Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 03 janvier 2017

FORT COMME LA MORT (Guy DE MAUPASSANT - extrait)

Quand on eut pris la duchesse, rue de Varenne, ils filèrent vers les Invalides, traversèrent la Seine et gagnèrent l'avenue des Champs-Elysées, en montant vers l'Arc de triomphe de l'Etoile, au milieu d'un flot de voitures.

La jeune fille s'était assise près d'Olivier, à reculons, et elle ouvrait, sur ce fleuve d'équipages, des yeux avides et naïfs. De temps en temps, quand la duchesse et la comtesse accueillaient un salut d'un court mouvement de tête, elle demandait : "Qui est-ce ?". Il nommait "les Pontaiglin", ou "les Puicelet", ou "la comtesse de Lochrist", ou "la belle Mme Mandelière".

On suivait à présent l'avenue du Bois de Boulogne, au milieu du bruit et de l'agitation des roues. Les équipages, un peu moins serrés qu'avant l'Arc de Triomphe, semblaient lutter dans une course sans fin. Les fiacres, les landaus lourds, les huit-ressorts solennels se dépassaient tour à tour, distancés soudain par une victoria rapide, attelée d'un seul trotteur, emportant avec une vitesse folle, à travers toute cette foule roulante, bourgeoise ou aristocrate, à travers tous les mondes, toutes les classes, toutes les hiérarchies, une femme jeune, indolente, dont la toilette claire et hardie jetait aux voitures qu'elle frôlait un étrange parfum de fleur inconnue.

"Cette dame-là, qui est-ce ? demandait Annette.

- Je ne sais pas", répondait Bertin, tandis que la duchesse et la comtesse échangeaient un sourire.

RUE DE VARENNE PARIS.jpgFORT COMME LA MORT COUVERTURE.jpg

 

15:59 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Bonsoir ma chère Elisabeth,
tu ne pouvais pas mieux choisir car c'est un de mes auteurs préférés. J'adore Maupassant et, surtout, le génie qu'il avait lorsqu'il décrivait les paysages. Sublime passage. Gros bisous et très agréable fin d'après-midi

Écrit par : Nell | mardi, 03 janvier 2017

Nell : je reprends le chemin des blogs petit à petit après une courte pause. Je suis entrain de lire ce classique. Et j'ai voulu mettre ici un petit extrait. A bientôt et passe une bonne soirée. Bisous.

Écrit par : Elisabeth | mardi, 03 janvier 2017

Un super livre que j'ai lu il y a fort longtemps.
Merci pour tes voeux Elisabeth, et je te souhaite pour toi et les tiens, tout simplement le meilleur pour cette année 2017 qui n'en n'est qu'à ses balbutiements.
Bises et belle fin de journée

Écrit par : Pascale | mardi, 03 janvier 2017

J'aime Maupassant aussi, son amitié pour les humains transparaît dans toutes ses oeuvres.
Merci pour ce petit morceau de littérature. Quoi de mieux pour débuter une année neuve... !
belle année à tout le monde...
Patricia

Écrit par : Gaillard patricia | mardi, 03 janvier 2017

J'aime cet auteur, que ce soit dans ces romans, ou même dans les fils de télévision qui font ressortir son talent de conteur et d'observateur des mœurs de son époque.
Amitiés.

Roger

Écrit par : roger dautais | mercredi, 04 janvier 2017

Roger : c'est vrai qu'il est fin observateur et il nous montre son talent de conteur.
Patricia : même si on connaît Maupassant que l'on a découvert pendant notre adolescence, et par certains films vus à la télévision il y a quelques années, il est bon de le relire. Bonne soirée et à bientôt.
Pascale : bonne continuation dans tes balades à l'affût de nouvelles photos. Bonne soirée.

Écrit par : Elisabeth | jeudi, 05 janvier 2017

J'aime beaucoup Maupassant dont j'ai lu beaucoup de romans mais je ne connais pas celui-ci...

Écrit par : écureuil bleu | vendredi, 06 janvier 2017

Merci Élisabeth, j'ai lu toutes ses nouvelles à l'adolescence, je ne m'en lassais pas , trouvant sont style réaliste et descriptif à mon gout malgré des passages parfois Gothiques, il avait une belle imagination et un sens du récit qui tient en haleine, quel auteur !

Écrit par : Thierry | lundi, 09 janvier 2017

Thierry : même si je ne voulais pas que ce livre ce termine ainsi, même si je supplie de temps en temps les personnages de ne pas faire ceci ou cela, j'ai terminé ce matin la lecture et je suis d'accord avec toi. Bon après midi.
Ecureuil bleu : je n'ai pas lu tout de lui, rassure-toi. Bon après midi.

Écrit par : Elisabeth | mardi, 10 janvier 2017

Écrire un commentaire