Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 janvier 2018

LA POESIE

La poésie est une religion sans espoir. Le poète s'y épuise en sachant que le chef d'oeuvre n'est, après tout, qu'un numéro de chien savant sur une terre peu solide (Jean Cocteau).

poésie,poème,poète,auteur,écriture,citation.

 

Commentaires

Bonsoir Elisabeth,
et il a grandement raison ce merveilleux et grand poète. Je t'apporte encore une fois, en cette nouvelle année, toute l'amitié de ma personne. je t'embrasse

Écrit par : Nell | mardi, 02 janvier 2018

Il a malheureusement raison

Écrit par : laura | vendredi, 05 janvier 2018

Nell : merci, les blogs sont en pause car ce sont les vacances encore. J'espère que tu passes de bons moments en famille. Je t'embrasse.
Laura : je le pense aussi quelquefois. Bon vendredi à toi. Bisous.

Écrit par : Elisabeth | vendredi, 05 janvier 2018

Il a raison !
Bises

Écrit par : Kimcat | vendredi, 05 janvier 2018

Les poètes sont souvent incompris... Bisous

Écrit par : écureuil bleu | samedi, 06 janvier 2018

Un peu pessimiste ...

Écrit par : Ariaga | dimanche, 07 janvier 2018

Ariaga : on écrit, on offre ses mots à quelqu'un qui les comprend ou pas.
Ecureuil bleu : le "feeling" est important, on ressent quelque chose ou pas en lisant un poème. Cela ne se commande pas.
Béa : c'est quelquefois vrai. Bises et bonne fin de week end à tous.

Écrit par : elisabeth | dimanche, 07 janvier 2018

c'est un peu triste ! et dommage qu'il l'envisage comme ça ! pour moi il a laissé le souvenir d'un chercheur d'étoile. Bises.

Écrit par : durgalola | dimanche, 07 janvier 2018

Ouch ! Il est dur ! Certains poèmes m'émeuvent à en pleurer ... Mais il est vrai que d'autres me hérissent, tant ils sont surchargés, ampoulés... ou bien trop minimalistes... La compréhension est tout de même indispensable pour qu'on puisse apprécier !

Merci Elisabeth

Écrit par : luciole 83 | dimanche, 07 janvier 2018

Écrire un commentaire