Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 janvier 2017

AU COEUR DE MON VILLAGE (1)

Je vais vous parler de mon village (Murviel les Montpellier) en quelques notes (j'en ai déjà parlé sur mon autre blog NordSud). J'ai fait une trentaine de photos hier après midi, pendant ma promenade. Je vais vous parler du village médiéval, de son église, de son château, de ses ruelles, de cette partie du village que vous avez vu en paysage à diverses époques de l'année, sur les 13 photos de ma note précédente. Car je vis un peu en dehors, comme la moitié des habitants, dans la partie qui était encore avant 1960 plantée de vignes, le village s'étant étendu au cours des derniers siècles.

En plein Moyen Age, le village était concentré autour de son église Saint Jean Baptiste. Le bourg appartenait aux seigneurs de Montpellier, pour ce qui est du pouvoir temporel. Mais c'est l'Abbaye de Maguelone qui en avait la responsabilité spirituelle.

Au XIIIème siècle, le village est cédé aux Evêques de Maguelone qui y installent, en nouveaux seigneurs et maîtres des lieux qu'ils sont, une résidence fortifiée.

L'église construite au début du XIème siècle a sans cesse été remaniée pour répondre aux goûts du jour et satisfaire aux exigences du culte. La partie la plus ancienne est le chevet polygonal en appareil alterné de Montpellier, qui n'était percé à l'origine que de 3 fenêtres.

Les travaux les plus importants apportés sur l'église datent du XIXème siècle, avec le prétexte banal d'une communauté religieuse trop nombreuse. La surface de l'accueil de l'église a été doublée par l'ajout de 2 chapelles latérales et d'une tribune vers l'ouest. L'église est flanquée d'une impressionnante bâtisse aux allures de château fort, datée du XIVème siècle. Le "château des Evêques" n'a jamais été une résidence permanente des seigneurs évêques. Bien qu'elle n'a eu à subir aucun assaut militaire, elle est présentée, dès le XIVème siècle, comme une "presque ruine". A l'est, quelques arcades et des ouvertures dans le mur du rempart rappellent l'existence d'un promenoir, espace d'air et de méditation, qui était surmonté à l'origine d'une salle d'apparat chauffée par une grande cheminée dont il subsiste quelques éléments.

(Petite vidéo que j'avais faite en 2010 en m'accompagnant à la guitare, montrant la cour derrière l'église : https://www.youtube.com/watch?v=wWvM7Q7dkoQ     ).

Voici quelques photos de l'église et du château :

montpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen agemontpellier,histoire,département hérault,murviel les montpellier,village,moyen age

 

 

 

 

jeudi, 13 novembre 2014

LES COLLECTIONS DES UNIVERSITES MONTPELLIERAINES

Nous avons visité cet après midi l'exposition "DU SAVOIR A LA LUMIERE" qui dévoile les collections des trois universités de Montpellier à l'Espace Dominique Bagouet, près de la Comédie.

On y découvre des singes empaillés, un mur d'oiseaux naturalisés, des représentations en cire de maladies du Conservatoires d'anatomie, des tableaux, des instruments scientifiques, une reconstitution en papier mâché du corps humain datant du début du XXème siècle...

culture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumièreculture,histoire,université,montpellier,du savoir à la lumière

 

samedi, 16 août 2014

J'AI LU, J'AI AIME "D'UN ROUGE INCOMPARABLE" de Véronique CHOURAQUI

En 1791 Elisabeth Coste, drapière à MONTPELLIER, découvre une petite fille abandonnée, sur le pas de sa porte. Joseph, son amour de jeunesse devenu Juge de Paix, revient dans sa ville. La Terreur règne partout et la famine enfle. Pour nourrir son enfant, Elisabeth va braver la loi révolutionnaire.

Ce livre raconte comment des politiques usent de manipulations et de stratégies pour pouvoir garder le pouvoir. L'histoire est bouleversante, elle est inspirée de faits réels.

livre,auteur,histoire,révolution,culture,montpellier,écriture,société,justice

samedi, 31 mars 2012

SAINT ROCH

Cette semaine, en me promenant dans les rues de Montpellier, j'ai aperçu cette statue en haut d'une maison, dans une toute petite rue, près de mon lieu de travail. Sur la statue on reconnaît Saint Roch et son chien.

culture,histoire,montpellier,proverbes,citations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'histoire de Saint roch :

c'est par ici : http://nordetsud.hautetfort.com/