Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 mai 2012

CREATION

Toute création est, à l'origine, la lutte d'une forme en puissance contre une forme imitée (André MALRAUX Les voix du silence)

citations,auteurs,artistes,société,écriture,littérature

mercredi, 26 juillet 2006

FEMININ GUITARE : JONI MITCHELL

medium_Joni_Mitchell_Hejira.jpgJoni MITCHELL est née au Canada en 1943.

Elle a hésité un moment entre la peinture et la musique (elle dessine ou peint toutes ses pochettes de disques).

Elle a très tôt plongé dans les milieux folk new yorkais puis Californiens, à Los Angeles.

Connue et respectée très tôt par des chanteurs plus célèbres qu'elle, elle entend ses propres chansons enregistrées par d'autres avant de pouvoir faire ses propres disques.

En pleine explosion du "Flower Power", elle abandonne le UKULELE avec lequel elle faisait ses premières armes à Toronto ou New York et le remplace par le DULCIMER et la GUITARE dont elle maîtrise déjà la technique.

Les rencontres qu'elle fait à partir de 1968 sont décisives pour son évolution personnelle, son inspiration et aussi pour sa musique : Graham NASH, David CROSBY, James TAYLOR, Stephen STILLS, Léonard COHEN, Neil YOUNG...

Ces influences folk, c'est bien évidemment dans sa période folk qu'on les perçoit le mieux : l'accord ouvert, base du jeu du dulcimer, était aussi l'un des piliers de la musique de David CROSBY ou James TAYLOR, et Joni MITCHELL l'emploie abondamment ; dans l'album For the Roses par exemple sur douze titres, cinq utilisent des accords ouverts : RE, LA, DO, FA#, DO, RE, pour Barangrill, DO, SOL, RE, FA, DO, MI, pour Woman of Heart and Mind, l'accord standard ouvert de RE Majeur pour You Turn me on, I'm a Radio (son premier tube). Corollaire de l'accord ouvert, le jeu qui utilise fréquemment les cordes à vide est très prisé par Joni MITCHELL : ainsi trouve-t-on chez elle de fréquents accords de LA Mineur neuvième dans lesquels le SOL et le DO sont joués respectivement sur la cinquième case de la corde de RE et sur la cinquième case de la corde de SOL tandis que le Mi grave le LA, le SI et le MI aigu sonnent à vide.

Le jeu de guitare de Joni MITCHELL est aussi remarquable pour son utilisation des accords avec basses substituées :  Refuge of the Roads dans l'album HEJIRA ou Barangrill en sont de bons exemples.

medium_Joni_Mitchell.jpgSur le plan rythmique, Joni MITCHELL utilise beaucoup d'arpèges réguliers sur les accords ouverts, mais aussi beaucoup d'accents en retour de médiator sur les croches ne correspondant pas à des temps forts, et fait ainsi ressortir les cordes à vide ainsi que les secondes, quartes et sixtes dont elle enrichit souvent ses accords (par exemple Furey sings the blues, dans l'album HEJIRA, Woman of Heart and Mind dans FOR THE ROSES).

Après le point culminant que représente l'album MILES OF AISLES, enregistré en public à l'apogée de la période folk-rock où Joni MITCHELL flirte avec le jazz, rock et folk vont peu à peu disparaître pour laisser la place au jazz et voir de talentueux guitaristes collaborer avec Joni MITCHELL (Larry CARLTON et Pat METHENY entre autres ...) sans jamais la remplacer : ainsi la chanteuse joue les rythmiques de HEJIRA et elle utilise deux guitares en alternance, tout au long du concert. Guitariste accomplie, Joni MITCHELL est donc la chanteuse dont l'apport en tant qu'instrumentiste est le plus original et important.medium_Joni_Mitchell_Travelogue.gifmedium_Joni_Mitchell_Painting_with_words_and_Music.jpg

14:50 Publié dans guitare | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : musique, guitare, artistes