Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 25 août 2017

ENFANCE

Grand-mère avait des doubles rideaux noirs aux deux fenêtres de sa salle à manger.

Le jeudi après midi, je jouais avec mon frère. Nous fermions les doubles rideaux et, dans le noir, mon frère inventait des scènes dramatiques où il finissait par mourir sous les balles des bandits. Il tombait alors sur le carrelage en disant : cuic ! Il restait quelques instants sans bouger puis se relevait. Je le regardais faire en souriant puis j'ouvrais les doubles rideaux. Nous reprenions alors la construction en mécano commencée sur la table de la salle à manger.

souvenirs,enfance,écriture,jeux,années 50,années 60

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous passions aussi des moments à lire quelques bandes dessinées ou bien nous colorions une page de l'Album à colorier que grand père nous avait offert. S'il ne faisait pas froid dehors, nous allions courir dans le jardin, autour des pruniers, et nous faisions peur aux poules. 

souvenirs,enfance,écriture,jeux,années 50,années 60

mercredi, 23 août 2017

PLUIE D'ETE

Il a plu ce matin

Bonne nouvelle

Pour les arbres

Arbustes aussi

Pour les fleurs

Pluie d'été

Soulagement

Pour arbustes

Desséchés

En souffrance

Qui crient

Depuis des mois

Il a plu ce matin

Bonne nouvelle

Pour la terre

Pour les herbes

Des prés

Pour les animaux

L'été est-il terminé ?

Temps gris

De temps en temps

Ne fait pas de mal.

poème,poète,poésie,écriture,textes

lundi, 14 août 2017

Nouvelles en vrac

. Dans le sud où j'habite, l'été n'a pas encore dit son dernier mot. La terre du jardin est très très sèche, il faut absolument arroser au pied des plantes tous les soirs.

été,saison,voyage,tourisme,rencontres copines,écriture,blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

. Nous avons pris des bains tous les après-midi dans notre piscine (sauf les quelques jours d'orages). En août, jusqu'à maintenant, nous avons connu des températures extrêmes (près de 40 ° le 4, et 17 ° le 9), changement climatique auquel nous devons nous habituer.

été,saison,voyage,tourisme,rencontres copines,écriture,blog

 

 

 

 

 

 

 

 

. Je finalise le manuscrit de mon prochain livre, il me faut trouver une photo au format voulu par l'éditeur pour la couverture et, surtout, relire plusieurs fois pour éliminer le plus possible de coquilles.

. Le 31 juillet, je découvre sur un réseau social qu'une copine d'enfance est hospitalisée à Béziers et le lendemain à Montpellier (nous habitions dans la même ville du nord, son père tenait le seul magasin de cycles des alentours, celui où j'ai acheté mon 1er mini-vélo en 1970 et où mes parents et grands parents achetaient les rustines et le matériel nécessaire à la réparation des cycles).

Rendez-vous est pris la veille de son retour en train dans le Nord. Je lui rend visite à l'hôpital qui se trouve à 25 minutes en voiture de chez moi. Je me demande si je vais la reconnaître ? Je ne l'ai pas vue depuis que nous étions adolescentes. Dans le couloir où elle passe et où je l'attends, je devine que c'est elle. Je l'appelle, elle me reconnaît. Elle va mieux, elle craignait un nouvel infarctus (elle en a fait deux il y a quelques années). Elle doit cependant passer un scanner dans l'après midi avant de quitter l'hôpital le lendemain. Très contente de me voir, nous parlons de quelques souvenirs anciens, elle me parle aussi de ses gros soucis personnels actuels. Aidée par une assistante sociale, elle va essayer de s'en sortir, je lui souhaite de tout coeur.

. Je prépare également, tout doucement, mes prochaines vacances.

Je vous souhaite une bonne fin de vacances !

 

jeudi, 10 août 2017

NUAGES

Nuages filent

Vers la mer

Attirés.

(photo prise ce matin vers 11 heures)

poèmes,poésie,poète,nuages,ciel,écriture

mardi, 01 août 2017

OISIVETE (citations)

Le pénible fardeau de n'avoir rien à faire (Nicolas BOILEAU).

C'est un terrible avantage que de n'avoir rien fait, mais il ne faut pas en abuser (RIVAROL).

Oisiveté de jeunesse prépare les tourments de la vieillesse.

