Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 14 octobre 2014

NOS DERNIERES VACANCES (1 -L'Ile de Ré)

Le 30 septembre dernier, le 1er jour de nos vacances, nous nous sommes promenés à l'Ile de Ré qui a gardé beaucoup de charme. J'aime beaucoup cet endroit. Le temps était légèrement nuageux et chaud. Le soleil s'est levé en début d'après midi.

Quelques photos du Port Saint Martin et du Phare des Baleines.

vacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culturevacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culturevacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culturevacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culture

 vacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culturevacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culturevacances,tourisme,saison,charente,histoire,écriture,loisirs,société,culture

jeudi, 09 octobre 2014

MON 1er DEMENAGEMENT (Extrait de mon livre ELISA RACONTE)

J'ai 2 ans 1/2 et ma mère attend son 4ème enfant. Elle a 27 ans. Mon père nous prend en photo, mon frère, ma soeur, ma mère et moi, devant ce qui fût notre maison. Car aujourd'hui nous déménageons. Nous partons dans une nouvelle maison, à l'autre bout de la ville, une maison que mes parents ont fait construire dans un quartier calme, près des écoles de filles et de garçons. Ma mère porte un long manteau qui cache sa grossesse arrivée à terme.

Elle me donne la main gauche et, de la main droite, je tiens mon petit sac à main rouge. J'ai mis mes chaussures blanches. Je porte aussi un manteau comme mon frère et ma soeur.

Nous sommes photographiés devant la porte d'entrée, sur les marches qui donnent sur le trottoir et la route pavée. Mon frère se tient tout droit comme un soldat au "garde à vous". Il porte un manteau clair et ma soeur se tient entre ma mère et mon frère, en penchant la tête, car elle s'est mise un peu derrière ma mère. Elle tient son petit sac beige dans la main droite.

Nous voilà partis pour notre nouvelle maison.

Dans le jardin, je ne vois aucun arbre, aucune fleur, même pas une berbe qui pousse dans ce qui fût un chantier de construction. En entrant dans la maison, je sens l'odeur du plâtre et du bois neufs. Qand nous nous parlons, nos voix résonnent car mes parents n'ont pas beaucoup de meubles. Je n'aime pas cette maison. Les murs sont blancs et les fenêtres sans peinture, elle est impersonnelle.

Je dis à ma mère que je veux revenir dans l'autre maison car j'y ai mes souvenirs. Mais elle me répond que ce n'est pas possible.

Mon frère et ma soeur partent à l'école et je reste seule avec ma mrère. Je ne veux pas manger, je ne veux pas jouer, je m'ennuie toute seule.

Puis, quelques semaines après le déménagement, je m'en vais passer quelques jours chez mon grand père et ma grand mère, à l'autre bout de la ville, accompagnée de mon frère et de ma soeur.

Ma grand mère s'absente une demi-journée et mon grand père nous garde tous les trois. Il nous fait des clins d'oeil complices en sortant un paquet de bonbons du vieux buffet de la cuisine. Il m'apprend à écrire, à lire, je joue avec les voitures de mon frère. Ma soeur joue aux cartes avec mon grand père qui fume la pipe.

nouvelles et textes brefs,souvenirs,écriture,recueil,anecdotes,enfance,auteur,société,livrenouvelles et textes brefs,souvenirs,écriture,recueil,anecdotes,enfance,auteur,société,livrenouvelles et textes brefs,souvenirs,écriture,recueil,anecdotes,enfance,auteur,société,livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand nous revenons, nous découvrons un bébé aux cheveux noirs, dans un berceau là-haut, dans une des chambres. C'est ma petite soeur, mignonne. C'est la 1ère fois que je vois un bébé. On dirait une poupée. Je suis heureuse. Je voudrais la prendre dans mes bras comme le fait ma maman. Je l'aime tellement cette petite soeur que je retrouve l'appétit et j'oublie ma peine causée par le déménagement.

 

samedi, 20 septembre 2014

LES FOURMIS

Si les fourmis font de gros tas, un dur hiver viendra.

Fourmilières hautes à l'automne, l'hiver sera long et rude.

Quand on détruit une fourmilière, on a la pluie derrière.

Celui qui est trop endormi doit prendre garde à la fourmi.

citations,culture,société,insectes,blogs,internet,littérature,dictons

vendredi, 12 septembre 2014

AVIS

Autant de têtes, autant d'avis (Jean de LA FONTAINE, Le Meunier, son fils et l'âne).

