Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 09 mars 2018

SI TU AIMES LA PLUIE

Si tu aimes la pluie

Alors tu aimes Mars

Tout au fond de ton puits

Tu crois à une farce

Des pluies abondantes

Et la peur te hante

De voir tant de flaques

Tu deviens patraque

Les nuages cèdent

Le soleil remède

Te couvre de bonté

Finie l'austérité.

poèmes,poète,mes poèmes,poésie,livre,auteur,recueil,mars

 

Commentaires

beau poème ; la pluie nous est nécessaire pour notre vie ! Merci pour ta visite. Bises.

Écrit par : durgalola | samedi, 10 mars 2018

Nous manquons d eau par ici

Écrit par : Laura | samedi, 10 mars 2018

Si tu aimes la pluie....te voilà servie!

Écrit par : alezandro | dimanche, 11 mars 2018

À te lire, j'aime beaucoup la pluie dont tu parles si bien. Amitiés.

Écrit par : Ariaga | dimanche, 11 mars 2018

La pluie c'est la vie et elle t'a inspiré une belle poésie !

Écrit par : ulysse | dimanche, 11 mars 2018

Merci à vous tous, la nature décide pour nous. Bon week end.

Écrit par : elisabeth | dimanche, 11 mars 2018

Bonjour Babeth
Je n'aime pas forcement la pluie mais il en faut, on a en eu suffisamment cet hiver pas besoin de celle de mars lol et pourtant elle est là avec ses giboulées
J'espère que tu vas bien
Je te souhaite une bonne journée, bisous

Écrit par : Noisette | lundi, 12 mars 2018

Noisette : chez nous les terres sont gorgées d'eau depuis 15 jours. On sait bien que Mars a ses giboulées. En été on dira qu'on manque d'eau, alors acceptons tout de même ce trop plein du moment qu'il n'y a pas d'inondations. Bonne semaine et bisous.

Écrit par : Elisabeth | lundi, 12 mars 2018

Un joli poème pour faire hommage à ce mois des giboulées.
Bon, je ne la déteste pas la pluie, elle est nécessaire, mais là, on a eu notre dose ;-)
Bise et bonne soirée Elisabeth

Écrit par : Pascale | lundi, 12 mars 2018

Joli poème de saison mais qui ne me fera pas aimer la pluie pour autant.
Sur la côte, ce sont les coups de mer qui sont redoutables. Un plaisancier est décédé, des centaines de mulets (poissons) se sont échoués, un dauphin n'a pas survécu à ses blessures, la plage est couverte de cadavres d'animaux marins à tel point que l'odeur est insoutenable.
Les orages se suivent en soirée, le lendemain matin le soleil et le vent sont de retour.
Les éléments que nous avons malmenés à force de pollution et d'urbanisation se déchainent en signe de rébellion.
Les ides de Mars ? Je dirais plutôt les ires de la Nature.
Bonne journée. Bisous.

Écrit par : ksenia | mardi, 13 mars 2018

Ton village ou ta ville était noyé dans la brume en plus. Joli poème, ma chère Elisabeth. Gros bisous et excellent week-end. Un grand merci pour ta présence ♥

Écrit par : Nell | samedi, 17 mars 2018

Pascale : et ce n'est pas terminé. Les sols sont gorgés d'eau, cet hiver est bien humide. Bon week end.
Ksénia : on a eu trop de pluie... tu vois de près ce qui se passe en bordure de mer et ce n'est pas engageant. J'espère que cette semaine on a pu nettoyer la plage. Bon week end, encore de la pluie...
Nell : cette photo a été prise l'année dernière, je l'ai mise car je n'en avais pas d'autre mais elle ne reflète pas le temps actuel. Juste l'ambiance du poème. Gros bisous, je pense à toi dans ces moments encore douloureux et chargés de démarches administratives. J'espère que tu es aidée et entourée par ta famille.

Écrit par : elisabeth | samedi, 17 mars 2018

Envoie nous en un peu, on en manque

Écrit par : Laura | dimanche, 18 mars 2018

Laura : tu as peut être eu de la neige hier ?

Écrit par : elisabeth | mardi, 20 mars 2018

Jolie poême qui nous permet d'espérer de nouveaux beau jour. J'aime le rythme créé par les mots.

Écrit par : le croquis de cote | mercredi, 21 mars 2018

non mais le peu de neige qu'on peut avoir ne remplit pas les barrages et les nappes phréatiques
Il a neigé un peu hier soir

Écrit par : laura | vendredi, 23 mars 2018

Joli poème ! Que de pluie cette année, et de vent ! Bisous

Écrit par : écureuil bleu | samedi, 24 mars 2018

Écrire un commentaire