Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 26 mars 2017

QUATRE FILLES (11ème extrait)

Désirant mieux comprendre son état amoureux, Anna se met à la recherche de livres parlant du sujet. En sortant de la fac le soir, elle se rend à la librairie de la grand'place. Elle n'achète rien mais feuillette tout ce qui se trouve au rayon psychologie-psychiatrie. Au cours de ses recherches, elle apprend que cet état amoureux entraîne un déséquilibre. Elle se dit alors : mon dieu, il faut que je garde les pieds sur terre...

Garder les pieds sur terre, voilà le problème, son problème... Elle trouve très curieux que son moral atteigne des sommets durant quelques instants, puis retombe au plus bas, sans prévenir, dans le quart d'heure suivant. Elle ne sait plus rien maîtriser. Elle est heureuse et malheureuse en même temps car cette situation la rend insatisfaite. Monsieur DAUGET ne la regarde jamais, ou si peu, et pas plus que les autres. Comment faire pour qu'il la remarque dans cet amphi plein à craquer sans que les autres ne devinent son trouble ? Comment ne pas être invisible à ses yeux ? Comment sortir du lot ? 

Chaque soir elle se rend dans les magasins pour dénicher la tenue qui lui permettra de séduire son professeur. Elle y croit fermement. Ainsi, au fil des mois, sa garde robe enfle de plus en plus et son porte-monnaie se vide de façon inquiétante. Faisant preuve d'une imagination débordante, elle participe à des foires au troc où elle échange ses habits avec d'autres filles. Il lui est devenu impossible d'apparaître deux fois de suite avec la même tenue devant Monsieur DAUGET...

écriture,nouvelles et textes brefs,roman,culture,livre,auteur

Commentaires

Un extrait bien agréable à lire . Cordiales amitiés & à +

Écrit par : Gabray | lundi, 27 mars 2017

Elle n'a qu'à se mettre un truc façon coloré, tu vois le genre. je ne sais pas moi, une perruque rouge, une robe jaune...Hi!hi! hi! Je te fais rire, ma chère Elisabeth, tant mieux!! Je t'envoie de gros bisous et te souhaite une belle soirée

Écrit par : Nell | lundi, 27 mars 2017

Eternelle dimension de l'amour : comment attirer le regard de l'autre ? Et surtout lui adresser des signes ?

Écrit par : gil | mercredi, 29 mars 2017

Gil : bonne journée et merci de ton appréciation. A chacun ou chacune de trouver les solutions en amour. Bises.
Nell : ce petit extrait peut en effet prêter à sourire. Chacun et chacune s'y prend comme il peut en amour. Bonne journée. Bisous.
Gabray : merci et à bientôt.

Écrit par : Elisabeth | jeudi, 30 mars 2017

bonsoir Elisabeth

je l'imagine si bien en te lisant et ça doit bien arriver plus qu'on ne le pense d'être amoureuse de son prof :)

PS oui je reviendrai peut-être mais pas pour le moment je n'ai pas la tête

dans la vie rien n'est définitif :)

douce soirée Elisabeth
bisous ☺☺

Écrit par : nays | jeudi, 30 mars 2017

Nays : oui, je souhaite que tu reviennes. En attendant, prend ton temps, ressource-toi, tu en as besoin. Gros bisous et bonne soirée à toi.

Écrit par : Elisabeth | jeudi, 30 mars 2017

Le jardin en cette saison est une symphonie de couleurs et d'émotions qui demande beaucoup de travail et d'attention!

Écrit par : alezandro | dimanche, 02 avril 2017

Là ça devient grave : elle est prête à tout pour se faire remarquer...

Écrit par : écureuil bleu | mardi, 04 avril 2017

Ecureuil : quand on est amoureux, on est pris dans son élan et on ne réfléchit pas tellement. Bonne soirée.

Écrit par : Elisabeth | mardi, 04 avril 2017

Écrire un commentaire