Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 15 octobre 2007

AUTOMNE

Le silence s'est soudain installé

Le soleil décide de s'en aller

Le soir tombe alors sans bruit

Le sol est trempé par la pluie

Quelques feuilles semblent hésitantes

D'autres jouent les résistantes

Dans les branches des arbres alentour

Puis fatiguées d'avoir tant lutté

Elles se posent sur le sol, dans la cour

Ou tourbillonnent par le vent rejetées.

(04/10/07)

lundi, 08 octobre 2007

ARTISTE ELLE ETAIT

Faut-il s'apitoyer ?

Elle a tout oublié

La gloire et la beauté

Elle vit de l'autre côté

Des murs, des projecteurs

Loin de tous ces bonheurs

Derrière les murs, les projecteurs,

Les ombres et la peur,

Le néant, la noirceur

L'angoisse et le malheur

Qui rode, tenace

Elle entend les menaces

Les paroles jetées là

Par les amis, la famille,

Elle est tombée bien bas

Et le soleil qui brille

Lui fait encore plus mal

Car le bonheur s'étale

Autour et devant elle

Un combat débute en elle.

(19.08.07)

lundi, 17 septembre 2007

ELLE TOURNE

La lune tourne

Autour de la terre qui tourne

Autour du soleil qui tourne

Dans ma tête qui tourne

Car je suis dans la lune

Et ma vie va vers toi

Car mon soleil c'est toi.

La terre joue avec la lune

Car la lune tourne

Autour de la terre qui tourne.

(15.08.2007)

mercredi, 05 septembre 2007

Monsieur Serge

Je me sens le coeur lourd

Serge qui passait chaque jour

M'écouter lire son courrier

Est parti un jour de juillet

Il aimait retrouver Ginette

Vendeuse aux Galeries Lafayette

Bavarder avec les demoiselles

Paulette, Josiane ou Isabelle

Il vivait avec sa Nanou

Une belle italienne dévouée

Elle rendait ses jours plus doux

Depuis qu'il avait échoué

Dans cette ville du Midi

Il était parfois aigri

Par la vie car, enfant,

La maladie le frappant

Il était devenu boiteux

Et plus tard, le malheureux

Est devenu mal voyant

Par l'éclat d'un soleil éblouissant

Je me sens le coeur lourd

Je pense à lui chaque jour

Trente deux ans nous séparaient

Et quand Nanou est décédée

Marie Thérèse l'a remplacée

A son enterrement beaucoup ont pleuré

Seule devant mon clavier

Quand pourrai-je oublier

Ses paroles toutes en douceur

Ou bien son côté farceur ?

(23.07.07)

jeudi, 30 août 2007

J'AIME LES FLEURS

J'aime les fleurs et leurs couleurs

Leurs parfums, leurs odeurs.

J'aime regarder les fleurs

Leurs multiples couleurs.

Au sud et à l'ouest

Au nord et à l'est

Parcourant l'univers

Mais fuyant les déserts

Et les étendues polaires

Elles disparaissent en hiver

Sans oublier de renaître

Quand le soleil en maître

Fait grimper le thermomètre

Sur l'appui de ma fenêtre

J'aime regarder les fleurs

Leurs multiples couleurs.

(04.08.07)

jeudi, 09 août 2007

BRETAGNE

Quand reverrai-je tes maisons de pierres

Et tes bouquets de fleurs d'hortensias

Tes chapelles où j'ai lu des prières

La mer et ses vagues jetées là

Sur tes plages de sable si fin

Qu'il semblait couler comme le vin

Que l'on boit au Bar des Pêcheurs ?

Reverrai-je tes bateaux à moteur

Tes mouettes et tes voiliers blancs

Comme les coiffes des vieilles dames

Bavardant assises sur un banc

Pendant que jouent sur le macadam

Des enfants, criant et courant,

Emportés par leurs élans

Sous le ciel tiède du mois d'août ?

Bretagne, comme ton pays est doux.

(11.07.07)

jeudi, 02 août 2007

PAS LE TEMPS

Pas le temps de rêver

Pas le temps de flâner

Pas le temps de parler

Pas le temps de rester

Pas le temps de chanter

Pas le temps de pleurer

Détente, relaxation,

Des mots consolation.

La faute à qui ?

A tous ces gens exquis.

mercredi, 25 juillet 2007

POEME composé sur une proposition de jeu d'AMBROISE

Il s'agissait d'insérer 12 mots dans un texte selon son inspiration : Soleil  Calme  Décider  Autre  Noix  Butin  Idée  Auparavant  Jeu  Chaud  Fayot  Chat. 

 

BUTIN

 

Goûter le calme et le repos

A l'ombre ou au soleil

Ne pas parler comme un fayot

Profiter des merveilles

De la nature et décider

Que le bonheur est une idée,

Comme un jeu que l'on choisit

De se donner, de donner à l'autre,

Celui qui cherche et qui finit

Par le cueillir parmi d'autres

Horizons, comme un butin

Celui du chat qui le matin

Trouve une coquille de noix.

Qu'est-ce qu'une coquille de noix ?

Pas évident pour le chat

De savoir si c'est bon ou pas

De jouer avec cette chose

Qui bascule quand il pose

Sa patte dessus et qui tente

De l'attraper, de la redresser,

Qui file droit sous le buffet

Alors qu'auparavant, dans l'attente,

Il la reniflait au repos,

Comme un marron chaud.

jeudi, 19 juillet 2007

PLUS ENCORE

Je l'aime mais plus encore

Il me bouleverse, il me renverse

Je l'aime dans mon corps

Des pieds à la tête

Il me transperce, il me bouleverse

Des pieds à la tête

Il me renverse, il me transperce.

(03.07.07)

vendredi, 13 juillet 2007

REVE D'UN INSTANT

Le sable qui colle à ma peau

A tissé une parure d'or

Me voici reine pour quelques heures

Regarder le monde qui m'honore

Un rêve de jeune fille en fleur

Le sable collé à ma peau

En un instant s'est craquelé

Et dans l'eau a glissé.

(30.06.2007)