Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 09 octobre 2014

MON 1er DEMENAGEMENT (Extrait de mon livre ELISA RACONTE)

J'ai 2 ans 1/2 et ma mère attend son 4ème enfant. Elle a 27 ans. Mon père nous prend en photo, mon frère, ma soeur, ma mère et moi, devant ce qui fût notre maison. Car aujourd'hui nous déménageons. Nous partons dans une nouvelle maison, à l'autre bout de la ville, une maison que mes parents ont fait construire dans un quartier calme, près des écoles de filles et de garçons. Ma mère porte un long manteau qui cache sa grossesse arrivée à terme.

Elle me donne la main gauche et, de la main droite, je tiens mon petit sac à main rouge. J'ai mis mes chaussures blanches. Je porte aussi un manteau comme mon frère et ma soeur.

Nous sommes photographiés devant la porte d'entrée, sur les marches qui donnent sur le trottoir et la route pavée. Mon frère se tient tout droit comme un soldat au "garde à vous". Il porte un manteau clair et ma soeur se tient entre ma mère et mon frère, en penchant la tête, car elle s'est mise un peu derrière ma mère. Elle tient son petit sac beige dans la main droite.

Nous voilà partis pour notre nouvelle maison.

Dans le jardin, je ne vois aucun arbre, aucune fleur, même pas une berbe qui pousse dans ce qui fût un chantier de construction. En entrant dans la maison, je sens l'odeur du plâtre et du bois neufs. Qand nous nous parlons, nos voix résonnent car mes parents n'ont pas beaucoup de meubles. Je n'aime pas cette maison. Les murs sont blancs et les fenêtres sans peinture, elle est impersonnelle.

Je dis à ma mère que je veux revenir dans l'autre maison car j'y ai mes souvenirs. Mais elle me répond que ce n'est pas possible.

Mon frère et ma soeur partent à l'école et je reste seule avec ma mrère. Je ne veux pas manger, je ne veux pas jouer, je m'ennuie toute seule.

Puis, quelques semaines après le déménagement, je m'en vais passer quelques jours chez mon grand père et ma grand mère, à l'autre bout de la ville, accompagnée de mon frère et de ma soeur.

Ma grand mère s'absente une demi-journée et mon grand père nous garde tous les trois. Il nous fait des clins d'oeil complices en sortant un paquet de bonbons du vieux buffet de la cuisine. Il m'apprend à écrire, à lire, je joue avec les voitures de mon frère. Ma soeur joue aux cartes avec mon grand père qui fume la pipe.

nouvelles et textes brefs,souvenirs,écriture,recueil,anecdotes,enfance,auteur,société,livrenouvelles et textes brefs,souvenirs,écriture,recueil,anecdotes,enfance,auteur,société,livrenouvelles et textes brefs,souvenirs,écriture,recueil,anecdotes,enfance,auteur,société,livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand nous revenons, nous découvrons un bébé aux cheveux noirs, dans un berceau là-haut, dans une des chambres. C'est ma petite soeur, mignonne. C'est la 1ère fois que je vois un bébé. On dirait une poupée. Je suis heureuse. Je voudrais la prendre dans mes bras comme le fait ma maman. Je l'aime tellement cette petite soeur que je retrouve l'appétit et j'oublie ma peine causée par le déménagement.

 

Commentaires

Bonjour Elisa, c'est bien raconté mais je me demande comment tu fais pour te souvenir de tout ça à 2 ans 1/2 ? Bises

Écrit par : danae | jeudi, 09 octobre 2014

Danae : ma mère m'a raconté l'histoire. J'ai quelques souvenirs vagues de ces moments. J'ai la photo du dernier jour ! merci et bisous.

Écrit par : elisabeth | jeudi, 09 octobre 2014

Elisabeth J´ai bien aimé ta petite histoire que tu raconte avec beaucoup de détail. J´avais 2 ans quand mon frère est né. Je me souviens comme dans un rêve que j´étais avec ma tante que mi faisait jouer dans une chambre très lumineuse.
Bravo, Elisabeth!!!

Écrit par : María Mercedes | jeudi, 09 octobre 2014

Merci Maria Mercedes : il se peut qu'on se souvienne à cet âge, on a des flashs. C'est ce qui est bien. Mais cela ne dure que quelques secondes. C'est le cerveau qui n'est pas encore assez mûr. Merci de ton passage. Bisous.

