Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 janvier 2017

QUATRE FILLES (8ème extrait)

Noémie s'est bien gardée de dire à Eric qu'elle ne viendra pas le lendemain ni les jours suivants. Car son travail saisonnier est terminé. Elle va bientôt suivre les cours à la fac. Elle n'aime pas Eric malgré tous les efforts qu'il fait pour la séduire. D'un cadeau par semaine, il lui offre maintenant trois cadeaux par jour. Noémie étouffe dans cette relation. Lui, de son côté, raconte à ses copains que tout va bien avec sa nouvelle conquête. Il leur demande de temps à autre des conseils pour arriver à ses fins, s'impatientant de ne pouvoir refaire l'amour avec elle. Il dit à ses parents qu'il fréquente une fille superbe, au corps parfait, sublime, plus belle que toutes les plus belles filles du monde. Et de plus bien éduquée.

Le premier jour de septembre, Eric attend Noémie à la sortie de son travail. Il regarde sa montre toutes les cinq minutes. Ne la voyant pas arriver à l'heure habituelle, il pense d'abord à un contretemps. Mais les minutes passent et pas de Noémie à l'horizon. Inquiet, il commence à se poser des questions. Heureusement pour lui, Judith passe à une caisse avec son panier. Il l'appelle de loin :

- Coucou Judith ! Noémie est avec toi ?

- Non pourquoi ?

- Parce que j'ai rendez-vous avec elle et elle n'est pas venue.

- Rendez-vous où ?

- A la sortie de son travail bien sûr !

- Mais elle a terminé. Elle ne le l'a pas dit ?

- Non.

- Elle va entrer en fac maintenant, et nous aussi. Les cours vont commencer.

- Ah bon ! Quand ?

- Dans dix jours.

- C'est vrai, j'aurais dû y penser ! Que je suis bête, merci Judith.

Furieux, énervé, honteux de n'avoir pas pensé à cette évidence, il monte dans sa voiture et part à vivre allure.

université,nouvelles et textes brefs,écriture,culture,livre,auteur

 

Commentaires

Très intéressant ton article avec cet extrait ! Cordiales amitiés & à +

Écrit par : Gabray | lundi, 09 janvier 2017

Il a vraiment un problème cet Eric, il s'accroche... mais jusqu'à quand ? et jusqu'où va-t-il aller ? Bises, de neige !

Écrit par : Praline | mardi, 10 janvier 2017

Bon s'il n'est pas au courant de la chose c'est que Noémie est bel et bien hors de sa vue. Il persiste et signe quand même.. La suite nous donnera le dénouement ou non de l'affaire. Gros bisous, Elisabeth et belle soirée.

Écrit par : Nell | mardi, 10 janvier 2017

oh je veux savoir la suite!!!lol

Écrit par : l'angevine | mercredi, 11 janvier 2017

Langevine : c'est le suspens !
Nell : c'est toute une histoire, des rebondissements, des épreuves pour Noémie qui se défend ! Bonne soirée et bisous. A bientôt.
Praline : Eric lutte à sa façon, mais pas très "catholique". Bises et bon courage pour la neige (peut être de belles photos en perspective).?
Gabray : à bientôt et merci de ton passage. Bonne soirée.

Écrit par : Elisabeth | mercredi, 11 janvier 2017

J'adorais lire ... mais j'ai trop demandé à mes yeux dans mon métier de couturière dans la robe de mariée, le blanc est pire que le noir ! je ne peux lire que quelques pages à la fois. Tes extraits me conviennent donc tout à fait !
Cette année nous nous sommes plongés avec délice dans les préparatifs de fêtes de Noël, pour oublier ce qui se passe de triste en France et partout sans doute ? Nous avions le moral au beau fixe, il faut essayer de le garder ... et c'est l'heure de ranger Noël dans les petites boîtes jusqu'à novembre prochain.
Bonne journée et n'attrape pas froid, attention aux microbes et même ... au crobes entiers !
Gros bisous

Écrit par : AnnickAmiens | jeudi, 12 janvier 2017

bonsoir Elisabeth
voilà ce que c'est quand on est amoureux on ne sait plus réfléchir.....la suite..a vive allure aie aie

bisous et douce soirée ☺☺

Écrit par : nays | jeudi, 12 janvier 2017

Ton histoire et prenante et je la suis avec plaisir

Écrit par : écureuil bleu | dimanche, 15 janvier 2017

Annick : je te souhaite une bonne semaine, je te dis à bientôt. Gros bisous.
Nays : la suite dans quelques jours. Bonne semaine et gros bisous.
Ecureuil : tu pourras lire les épisodes suivants dans quelques semaines. Bonne journée.

Écrit par : Elisabeth | lundi, 16 janvier 2017

Écrire un commentaire