Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 07 décembre 2007

LES MOTS NOIRS

La racine de mes idées

Se bat contre des mots noirs

Mais je garde un espoir

Angélique de les vider

De leur substance visqueuse

Comme je suis odieuse

Je les briserai en morceaux

Les barbouillerai au pinceau

De couleurs les plus vives

Pour empêcher leurs tentatives

De renaissance

Ou de vengeance.

mardi, 04 décembre 2007

UN PEU DE CHALEUR

Marcher ici ou ailleurs

Rechercher un peu de chaleur

Noircir des bouts de papier

Quelquefois se sacrifier

Et puis marcher au pas

Enfin dire "je ne sais pas".

Avoir des projets, des envies

Donner un sens à sa vie

Récolter le pire ou le meilleur

Avoir dans le coeur cette chaleur

La garder....

Surtout la garder.

lundi, 26 novembre 2007

COULEURS

Gris comme la solitude

Comme une habitude

Comme un jour qui pleure

Comme la fin d'un bonheur

Noir comme une déchirure

Comme une imposture

Comme un mauvais présage

Comme une vie de veuvage

Blanc comme un ciel de nuages

Comme les dernières pages

Comme un grand glacier

Comme une robe de mariée

Rose comme un soleil couchant

Comme un fauteuil élégant

Comme des ballerines dansant

Comme dans les livres d'enfants.

jeudi, 22 novembre 2007

IL PLEUT, IL PLEUT

Il pleut, il pleut,

Sur le jardin et sur les toits.

Il pleut, il pleut,

L'eau ruisselle et la terre boit.

Il pleut, il pleut,

Parlez-moi d'autre chose :

Reverrons-nous les roses

S'ouvrir peu à peu

Et en regardant le ciel

Chuchoter des choses confidentielles ?

vendredi, 09 novembre 2007

UNE VOIX CALINE

Soudain, une guitare brise le silence

Le silence d'une maison rose

Où elle est entrée, où elle se pose

Elle avait choisi dans la pile sa préférence

Cette chanteuse à la voix caline et belle

Si belle comme les premières notes

De la guitare. Traversent en elle

De longs frissons, elle se sent idiote

Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

Des notes s'élèvent comme des bulles

Qui éclatent dans le silence obsédant

Elle a des frissons sous son pull

Elle se dit : c'est à cause du silence

Tout son corps entre dans la danse

De longs frissons montent en elle

Car la voix est caline et la guitare belle.

mardi, 30 octobre 2007

NOUVELLE VIE

J'ai laissé une partie de moi

Des rires, des peines, des joies,

Dans ce coin de mon beau pays

Où je suis née et j'ai grandi

Je suis partie sans un mot

Seule, un sac sur le dos

Mon avenir était ailleurs

En moi des petites lueurs

Et déjà assez de bagages

Pour avancer dans la vie sans ravages

J'ai découvert de nouveaux visages

J'ai profité de tous les avantages

De ma nouvelle vie dans la ville.

Cette ville, c'était ta ville.

(14/10/2007)

mercredi, 17 octobre 2007

JE PENSAIS

Je pensais que l'eau de la rivière était claire

Je pensais que mon jardin serait toujours vert

Je pensais que les oiseaux ne chantaient que pour moi

Je pensais que le monde tournait toujours à l'endroit

Je pensais qu'il suffisait de se lever chaque matin

Pour avoir dans les yeux un soleil radieux

Je ne pensais pas trouver un jour sur mon chemin

Des assassins vagabonds qui rendent le coeur tout bleu

Je ne pensais pas que j'aimais tant la tramontane

Je ne pensais pas que j'aimais tant l'orage

Je ne pensais pas que le soleil brillait derrière les montagnes

Je ne pensais pas que je retrouverai tant de courage.

(17/10/07)

lundi, 15 octobre 2007

AUTOMNE

Le silence s'est soudain installé

Le soleil décide de s'en aller

Le soir tombe alors sans bruit

Le sol est trempé par la pluie

Quelques feuilles semblent hésitantes

D'autres jouent les résistantes

Dans les branches des arbres alentour

Puis fatiguées d'avoir tant lutté

Elles se posent sur le sol, dans la cour

Ou tourbillonnent par le vent rejetées.

(04/10/07)

lundi, 08 octobre 2007

ARTISTE ELLE ETAIT

Faut-il s'apitoyer ?

Elle a tout oublié

La gloire et la beauté

Elle vit de l'autre côté

Des murs, des projecteurs

Loin de tous ces bonheurs

Derrière les murs, les projecteurs,

Les ombres et la peur,

Le néant, la noirceur

L'angoisse et le malheur

Qui rode, tenace

Elle entend les menaces

Les paroles jetées là

Par les amis, la famille,

Elle est tombée bien bas

Et le soleil qui brille

Lui fait encore plus mal

Car le bonheur s'étale

Autour et devant elle

Un combat débute en elle.

(19.08.07)

lundi, 17 septembre 2007

ELLE TOURNE

La lune tourne

Autour de la terre qui tourne

Autour du soleil qui tourne

Dans ma tête qui tourne

Car je suis dans la lune

Et ma vie va vers toi

Car mon soleil c'est toi.

La terre joue avec la lune

Car la lune tourne

Autour de la terre qui tourne.

(15.08.2007)