Écrit par : Elisabeth | vendredi, 10 octobre 2014

Il valait mieux sans doute que le déménagement se fasse avant la naissance ! Et puis, tout est rentré dans l'ordre .. la nouvelle petite frimousse t'a fait oublier toutes tes craintes ! Ce sont des tranches de vie qui ne disparaissent pas. Merci Elisabeth de ton passage et GBizhous !

Écrit par : Claire-Cerise | vendredi, 10 octobre 2014

"Bonjour Laura, Je reprends la visite des blogs


merci de ce passage

après mon retour de vacances (qui se sont bien passées).

Tant mieux pour toi

Je vois qu'à Londres on donne une seconde vie aux toilettes plubliques, entre autre.... rien que de penser que ce lieu était des WC, je pense que je réfléchirai avant d'entrer.....mais tu vas dire que tout a été bien nettoyé !

J'ai aussi bien réussi la dictée du certif pour les Journées du patrimoine mais tu n'es pas remontée si loin

Pour le nouveau Prix Nobel, MODIANO, il me reste à le découvrir. Je ne le connais pas encore.
Je connais bien sûr ce grand nom, je l'ai peut-être lu, ce que j'entends et lis donne envie de lire ou relire

Je commande ton livre la semaine prochaine.
Merci à l'avance


En attendant, passe un bon week end et ton mari aussi."
bon retour

Écrit par : laura | vendredi, 10 octobre 2014

mes 1 ers vrais souvenirs datent de la maternelle, j'étais plus vieille que toi, je crois
Quant aux déménagements... pas dans mes 20 eres années mais au moins 10 depuis et un seule dans la même agglo(Lille)

Écrit par : laura | vendredi, 10 octobre 2014

je ne suis pas un blog mais une personne

Écrit par : laura | vendredi, 10 octobre 2014

Sans doute des souvenirs qui t'ont été racontés, personnellement je ne pense pas avoir de souvenirs de cet âge.

Écrit par : Joseph Guégan | samedi, 11 octobre 2014

Bonjour

mais que c'est mignon de beaux souvenirs de toute petite enfance racontée par ta maman et voilà un nouveau bonheur est arrive :)

PS non non je ne suis pas malade du tout, juste que je ne sais plus suivre :) et que trop assise devant l'écran n'est pas extra pour mon dos :) mais je ne vais pas trainer a revenir c'est sûr

douce fin de journée**

Écrit par : nays | mardi, 14 octobre 2014

Nays : c'est vrai que la position statique est très mauvaise, on fabrique de l'acide lactique. Merci pour ton passage. Bonne continuation (je fais de la gym pour bouger).
Joseph : ma mère me l'a raconté et j'ai gardé ce qu'elle m'a dit. Mais j'ai néanmoins le souvenir des après midi passées à m'ennuyer dans le jardin, assise sur la plaque d'égout... Merci de ton passage.
Laura : je disais "blogs" car c'est le seul lien qui nous unit tous ici avec Internet. Je compte mes déménagements (1 dans ma ville de naissance, 4 endroits où j'ai vécu à Lille, 2 endroits à Montpellier et le dernier où je suis toujours). Je dois commander ton livre !!!!
Claire-cerise : je raconte ceux qui sont plus importants. Merci de ton passage.

Écrit par : elisabeth | mercredi, 15 octobre 2014

Merci à toi pour cette page partagée.
Je n'ai pas beaucoup de souvenirs de cette période... maman n'a pas eu le temps de tout me raconter.
A l'époque, nous déménagions souvent, ce qui fait que je n'aime plus du tout l'idée de faire de nouveaux cartons.

Passe une douce soirée.

Écrit par : Quichottine | jeudi, 16 octobre 2014

nos livres me semblent nous lier plus qu'internet...
nous espérons rester dans cette ville que j'ai choisi parce que je l'avais aimé dans un précédent séjour de 2 ans avant le Maroc , seul un coin dehors nous manque
ça ou un meilleur boulot pour moi nous ferait bouger car mon mari est maintenant rangé, loll

Écrit par : laura | samedi, 18 octobre 2014

Les commentaires sont fermés.