Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 juillet 2016

MEDECIN (citations)

Dans la pathologie nerveuse, un médecin qui ne dit pas trop de bêtises, c'est un malade à moitié guéri (Marcel PROUST, Le côté de Guermantes).

Les médecins sont les hommes d'affaires de la science. Quelques médecins ont la passion de leur science. Ils en sont les poètes ( Maurice SACHS, Derrière cinq barreaux).

Un médecin est un homme que l'on paie pour conter des fariboles dans la chambre d'un malade, jusqu'à ce que la nature l'ait guéri ou que les remèdes l'aient tué (Antoine FURETIERE).

citation,culture,auteur,écriture,livre,littérature

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/antoine-fu...

 

 http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-furetiere/

 

Commentaires

J'apprécie particulièrement ... Amitiés.

Écrit par : Ariaga | lundi, 18 juillet 2016

Ariaga : eh oui, justement ! je ne l'ai pas fait exprès cependant. Bonne semaine.

Écrit par : Elisabeth | lundi, 18 juillet 2016

Furetière, eh eh... merci Elisabeth, douce soirée, jill

Écrit par : jill bill | lundi, 18 juillet 2016

Coucou Elisabeth

Je viens de lire les articles correspondant à tes liens sur Furetière... Il m'est bien sympathique ! Il vrai qu'à son époque, la médecine balbutiait et il valait mieux ne pas avoir affaire à eux !!!!
Bonne soirée et bisous

Écrit par : luciole 83 | lundi, 18 juillet 2016

Des citations qui m'ont fait sourire ;-)
Belle fin de journée

Écrit par : Pascale | mercredi, 20 juillet 2016

Ma préférée est celle de PROUST
Bonne fin de semaine

Écrit par : Joseph Guégan | jeudi, 21 juillet 2016

En espagnol il y a une expression synonyme de médecin qui est "matasanos", c'est à dire "tue sains" (personnes en bonne santé). C'est injuste de nos jours mais peut-être que dans le temps ce n'était pas vraiment si faux que ça!!!

Bon week-end à toi!

Écrit par : Colo | vendredi, 22 juillet 2016

Colo : tu m'en apprends des choses, je ne savais pas. Bon week end.
Joseph : merci de ton passage. Je te souhaite un très bon week end.
Pascale : cela détend un peu et fait réfléchir. Bon week end.
Luciole : bon week end à toi. Merci d'avoir poussé jusqu'au lien.
Jill Bill : une idée de jeu. Bon week end.

Écrit par : Elisabeth | vendredi, 22 juillet 2016

Oh médecins qui vous arrogez le titre de docteur, pas honoris causa, mais qui causez et discourez, glosez à souhait et parfois sans fin, sans frein en tout cas, de qui faites vous cas, du patient ou de sa maladie, qu'on s'avance aux Maldives (en fort) ou qu'on se recule devant qui s'agrippe !
Depuis Gallien il y a eu bien des pionniers et pas qu'allopathes (sinon se serait téléphoné) , des compliqués qui utilisaient les simples et d'autres simples qui compliquaient tout à loisir comme Molière l'a si bien illustré. La saignée souveraine et les clystères ils n'en faisaient pas mystère allaient régler bien des tracas mais quand les patients mouraient pas sans fracas, ils se carapataient les carabins, de peur qu'un coup de carabine ne vienne abimer leur bobine.

Écrit par : Thierry | vendredi, 22 juillet 2016

Thierry : merci de ton passage et de ta prose. Bon week end.

Écrit par : Elisabeth | samedi, 23 juillet 2016

Je vais chez un rhumatologue à Lyon cet après-midi.
Proust connaissait bien la maladie
Il y a de bons et de mauvais médecins, comme dans toute profession

Écrit par : laura | mardi, 26 juillet 2016

Laura : je me rends compte encore plus depuis 3 ans qu'il y a de bons et de mauvais médecins. Proust avait un père médecin. J'espère que ton rhumatologue saura bien te soigner ? Bon après midi.

Écrit par : Elisabeth | mardi, 26 juillet 2016

j'ai eu trois médecins et une qui a su que j'avais une maladie génétique très rare

Écrit par : l'angevine | mercredi, 27 juillet 2016

L'angevine, heureusement que tu es arrivée à ce médecin. Bonne fin de semaine.

Écrit par : Elisabeth | vendredi, 29 juillet 2016

Écrire un commentaire