Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 20 novembre 2018

BOUCHONS DU MATIN

Les bouchons du matin

Forment des p'tits boudins

Métalliques et changeants

Sinueux et mouvants.

 

 

(le 12.09.2011)

 

 

poésie,poèmes,poète,auteur,recueil,livre,vers,écriture

Commentaires

Et bouchons du soir? Annonceraient-ils l'espoir? Gros bisous, Elisabeth, et bel après-midi

Écrit par : Nell | mercredi, 21 novembre 2018

Nell : les bouchons du soir, c'est pareil, mais on rentre chez soi, donc espoir. Bonne journée et gros bisous.

Écrit par : Elisabeth | mercredi, 21 novembre 2018

Très intéressant et charmant ton article : j'ai bien aimé ! J'ai en ce moment quelques coupures de mon A D S L ce qui me perturbe un peu dans mes visites aux amis... Merci pour ta fidélité. Cordiales amitiés & à +

Écrit par : Gabray | mercredi, 21 novembre 2018

Bonjour Elisabeth,

Votre plume légère me touche en plein cœur et sourire.
Ce poème m'a offert quelques rides joyeuses au coin des yeux, et pour la soirée entière.
Merci.

Écrit par : Geontran | mercredi, 21 novembre 2018

Quand je vois une telle photo, je me félicite d'avoir quitté Paris il y a 25 ans ;-)
Et à présent, un tel bouchon au quotidien, je ne connais plus, quel bonheur !
J'ai bien aimé ton texte poétique, presque bucolique ;-)
Bises et bonne soirée Elisabeth

Écrit par : Pascale MD | mercredi, 21 novembre 2018

Bonjour Babeth
En tout cas c'est galère, j'espère que ça va s'arranger
Je te souhaite une bonne journée, bisous

Écrit par : Noisette | jeudi, 22 novembre 2018

c'est pas triste pareil en Belgique une catastrophe
tes mots me font bien sourire ☺☺

douce fin de journée Elisabeth bisous ☺♥

Écrit par : nays | jeudi, 22 novembre 2018

marcher c'est bon pour la santé !

Écrit par : ulysse | vendredi, 23 novembre 2018

Ulysse : pour aller travailler quand on habite en dehors de la grande ville, impossible d'y aller à pied. Bon week end.
Nays : et le tramway a engendré plus de bouchons à la périphérie de la ville. Il est pratique pour circuler DANS la ville mais, pour ceux qui viennent de la banlieue, pas pratique. Bon week end et gros bisous.
Noisette : je suis heureuse de ne plus faire partie de ceux qui mettent 1 h pour faire 15 kms en voiture. Bon week end.
Pascale : habiter une petite ville et faire le bilan des avantages et des inconvénients, chacun doit le faire en connaissance de cause. Bon week end, bises.
Géontran : merci et à bientôt.
Gabray : à bientôt.

Écrit par : Elisabeth | samedi, 24 novembre 2018

Beaucoup de bouchons disparaîtraient
si tous ceux qui le peuvent prenaient les transports en commun
c'est l'avenir

Écrit par : laura | dimanche, 25 novembre 2018

LAURA : dans la profondeur du département de l'Hérault, les transports en commun sont très très rares, même et surtout le matin. Les gens ne peuvent que prendre leur voiture pour aller travailler à Montpellier. Certains viennent de SETE ou BEZIERS et prennent le train. Ensuite ils prennent leurs jambes, ou le tram. Cela dépend où ils travaillent ou bien où ils doivent se rendre. Les étudiants viennent en voiture, font du co-voiturage car louer un appartement en ville est inabordable pour eux, sauf s'ils trouvent en co-location. La vie des gens est diverse. Les locations sont faibles en dehors de Montpellier et plus on s'éloigne de Montpellier. Par contre en plein centre de Montpellier c'est cher. Quand j'allais travailler à Montpellier, derrière la gare, en 1983, 1984, 1985, si je n'avais pas la voiture ce jour là (nous n'avions qu'une voiture pour deux), je prenais le bus et heureusement que je ne commençais qu'à 9 h ! Je mettais mes enfants à la garderie de l'école qui n'ouvrait qu'à 8 h, c'était juste.... Mais je voulais travailler et c'était déjà bien que je travaille 3 jours sur 4, afin d'être plus présente pour eux, de profiter d'eux et qu'on ait quand même une vie de famille.

Écrit par : Elisabeth | dimanche, 25 novembre 2018

Jolis tes mots qui sonnent rondement.
Et nous voilà boudinés, encore et encore.
Bonne semaine Elisabeth.

Écrit par : colo | lundi, 26 novembre 2018

Bonjour,

J'ai dit:si tous les gens (qui le peuvent) choisissaient le transport en commun plutôt que la voiture, il y aurait moins de bouchons
Je te rappelle que j'ai vécu dans plusieurs régions de France, à l'étranger, dans des villes moyennes, dans la capitale, des mégapoles comme Casablanca, la campagne, la montagne, le sud, le nord, le centre
vécu dans des endroits comme Paris où l'immobilier est le plus cher en France ou travaillé à Lyon la 3 e ville de France et 3 e plus chère aussi
Mon mari a beaucoup changé de travail, d'endroit par choix ou pas
Une seule voiture
je n'aime pas conduire donc on a toujours choisi notre logement par rapport au travail et non l'inverse
et j'ai toujours pris les transports en commun partout
j'ai même pris un meublé une fois pour ne faire 1h30 de trajet matin et soir surtout en hiver en montagne
J'ai eu jusqu'à une heure de train matin et soir plus le bus ou tram et mes pieds
levée à 5h du matin pour 8h
connu les grèves
et ces jours j'étais à l'heure et pas les gens qui vivaient sur place
et juste une fois, j'ai été bloquée par une annulation dans la nuit pour agression etc.
Mon mari s'y connaît en plus assez bien en trains et autres transports en commun
donc beaucoup ont été supprimés parce que les gens ne les prenaient pas
et je réaffirme que si tous les gens (qui le peuvent) choisissaient le transport en commun plutôt que la voiture, il y aurait moins de bouchons

Écrit par : laura | mercredi, 28 novembre 2018

Laura : les gens font de plus en plus d'efforts, je pense. Le co-voiturage se développe. Bonne journée. Bises.

Écrit par : elisabeth | jeudi, 29 novembre 2018

LE CO-VOITURAGE représente moins de 1% des déplacements...

Écrit par : laura | dimanche, 02 décembre 2018

Bonsoir Elisabeth. J'ai connu les bouchons tous les matins pour aller travailler pendant plusieurs années et c'est épuisant. Il n'y avait pas de transport en commun. Bisous

Écrit par : écureuil bleu | lundi, 03 décembre 2018

Je ne répondrais pas car on n'a pas lu mon 1 er com

Écrit par : laura | dimanche, 09 décembre 2018

Laura : je ne peux pas dire le pourcentage de covoiturage mais je sais qu'il y a des voitures "tampons", comme on dit, qui se garent sur les parkings de supermarchés et des aires de covoiturage depuis une dizaine d'années, aires que l'on ne voyait pas il y a 15 ans.
Ecureuil bleu : plus on s'éloigne de son lieu de travail en ville, plus c'est difficile de trouver des transports en commun.

Écrit par : Elisabeth | dimanche, 09 décembre 2018

Écrire un commentaire