Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 12 décembre 2008

Tout lieu est retraite

J'ai bâti ma maison parmi les humains

Mais nul bruit de cheval ou de voiture ne m'importune.

- Comment cela se peut-il ?

- A coeur distant, tout lieu est retraite.

(T'AO YUAN MING, Poèmes)

Cet auteur Chinois est né en 365 et il est décédé en 427.cheval.jpg

Commentaires

Le silence est le battement de mon coeur.

Écrit par : nina de zio peppino | vendredi, 12 décembre 2008

Faculté précieuse de s'isoler en soi-même...

Écrit par : laura | vendredi, 12 décembre 2008

Je vois que nous avons notre période philosophique chinoise...Synchronicité ?

Écrit par : ariaga | vendredi, 12 décembre 2008

Le père noël m'a demandé ce que je voulais comme cadeaux alors je n'ai pas hésité, je lui ai dit : le seul cadeau qui me ferait plaisir c'est que tu prennes soin de la personne formidable qui lit ce message.
bises
tony

Écrit par : tony | vendredi, 12 décembre 2008

Tony : c'est vraiment très gentil ! bises.
Ariaga : c'est un hasard, je suis tombée sur cette citation avant midi et elle m'a plue.
Laura : on ne sait pas toujours mais on peut y arriver
Nina : merci de ton passage.

Écrit par : elisabeth | vendredi, 12 décembre 2008

Bonsoir Elisabeth,

Ce n'est pas donné à tout le monde de savoir écouter le son du silence.
Amitiés

Écrit par : Christian | vendredi, 12 décembre 2008

Et comment s'y prend-on pour avoir un "coeur distant" ?

Écrit par : Brigitte | vendredi, 12 décembre 2008

Bonjour Elisabeth,


Merci de m'avoir mis en évidence sur ton blog !!!!

Je ne sais pas ce qui te plaît chez moi (sur mon blog, calmons nous !!!), c'est d'ailleurs une question que se pose d'autres blogueurs.

Moi, cela ne me tracasse pas trop.

Cela me fait surtout plaisir !!!!


Bon samedi

Écrit par : Gilles | samedi, 13 décembre 2008

Il y a le don et le travail sur soi...

Écrit par : laura | samedi, 13 décembre 2008

325-427 donc à 62 ans pile-poil !!!

Un bel âge pour partir en retraite ou pour écouter le silence ou mourir, non ? Cela me rappelle les derniers mots de "Colonel Chabert" de Balzac : la mort c'est rouge et puis c'est blanc et puis c'est un silence... Un silence de mort.

Ou à peu près ça.

Très beau n'est-ce pas ?

Écrit par : délie | dimanche, 14 décembre 2008

Christian : j'ai une belle-soeur qui ne supporte pas le silence de sa maison. Il lui faut la télé ou de la musique et des amis.
Brigitte : il faut garder son calme... se concentrer sur soi, sur ce que l'on pense.
Gilles : ne te creuse pas les méninges : on vient ou pas...
Délie : pourquoi mourir et le silence sont-ils si proches pour toi ?

Écrit par : elisabeth | dimanche, 14 décembre 2008

Mais non, Elisabeth, pour moi, le silence est aussi très créatif, pour l'artiste, le penseur. Pour se ressourcer.

Mais ceux qui sont partis se sont tus et ce silence, nous le transformons par les souvenirs. Ces souvenirs qui nous font revivre des moments forts et qui les continuent aussi, au-delà de la disparition...

Enfin chacun a ses impressions personnelles et heureusement qu'il n'y a pas que des paroles et du bruit !

Écrit par : délie | dimanche, 14 décembre 2008

Elisabeth,

Tu as raison, tu viens ou pas...

Tout comme les autres blogueurs.

Je ne m'en fait pas trop.


Bonne fin de weekend

Écrit par : Gilles | dimanche, 14 décembre 2008

Bonjour,
Pourriez-vous me dire qui a traduit ce poème de Tao Yuan Ming, et où je pourrais le trouver en entier ?
Merci d'avance.

Écrit par : Nathalie | samedi, 21 février 2009

Nathalie : cet extrait est tiré du livre de Karl PETIT, "Le dictionnaire des citations du monde entier". Collection Marabout. Je ne sais pas où le trouver en entier... peut être en tapant un de ces vers sur le moteur de recherche, tu trouveras la suite ?

Écrit par : elisabeth | samedi, 21 février 2009

Les commentaires sont fermés.