Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 02 juin 2018

LE BARBIER DE SEVILLE (extrait) Beaumarchais.

Veux-tu, ma Rosinette

Faire emplette

Du roi des maris ?...

Je ne suis pas Tircis ;

Mais, la nuit, dans l'ombre,

Je vaux encore mon prix,

Et quand il fait sombre

Les plus beaux chats sont gris.

beaumarchais jpeg.jpg

Commentaires

Voilà une déclaration bien fleurie et qui alliait érotisme et poésie!

Écrit par : alezandro | samedi, 02 juin 2018

Alezandro : pour ça oui ! bon week end !

Écrit par : elisabeth | samedi, 02 juin 2018

la langue est belle même si je n'aime guère le théâtre

Écrit par : laura | dimanche, 03 juin 2018

Laura : je n'ai jamais étudié cette pièce de théâtre, j'en ai étudié d'autres ce qui explique cela.

Écrit par : elisabeth | dimanche, 03 juin 2018

Moi aussi, j en ai étudié et celle là sûrement aussi

Écrit par : Laura | dimanche, 10 juin 2018

Bonjour Elisabeth. Je n'aime pas beaucoup le théâtre moi non plus mais ces vers sont ravissants. Bisous

Écrit par : écureuil bleu | vendredi, 15 juin 2018

Ecureuil : un extrait bien choisi. Je n'ai pas lu le reste de l'oeuvre malheureusement, c'est Serge Reggiani qui a fait une chanson où il parle du Barbier de Séville de façon ironique. Il a appelé cette chanson Le Barbier de Belleville. Je mets le lien ici :
https://www.youtube.com/watch?v=r9akFREbTOw

Écrit par : elisabeth | vendredi, 15 juin 2018

Écrire un commentaire