L'oisiveté nous lasse plus promptement que le travail, et nous rend à l'action, détrompés du néant de ses promesses (Luc de Clapiers, marquis de VAUVENARGUES).

citations,auteurs,culture,écriture,livres,littérature

 

vendredi, 21 juillet 2017

CITATIONS SUR le mot ABUS

Presque tout ce que nous appelons un abus fut un remède dans les institutions politiques (Joseph JOUBERT).

citations,auteur,écriture,recueil,livres,culture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les abus nourrissent à la fois ceux qui les exercent et ceux qui les attaquent et se font une profession de ces attaques (Alphonse KARR).

citations,auteur,écriture,recueil,livres,culture

 

 

 

 

 

 

 

 

L'époque la plus favorable pour la répression d'un abus c'est le jour où on le découvre (Aurélien SCHOLL).

citations,auteur,écriture,recueil,livres,culture

samedi, 15 juillet 2017

LE TEMPS ET LES SAISONS

J'ai rêvé d'hier

Des années passées

Des choses abandonnées

Maman était si fière

De sa petite maison

Le temps et les saisons

Changent les horizons

Pourquoi vivre longtemps

Ma petite maman ?

(hommage à ma maman qui est décédée le 31 juillet 2016)

poèmes,poète,poésie,auteur,écriture,recueil,hommage

samedi, 17 juin 2017

C'ETAIT DANS LA FORET

C'était dans la forêt que nous allions en famille, les dimanches après midi d'hiver, de printemps ou d'été. Papa conduisait la 203 bondée qui ne faisait que quelques kilomètres, pour s'arrêter dans un chemin goudronné au milieu des arbres. Papa choisissait le lieu où nous pouvions jouer en toute liberté. Grand mère et maman emmenaient des sièges pliants en toile rayée, des boissons, des gâteaux ainsi que de la lecture dans un grand sac. Dès la sortie de la voiture, on courait sur le tapis de feuilles en criant. Pendant que les adultes s'installaient dans un coin, nous visitions les alentours sans nous éloigner. Grand mère nous surveillait de temps en temps et maman s'installait sur un siège pliant à côté de grand père et de papa. Elle feuilletait et lisait tranquillement son magazine préféré pendant que papa et grand père bavardaient. Mon frère ramassait de grandes branches et commençait à monter une cabane. Je l'aidais en apportant des branchages. Ma petite soeur restait assise sur un siège près de maman, elle ne voulait pas jouer avec nous, les jeux des grands ne l'intéressaient pas encore. Grand mère, assise sur un gros tronc d'arbre, bavardait avec son fils et grand père. Elle faisait quelquefois rire ses petits enfants qui accouraient en lui apportant quelques fleurs trouvées ça et là. Alors, ma grande soeur lui racontait des histoires incroyables en tenant dans une main une tige déjà fanée. Ma soeur cadette et moi-même écoutions en regardant papa nous prendre en photo. Ma plus jeune soeur restait à nous écouter la bouche ouverte.

souvenirs,écriture,phot,o forêt,jeux d'enfants

jeudi, 18 mai 2017

ACTION

Si nous connaissions les autres comme nous-mêmes, leurs actions les plus condamnables nous paraîtraient mériter l'indulgence (André MAUROIS).

citations,auteur,écriture,livre,culture,littérature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous aurions souvent honte de nos plus belles actions si le monde voyait tous les motifs qui les produisent (LA ROCHEFOUCAULD).

La grandeur des actions humaines se mesure à l'inspiration qui les fait naître (Louis PASTEUR).

citations,auteur,écriture,livre,culture,littérature

 

jeudi, 11 mai 2017

NATACHA

(Un poème que j'ai écrit il y a plusieurs années et qui est de circonstance, vu qu'il pleut beaucoup aujourd'hui. Natacha était une jeune femme handicapée que j'aidais dans ses démarches administratives car elle avait des difficultés à lire, suite à un traumatisme crânien. Son chien, un husky, s'appelait OSTAR).

 

Natacha aime les jours de pluie

Aujourd'hui elle attend son enfant

Qu'elle a eu à plus de trente ans

Aujourd'hui elle file

S'agite sous son parapluie

Sur les trottoirs de la ville

Natacha aujourd'hui perd la raison

Un fils pour seul horizon

Un chien pour seule compagnie

Natacha aime les jours de pluie

Elle s'agite sous son parapluie

Quelquefois je lui tiens compagnie.

poésie,poème,poète,recueil,écriture,saison,pluie