Je pardonne aux gens de n'être pas de mon avis, je ne leur pardonne pas de n'être pas du leur (TALLEYRAND).

citations,écriture,auteurs,société,livres,littérature,culture

jeudi, 28 août 2014

LA GLOIRE

Tout se paie, et la honte quelquefois aussi cher que la gloire (Paul Jean TOULET).

citations,écriture,auteur,culture,livre,société

 

 

 

 

 

 

 

 

La gloire se donne seulement à ceux qui l'ont toujours rêvée (Charles DE GAULLE).

Ne dédaignons pas trop la gloire : rien n'est plus beau qu'elle si ce n'est la vertu (Chateaubriand).

La gloire est le soleil des morts (Honoré DE BALZAC).

 

samedi, 16 août 2014

J'AI LU, J'AI AIME "D'UN ROUGE INCOMPARABLE" de Véronique CHOURAQUI

En 1791 Elisabeth Coste, drapière à MONTPELLIER, découvre une petite fille abandonnée, sur le pas de sa porte. Joseph, son amour de jeunesse devenu Juge de Paix, revient dans sa ville. La Terreur règne partout et la famine enfle. Pour nourrir son enfant, Elisabeth va braver la loi révolutionnaire.

Ce livre raconte comment des politiques usent de manipulations et de stratégies pour pouvoir garder le pouvoir. L'histoire est bouleversante, elle est inspirée de faits réels.

livre,auteur,histoire,révolution,culture,montpellier,écriture,société,justice

dimanche, 10 août 2014

QUELQUES PHOTOS

Quelques photos du CAP D'AGDE où nous étions il y a 10 jours.

voyage,saisons,tourisme,loisirs,société,vacances,étévoyage,saisons,tourisme,loisirs,société,vacances,étévoyage,saisons,tourisme,loisirs,société,vacances,étévoyage,saisons,tourisme,loisirs,société,vacances,étévoyage,saisons,tourisme,loisirs,société,vacances,été

 

mercredi, 06 août 2014

PUCCI, CHIEN DE COMPAGNIE (Extrait de mon livre ELISA RACONTE)

Quand je suis née, mon grand-père avait un Berger allemand qu'il aimait beaucoup. Il l'avait recueilli et je savais que Tom n'avait plus de maître à l'époque où mon grand-père l'avait trouvé. C'était l'après guerre et sans doute le propriétaire était décédé ou reparti dans son pays.

J'étais encore bébé mais j'ai vu quelques photos de Tom dans un cadre de la salle à manger. Il était très beau. Quand ma mère me langeait, il me léchait les pieds.

Quand grand-père est parti à la retraite, Tom était décédé depuis plusieurs années. Tom était leur deuxième chien. Avant la guerre, un autre petit chien, à poils longs et qui s'appelait Furax, figure sur quelques photos. 

Un jour d'été, une voisine de mes grands-parents leur proposa un chiot. Ma grand-mère, connaissant bien cette voisine, ne refusa pas, appréciant l'idée d'avoir une nouvelle compagnie. Ce chien était petit, il avait le poil ras de couleur marron clair.

Quand j'arrivais chez grand-père chaque jeudi, j'ouvrais le portail près de sa niche et cherchais partout après lui. Je savais que Pucci était un brave toutou.

Quelquefois grand-père partait en Solex l'après midi, laissant grand-mère seule avec nous. Nous passions la voir pour raconter notre semaine à l'école et nous promener avec elle le long du canal ou dans les bois. Puis nous rentrions goûter. Il arrivait que Pucci, tout à coup, dressait les oreilles et courait vers la fenêtre donnant sur la rue. Il avait entendu le Solex bien avant nous. Il aboyait alors en courant vers la porte d'entrée. Grand-mère avait l'habitude, elle savait que Pucci ne se trompait jamais. C'était la fête quand grand-père franchissait le portail du jardin !

écriture,journal intime,souvenir,société,enfance,auteur,culture,littérature

mardi, 29 juillet 2014

L'OREILLE

L'oreille est le sens préféré de l'attention. Elle garde, en quelque sorte, la frontière du côté où la vue ne voit pas (Paul VALERY)

citations,écriture,auteur,livre,paul valery,culture,société,sens,psychologie

samedi, 26 juillet 2014

QUE DEVIENNENT LES POETES après leur mort ?

Photo prise au Cimetière marin de SETE.

041 - Copie.JPG