Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 novembre 2010

UNE FENETRE S'OUVRE

Une fenêtre s'ouvre sur demain

Dans un espace immaculé

Fermé au monde incertain

D'un pantin désarticulé.

Une fenêtre s'ouvre sur demain

Au galop des chevaliers

Hors des routes et chemins malsains

J'entends les cadavres supplier

Une fenêtre ouverte sur demain

Dérange les projets souterrains

Apparaît un bel Arlequin

Dans la grisaille du matin

Ouvrant une parenthèse

Sur toutes les hypothèses.

FENETRE.jpg

vendredi, 29 octobre 2010

LE PEINTRE (petit texte "décalé")

On pouvait presque sentir

La peur les engourdir

A la vue de cette toile peinte en vert

La vapeur s'accumulait sous leurs chapeaux

On n'entendait pas un mot

Il y avait de l'orage dans l'air

Le peintre dans sa crispation

Voulu décrire la conspiration

Les envoyer tous à l'asile

Ce ne serait pas facile

C'était devenu rébarbatif

Et presque attractif

Il fallait en urgence réagir

Avant de les entendre glapir.

(2007)

i CHAPEAU.jpg

 

 

 

 

 

 

Ce texte figurera dans mon prochain recueil, AUTOUR DE HUIT HEURES, qui regroupera mes derniers poèmes et quelques textes "décalés", c'est à dire, humoristiques et inattendus.

mardi, 26 octobre 2010

PARLEZ-MOI

Parlez-moi de la pluie

Comme disait le poète

Avec une élégance

Qui n'appartient qu'à lui

Parlez-moi de la vie

Comme le font les poètes

Même si, comme je pense,

Les mois, les années fuient

Peut être tout est dit

Mais quand la maladie

Frappe un de vos amis

Vous êtes déconfits

Parlez-moi du beau temps

C'est plus réconfortant

La mort c'est déroutant

Profitez du bon temps

Imaginer la vie

Sur un mode "beau temps"

C'est bien là l'utopie

Car personne n'est gagnant.

 

ESCARGOT 10 200 (1000 x 750).jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Je viens de re-publier mon deuxième recueil de poèmes, LES MOTS APRES LES AUTRES. Il était sorti en septembre 2008. (Laura, Monique, Christian et Francine le possèdent déjà).

Il est désormais en vente sur TheBookEdition.com depuis quelques jours.

Si vous désirez vous le procurer, le lien se trouve dans la colonne de gauche, il suffit de cliquer sur la couverture du livre.

Le poème ci-dessus paraîtra dans mon troisième recueil. Je viens de terminer l'écriture du manuscrit.

Il aura pour titre "AUTOUR DE HUIT HEURES" et, outre mes poèmes, il contiendra quelques petits textes écrits en 2007, petits textes "décalés" et inédits.

samedi, 23 octobre 2010

LA DANSE

Elle aime la danse

C'est une renaissance

Mais quelle importance...

Elle est en vacances

Elle se balance à outrance

Elle avance avec arrogance.

(2007)

244 (1077 x 807).jpg

jeudi, 23 septembre 2010

UNE PLUIE D'AMOUR

Une pluie d'amour

Tombe sur nos jours

Un ruisseau d'argent

D'une source, émergeant,

Ronronne nonchalamment

Entre les serments

NEIGE AU 080110 DIM 704 x 528) - Copie.jpg

dimanche, 29 août 2010

AU VENT

Au vent de l'automne

Les paroles s'envolent

Les mains tâtonnent

Les projets s'affolent

Les pensées vagabondent

Certains se morfondent.

automne 2.jpg

 

jeudi, 29 juillet 2010

LA PORTE

Derrière la porte

Le bruit

Des uns

Des autres

Ou bien

Le silence

Le noir

Ne font qu'un

28 lion poignée porte dim (929 x 696).jpg

mercredi, 07 juillet 2010

TOI L'HOMME (photo prise hier à Montpellier)

Toi l'homme pâle

Sans âme

Calme

Impassible

Rigide

Dans ta tenue risible

Sans voix

Je te dois

Originale

Une prise

En mode

Numérique.

 62 Mannequin rue Montpellier (929 x 696).jpg

 

 

samedi, 26 juin 2010

PAYSAGES NOUVEAUX

Allongés sur le sable cheveux décoiffés

Rêvons aux mirages du début de l'été

Assoiffés de paysages nouveaux

Nous sautons dans un bateau

Adieu abeilles dans le jardin

Adieu cigales, bonjour embruns

Et presque nus du soir au matin

Nous oublions tous les potins

A découvrir des paysages nouveaux

Embarqués dans un bateau.

chapeau paille.jpg

mardi, 11 mai 2010

JE FERAI

Je ferai de ton lit un jardin de poèmes

Et au creux de tes bras tu me diras je t'aime

Je ferai de tes jours une vie de bohème

Même si parfois au loin je vois des trirèmes

Ton amour ne livre plus de batailles pour gagner

Mon coeur rassuré par tes bras pourra dédaigner

Tous les mauvais présages et toutes les critiques

Qui voyaient en nous deux un accord chimérique.

trireme.jpg