuyer ?

(Pierre de Ronsard)

mercredi, 22 octobre 2008

PROVERBES EN VRAC

C'est une virgule dans l'encyclopédie

(expression plaisante pour désigner une personne qui ne brille pas par son intelligence)

L'on doit avoir joie du bien à son voisin

(il faut se réjouir et non envier le bien qui arrive à son prochain)

Celui-ci ne veut qui tard veut

(à reculer toujours une affaire, on prend le risque de faire croire que l'on s'en désintéresse)

La bonne volonté est réputée pour le fait

(on doit tenir compte autant des bonnes intentions que des actes)

Avoir la vigne de l'évêque

(jolie expression que l'on employait pour dire qu'un homme et une femme avaient passé leur première année de mariage sans s'en repentir)

Vilain enrichi ne connaît parent ni ami

(Proverbe cité par Meurier en 1568)

lundi, 20 octobre 2008

LES BOIS

Grands bois, vous m'effrayez comme des cathédrales ;

Vous hurlez comme l'orgue ; et dans nos coeurs maudits,

Chambres d'éternel deuil où vibrent de vieux râles,

Répondent les échos de vos De profondis.

(Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal)

bois.jpg

samedi, 18 octobre 2008

BAVARDAGES

Je n'ai pas été très bavarde sur les blogs ces 3 derniers jours. Aussi je vous laisse méditer sur ces deux citations :

Moins on pense, plus on parle. (Montesquieu)

Moins on parle, et bien souvent mieux on pense (Sainte Beuve).

mercredi, 15 octobre 2008

LE BAL

Toute mère au bal est un notaire déguisé.

(Léon Gozlan - 1803-1866)

Dansez, multipliez vos pas précipités,

Et dans les blanches mains les mains entrelacées,

Et les regards de feu, les guirlandes froissées,

Et le rire éclatant, cri des joyeux loisirs,

Et que la salle au loin tremble de vos plaisirs.

(Alfred de Vigny)

mardi, 14 octobre 2008

UN BAISER

Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce ?

Un serment fait d'un peu plus près, une promesse

Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,

Un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer ;

C'est un secret qui prend la bouche pour l'oreille.

Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac.

jeudi, 09 octobre 2008

Proverbes sur LE VENT

Selon, suivant le vent, la voile.

(Il faut proportionner ses ambitions à ses possibilités)

On va de tout vent à un même endroit.

(Avec des moyens différents, on arrive aux mêmes résultats)

Il pleut à tous vents

(Un malheur peut toujours nous tomber dessus)

Jour de vent,

Jour de tourment.

Vent au visage rend l'homme sage.

(L'adversité contribue à la sagesse de l'homme)

Jeter la plume au vent.

(C'est prendre une résolution au hasard)

Il faut faire tourner le moulin lorsque le vent souffle.

(Il faut savoir profiter des circonstances bénéfiques)

Vent du Nord, beau temps,

Vent du midi, pluie

Vent du sud-est, tempête,

Vent du sud-ouest, orage.

lundi, 06 octobre 2008

Lettres (Mme de Sévigné)

me de sévigné 2.jpg

Je me trouve dans un engagement qui m'embarrasse :

Je suis embarquée dans la vie sans mon consentement ;

Il faut que j'en sorte, cela m'assomme ; et comment en sortirai-je ? par où ? par quelle porte ? quand sera-ce ? en quelle disposition ? Souffrirai-je mille et mille douleurs, qui me feront mourir désespérée ? aurai-je un transport au cerveau ? mourrai-je d'un accident ? Comment serai-je avec Dieu ? qu'aurai-je à lui présenter ?

samedi, 04 octobre 2008

DEJA LE SOIR

Seul. - Le Couchant retient un moment son Quadrige

En rayons où le ballet des moucherons danse.

Puis, vers les toits fumants de la soupe, il s'afflige...

Et c'est le Soir, l'insaisissable confidence.

(Jules Laforgue - Les complaintes)

vague céleste.jpg

mardi, 30 septembre 2008

LA LOI

Les lois sont des toiles d'araignées à travers lesquelles passent les grosses mouches et où restent les petites.

(Honoré de Balzac, La maison Nucingen).

La loi juste n'est point celle qui a son effet sur tous, mais celle qui est faite pour tous.

(Joseph de Maistre)

Les lois sont toujours utiles à ceux qui possèdent et nuisibles à ceux qui n'ont rien.

(Jean Jacques Rousseau, Du contrat social)