Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 21 septembre 2021

LE RELAIS (Gérard de Nerval - recueil Odelettes 1853)

En voyage, on s'arrête, on descend de voiture ;
Puis entre deux maisons on passe à l'aventure,
Des chevaux, de la route et des fouets étourdi,
L'oeil fatigué de voir et le corps engourdi.

Et voici tout à coup, silencieuse et verte,
Une vallée humide et de lilas couverte,
Un ruisseau qui murmure entre les peupliers, —
Et la route et le bruit sont bien vite oubliés !

On se couche dans l'herbe et l'on s'écoute vivre,
De l'odeur du foin vert à loisir on s'enivre,
Et sans penser à rien on regarde les cieux...
Hélas ! une voix crie : « En voiture, messieurs ! »

poète,poésie,poème,culture,auteur livre,gérard de nerval

Commentaires

Qu’écrirait ce poète avec la circulation d’aujourd’hui ?…N’empêche, ses mots sonnent juste et ses phrases sont comme une musique !

Écrit par : DAN | mardi, 21 septembre 2021

Autre époque ! Un voyage par étapes, halte bienvenue, et pour cause, en mode diligence vais-je dire... ça vous remue, merci, douce soirée, bises JB

Écrit par : jill bill | mardi, 21 septembre 2021

nerval musicien, j'approuve!

Écrit par : laura | mercredi, 22 septembre 2021

La encore un super partage littéraire.
Un ouvrage que je relirai aussi bien volontiers.

Pour les moustiques, si tu changes l'eau tous les jours, pas de souci avec les moustiques, ils viennent pondre dans les eaux stagnantes.

Bises et bonne journée

Écrit par : Pascale MD | mercredi, 22 septembre 2021

Dan : pas d'aire de repos comme sur les autoroutes, à l'époque, on prenait ce que l'on trouvait dans la campagne, du brut. Bonne fin de journée.
Jill : un poème qui fait du bien ! bonne soirée et bises.
Laura : en triant mes livres au garage, j'ai trouvé un recueil de poésies de Nerval en livre de poche. Et j'ai retenu, pour l'instant, quelques poèmes qui me plaisent.
Pascale : ça ajouté aux autres choses à penser, ça fait une liste à ne pas oublier (comme vider l'eau du ballon thermodynamique dans le vide sanitaire, tous les 2 jours, je ne dois pas oublier car le petit seau qui recueille l'eau est de 5 litres et il ne faut pas qu'il déborde). Merci du conseil, je pense à vider tous les récipients après les pluies. Par contre, mes voisins derrière chez moi s'en fichent carrément. Derrière leur maison une cinquantaine de pots et récipients de toutes tailles restent là depuis 25-30 ans sans qu'ils s'en occupent. Et donc l'eau stagne. Bonne fin de journée et bises.

Écrit par : ELISABETH | mercredi, 22 septembre 2021

le médecin suppose que j'ai des côtes cassées
arret de travail

Écrit par : laura | mercredi, 22 septembre 2021

Laura : oh là ! tu ne t'es pas ratée.....

Écrit par : ELISABETH | jeudi, 23 septembre 2021

je fais une radio demain

Écrit par : laura | jeudi, 23 septembre 2021

Coucou Elisabeth
Que c'est agréable d'être accueillie avec un aussi beau poème de Nerval ! Les mots font tellement mouche que je m'y suis vue ! Un autre temps tout aussi bruyant et dangereux... Des voyages en diligence particulièrement éprouvants...
Les mots sont sublimes, merci
Gros bisous

Écrit par : luciole 83 | jeudi, 23 septembre 2021

Laura : ainsi tu sauras et tu me diras ? Je m'excuse de ne pas être très présente car depuis 2 jours j'ai des ouvriers toute la journée chez moi pour préparer les poteaux et le rail du portail coulissant dehors.
Luciole : Oui ce poème est très agréable à lire, il coule bien... merci et bon week end. Bises.

Écrit par : ELISABETH | vendredi, 24 septembre 2021

j'ai cru laisser un com ce matin
merci pour Nerval

Écrit par : laura | samedi, 25 septembre 2021

Laura : j'ai vu ta note sur ton état de santé. J'espère que ça va se rétablir, on est toujours impatient mais la nature demande quelquefois de la patience. Pour ton com, je ne sais pas, je faisais le ménage ce matin, je n'étais pas sur internet. Je n'ai donc rien vu ! bon rétablissement.

Écrit par : ELISABETH | samedi, 25 septembre 2021

j'ai surtout peur que la douleur reste
comme celle après le choc au dos, genou etc

Écrit par : laura | dimanche, 26 septembre 2021

il faut bien travailler donc bouger et se nourrir donc bouger

Écrit par : laura | dimanche, 26 septembre 2021

Quel beau poème ! j'aime beaucoup les arrêts quand on part en vacances (surtout quand on prend les ex nationales). Au retour, arrêt à Langres, de la pluie, alors nous avons été prendre un café . Pour une autre fois, un peu lézarder dans les rues.
Bises

Écrit par : Andrée | dimanche, 26 septembre 2021

Beau poème de ce peintre que l'on dit "maudit" dont la plume me plaît bien.
Biz

Écrit par : Béa Kimcat | mardi, 28 septembre 2021

Un joli récit de voyage autrefois. Les arrêts sur les aires d'autoroute sont moins bucoliques aujourd'hui...

Écrit par : écureuil bleu | vendredi, 08 octobre 2021

Écrire un commentaire