Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 12 février 2012

LES COURS DE Mme BORAND (Quatre filles - 13)

Nos étudiants passent de bons moments avec la sympathique Madame BORAND.

Toujours d'humeur égale, elle aime illustrer ses cours d'exemples concrets tirés de son expérience professionnelle et même personnelle.

Un jour elle se laissa aller à parler de sa passion pour les animaux, affirmant faire partie d'une association de défense et de sauvegarde.

Puis, se ressaisissant au bout d'un moment, elle dit en regardant sa montre :"je ne sais pas pourquoi je vous raconte tout cela...".

Il y eut un murmure joyeux dans toute la classe. Il était maintenant l'heure de se quitter. Elle ajouta en haussant le ton pour couvrir le bruit des chaises traînées sur le carrelage : "Je ferai une interrogation la semaine prochaine, révisez-bien !".

Noémie, Judith, Anna et Nathalie se levèrent tout en rangeant leurs stylos et feuilles...

société,université,nouvelles et textes brefs,cours

 

samedi, 26 septembre 2009

APRES LES COURS (Le Journal de Juliette, n° 53)

juke bos.jpgLes nouvelles camarades de Juliette s'appellent : Marie Françoise, Jasmine, Sigrid, Erika et Jenny.

bar.jpgAprès les cours, Marie Françoise et Juliette se retrouvent au Bar de l'avenue avec Laurent et Régis.

Elles s'installent sur une banquette avec leurs copains et jettent quelques pièces dans le Juke Box tout en riant et bavardant.

Laurent taquine Régis qui flirte avec Juliette : "tu vois elle t'aime déjà"... cette phrase qui déplait à Juliette va être le début de la fin de leur relation. Elle entend encore quelques paroles surprenantes. Régis lui demande "on se marie nous deux le 18 décembre ? Cela te plairait de faire l'amour ?". Le 18 décembre, c'est exactement dans 9 semaines. Pourquoi cette date précise ?

En regagnant sa chambre, ce soir, Juliette se met à pleurer. Serge lui manque, elle ne sait plus où elle en est...

 

vendredi, 20 juin 2008

UN BEAU MOIS DE JUIN (Le journal de Juliette, lycéenne n° 30)

primevères.jpgEn ce mois de juin, le temps devient de plus en plus chaud. A la maison, on peut profiter de la pelouse pour faire ses devoirs.

La petite soeur de Juliette vient d'obtenir son certificat d'études. Pour son 1er prix de rédaction, elle a reçu un livre.

La professeur de Français de Juliette se marie dans quelques jours. La classe est au courant par Michel qui le dit à Alain. Alain l'annonce à la fin du cours car Michel voit sa gourmette confisquée par cette jeune professeur qui ne veut pas lui rendre avant la semaine prochaine. Un bras de fer s'engage entre Michel et la prof qui confisque alors le carnet de notes de Michel. Elle finit par avoir le dernier mot.

Après l'aveu d'Alain sur la photo de classe, Juliette décide de ne pas lui répondre. Son attitude n'est pas claire. La semaine dernière il flirtait avec Caroline. Juliette ne désire pas lui parler. Cela n'empêche pas les regards qu'il porte à Juliette pendant les cours de continuer. Mais elle sait qu'il a besoin de Caroline pour l'aider à faire ses devoirs. Etant tous les deux pensionnaires, il a trouvé là une solution facile pour faire remonter sa moyenne.... Enfin, Juliette a obtenu 16/20 à sa dissertation de français avec le commentaire suivant : "très bonne manière de poser le problème dans l'introduction, le sujet est compris et bien traité. Ce devoir révèle un évident effort de réflexion". Avec le beau temps, Juliette ne peut qu'avoir le moral et pense déjà qu'elle passera dans la classe supérieure à la rentrée de septembre...

mardi, 04 mars 2008

DEUX HISTOIRES DROLES

Un collégien dit à un garçon de son âge :

- "cela ne doit pas être marrant de suivre des cours par correspondance, tu ne peux pas faire l'école buissonnière".

-"Bien sûr que si, quand je dois envoyer un devoir, il me suffit de ne rien mettre dans l'enveloppe".

Un prof demande à ses élèves :

- une phrase et son contraire peuvent-elles dire la vérité ?

A l'unanimité, les élèves répondent :

- certainement pas !

- et pourtant ! voici un exemple, je dis : "cette phrase comporte cinq mots". Est-ce vrai ?

- oui

- voici maintenant son contraire : "cette phrase ne comporte pas cinq mots". Est-ce vrai ?

- oui, admettent les élèves.

23:26 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : jeux, humour, école, cours