Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 13 août 2019

TANTINE

Ma tantine s'appelait Camille. Elle aurait eu 100 ans le 17 octobre prochain. Mon père était son cousin mais plus jeune qu'elle, puisque né en 1922. Tous les deux enfants uniques de deux soeurs, Thérèse et Madeleine, ils se voyaient souvent bien que n'habitant pas la même ville. Tantine ne s'était jamais mariée et n'avait donc pas eu de descendance. Est-ce parce qu'elle n'avait jamais connu son père ? Qu'était-il devenu après la grande guerre 14-18 ? Sa mère possédait des photos de son cher et tendre et Camille devait connaître leur histoire d'amour. Thérèse s'était mariée en 1935 avec Louis que j'ai vu dans ma petite enfance quand j'allais leur rendre visite avec mes parents, les dimanches, il ne nous fallait qu'un quart d'heure en voiture. Camille est décédée en 1990 et je garde, avec mon frère et mes soeurs, de merveilleux souvenirs. Elle adorait les 5 enfants de son cousin. Son rire qui fusait dès la première plaisanterie résonne encore en moi quand je regarde les nombreuses photos des années 50 à 1986, date à laquelle elle nous annonçait qu'elle faisait de la dépression mais qu'elle se soignait. Elle est décédée de la maladie de Parkinson, dix ans après sa chère maman.

Ce n'est qu'après le décès de mon père que j'ai enfin compris qui était le père de Tantine : il s'appelait Camille, comme elle. Son nom et son prénom avaient été inscrits par Thérèse au dos des quelques photos retrouvées en 2011. Sur l'une d'elles, il portait un brassard de la Croix Rouge sur la manche gauche de son manteau, assis près d'un militaire, en tête d'une charrette tirée par des chevaux. Thérèse avait marqué Camille d'une croix au stylo bille, au-dessus de son chapeau militaire.

enfance,1919,guerre,tante,souvenirs,père,mère,cousine

Commentaires

Belle histoire d’amour familial... On a comme ça dans la vie des préférences qui ne s’expliquent pas...

Écrit par : sister for ever | mardi, 13 août 2019

Sister : ma famille était petite (contrairement à celle de mon mari) car ma mère n'avait qu'une soeur et mon père était fils unique. J'ai eu la chance d'avoir de très bons éléments autour de moi, des gens très bien. Je te remercie et te souhaite une bonne soirée. BISES.

Écrit par : ELISABETH | mardi, 13 août 2019

tu as de merveilleux souvenirs Elisabeth c'est tout tout émouvant
bisous et douce journée

Écrit par : nays | mercredi, 14 août 2019

Coucou Elisabeth,
Fouiller dans les vieux albums de famille ou dans les boîtes souvenirs nous apprennent souvent des tas de choses sur nos ancêtres, et c'est, je le trouve, vraiment passionnant.
Je n'ai pas le sentiment que les jeunes génération s'y intéressent autant que nous avons pu le faire et le faisons encore. Comme si nous étions les derniers détenteurs de ces histoires de vies.
Merci pour ce partage de ta Tantine.
Bises et bonne journée à toi

Écrit par : Pascale MD | mercredi, 14 août 2019

Merci pour cette évocation de ta famille. C'est vrai les histoires des gens peut souvent se retrouver à travers les vieilles photos. Passionnant.
Ta tante Camille était fort belle!

Écrit par : Colo | mercredi, 14 août 2019

Colo : belle et toujours bien maquillée et habillée. Elle avait été secrétaire de direction. Les très anciennes photos se trouvaient chez mes grands parents paternels et mon père en a hérité en 1982. Puis quand mon père est décédé, nous les avons trouvées. Nous ne les avions jamais vues, c'était l'histoire de mes grands parents et ils ne nous racontait pas tout. Bon après midi et merci.
Pascale : du temps où mes ancêtres étaient encore vivants, je ne fouillais pas dans leurs affaires. Après leur décès c'est différent. Et c'est là qu'on apprend des choses. Du coup les jeunes générations (comme nous étions dans les années 60 à 90), ne pouvaient pas s'intéresser à autre chose que les ancêtres leur montraient volontairement. Bises et bon après midi.
Nays : j'en parle depuis le début de mon blog en 2006 et j'essaie d'en parler aux nouveaux commentateurs. Bon après midi et bonne lecture avec tous tes livres achetés. Bisous.

Écrit par : ELISABETH | mercredi, 14 août 2019

J'ai ramené de chez mes beaux-parents des photos que j'ai scannées

Écrit par : laura | jeudi, 15 août 2019

Ce sont de très beaux souvenirs.
Tu as de la chance de l'avoir connue.
Merci pour cette page, Élisabeth.
Bises et douce journée.

Écrit par : Quichottine | vendredi, 16 août 2019

Laura : j'ai fait de même les dernières années avant le décès de mes parents. Bonne journée.
Quichottine : oui ce fut une chance, un cadeau. Bises, bonne journée.

Écrit par : ELISABETH | vendredi, 16 août 2019

Un bel hommage rendu à ta chère Tantine Camille (si joli ce prénom)...
Biz

Écrit par : Kimcat | samedi, 17 août 2019

Béa : certainement son prénom a été choisi par sa mère en souvenir de son amour ! bises.

Écrit par : ELISABETH | dimanche, 18 août 2019

Coucou Elisabeth,

Que de beaux souvenirs tu nous partagent ici. Cela fait plaisir en effet de parler de ses ancêtres. De plus, tu l'as connu ta tantine, mais bizarrement le même prénom que son mari. Cela est peu commun en effet.
Bonne soirée à toi, bisous.

Écrit par : Nicole | vendredi, 23 août 2019

Nicole : je rectifie ta phrase : ce n'est pas le même prénom que son mari, car elle n'a jamais été mariée, mais le même prénom que son père biologique, disparu avant sa naissance. Bon week end et bises, merci d'être passée.

Écrit par : ELISABETH | samedi, 24 août 2019

Écrire un commentaire