Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 14 juillet 2022

LE FOU (ALOYSIUS BERTRAND)

La lune peignait ses cheveux avec un démêloir d'ébène
qui argentait d'une pluie de vers luisants les collines,
les prés et les bois.

Scarbo, gnome dont les trésors foisonnent, vannait sur
mon toit, au cri de la girouette, ducats et florins qui
sautaient en cadence, les pièces fausses jonchant la rue.

Comme ricana le fou qui vague, chaque nuit, par la cité
déserte, un oeil à la lune et l'autre - crevé !

- " Foin de la lune ! grommela-t-il, ramassant les jetons
du diable, j'achèterai le pilori pour m'y chauffer au
soleil ! "

Mais c'était toujours la lune, la lune qui se couchait. -
Et Scarbo monnoyait sourdement dans ma cave ducats et
florins à coups de balancier.

Tandis que, les deux cornes en avant, un limaçon qu'avait
égaré la nuit, cherchait sa route sur mes vitraux lumineux.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aloysius_Bertrand

poésie,poème,poète,culture,lune,fou,folie cité désertepoésie,poème,poète,culture,lune,fou,folie cité déserte

Commentaires

Je ne connaissais pas merci Elisabeth ! Bon week end

Écrit par : ulysse | samedi, 16 juillet 2022

le créateur du poème en prose
avant Baudelaire

Écrit par : laura | samedi, 16 juillet 2022

Il n'a pas eu beaucoup de chance, puis mourir à 34 ans, c'est triste!

Écrit par : Sylvie | samedi, 16 juillet 2022

J'adore , dès la première strophe .......

Écrit par : Marcomuch | dimanche, 17 juillet 2022

je viens de regarder si l'on pouvait acheter l'oeuvre poétique de Aloysius , ben non , la dernière édition date de 1926 , et .... il n'y en a plus en vente ..Mince alors .
Bonne journée
l'Marco

Écrit par : Marcomuch | dimanche, 17 juillet 2022

Marco : je ne connaissais pas ce poète, je l'ai juste découvert il y a quelques jours. Et je le fais découvrir également. Bon dimanche.
Sylvie : les progrès de la médecine nous permettent de reculer l'âge de fin de vie. Bon dimanche.
Laura : oui, c'est exact.
Ulysse : ma note est là pour justement le faire connaître.

Écrit par : ELISABETH | dimanche, 17 juillet 2022

Mourir à trente quatre ans c'était son destin , il y a des humains qui vivent vieux , d'autres qui partent dès la naissance tout dépend de nôtre carte génétique .Mon fils est dcd à quatre ans il n'avait rien demandé pour avoir une vie courte.

Écrit par : celadon7 | dimanche, 17 juillet 2022

Je n'avais jamais entendu parler cde ce poète, mort jeune

Écrit par : écureuil bleu | mardi, 19 juillet 2022

Très beau ce poème : j'ai apprécié de le relire ici ! Cordiales amitiés & à +

Écrit par : Gabray | mardi, 19 juillet 2022

découvert quand je travaillais sur Baudelaire(2 livres), ses poèmes en prose et ALOYSIUS BERTRAND le fondateur de ce genre
car on n'écrivait avant qu'en posie en vers


LA TRAGEDIE DU CHAT de Sophie CHABANEL : les chats font des bêtises.... j'en trouve toujours un quand je sors dans mon jardin.
ma chatte ne faisait aucune bêtise: elle était sauvage, aimait le sexe ...
une bête

Écrit par : laura | dimanche, 24 juillet 2022

Écrire un commentaire